Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 18 Avril 1973

14 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Mercredi 18 Avril 1973

A 15h15, troisième épisode de "Daktari", "Le petit chimpanzé". Voilà une série que j'adorais, et qui faisait partie de mon paysage télévisuel. Elle reste associée à cette époque en partie, mais dans une autre vie, bien plus tard, vers 1999 environ, ma fille la découvrira sur la chaîne "La Cinquième", et la préférera à "Sous le soleil" sur TF1.

A 19h45, 15e épisode du "Temps de vivre, le temps d'aimer", et après souper, nous mangions entre les deux feuilletons, mes parents regardant quand même "24 heures sur la Une", c'est le 16e épisode du "Premier juré", où Muriel est là dès la première minute. Elle se demande si elle plaît, enfin son personnage déclare cela à Jean-Louis. Notons que la réalité et la fiction se rejoignent puisque tant Pierrette Vanier que Muriel Baptiste sont lyonnaises. Pierrette avoue être amoureuse de Patrick Leroy. Né en 1933, Michel Le Royer a pile dix ans de plus que Muriel.

Muriel ne reste pas longtemps, à 2 minutes 30, elle quitte l'écran et nous voyons Leroy au club des Bardini. A la huitième minute, on entrevoit Muriel lorsque le personnage de Jean-Louis part au secours de son ami Leroy, mais hélas une vingtaine de secondes, et le lendemain, elle sera carrément absente du 17e épisode.

Le soir mérite d'être cité car ce fut le début de la carrière d'Yves Mourousi avec l'émission "Feux Croisés", mais en 1973, la gloire est encore loin. C'était sur la Une et sur la 2, le téléfilm soporifique "Romain Kalbris", première partie.

Je continuai de parler de ma passion avec ce cher Francis. Cela l'amusait beaucoup, et nous regardions les mêmes programmes. Donc il voyait "Les Rois maudits", "Le Premier juré", et il savait très bien qui était Muriel Baptiste. Francis perdu de vue en 1974 suite au départ de ses parents à Agen, je pense beaucoup à lui lorsque j'évoque ces "années Muriel". Dire que lorsque j'ai voulu lui offrir, en 2007, ma première biographie de Muriel, j'ai pu retrouver sa mère qui m'a annoncé hélas son décès depuis un an (2006). En ce temps-là, en 1973, on se croyait immortels, on ne pensait pas à l'avenir, et s'il y a bien quelqu'un que je pensais éternelle, c'était Muriel.

Les vacances de Pâques commencent.

Mercredi 18 Avril 1973
Mercredi 18 Avril 1973

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article