Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Dimanche 24 Juin 1973

21 Juin 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Dimanche 24 Juin 1973

L'année scolaire se termine, mais pas totalement, et je n'ai pas l'autorisation de veiller pour voir le film de la Une, "Première victoire" d'Otto Preminger avec John Wayne, Kirk Douglas, Henry Fonda et Barbara Bouchet qui finit à 23h25. Barbara Bouchet sera Miss Moneypenny dans la version parodique de James Bond que l'ORTF diffusera le 31 décembre 1974, "Casino Royale", avec David Niven datant de 1967 (qui - loufoque - n'est pas considéré comme un vrai James Bond). Depuis, "Casino Royale" a été refait de façon traditionnelle en 2006 avec Daniel Craig.

A part "L'homme et la cité" avec Anthony Quinn, dont le quatrième épisode, intitulé "Reproches du passé" est programmé sur la 3 à 19h30 (mais la 3 je ne la capte pas), il n'y avait rien d'intéressant ce dimanche.

A 14h40, sur la 2, "Mission Périlleuse" de Louis King (1954) avec Victor Mature semble un film policier à voir faute de mieux. La Une, au lieu de proposer un feuilleton, programme à 17h10 "Gare au percepteur" datant de 1950 avec James Stewart.

Ma grand-mère avait reçu la visite d'une représentante qui l'avait abonnée à "Chez Nous", qui proposait aussi les programmes télé, mais de façon succincte, et je n'y ai jamais rien trouvé sur Muriel.

A tout prendre, en 1973, mieux valait être fan de Muriel Baptiste que de Paloma Matta, qui s'était éloignée du métier après "La femme en blanc", et ne devait revenir que le temps d'un film obscur au cinéma en 1981 avec Rufus, "La chanson du mal aimé".

A 13h00, sur la 2, émission sur le millénaire de l'abbaye de Paray Le Monial, où nous nous sommes arrêtés sur le chemin des vacances un an plus tôt, endroit entouré de jardins et de verdure, qui reste lié pour moi à Muriel, puisque comme je l'ai raconté sur ce blog, l'été 72 fut le moment où l'actrice était présente deux fois par jour à la télé avec la rediffusion de "La princesse du rail" et en soirée "Les dernières volontés de Richard Lagrange". En juin 73, j'étais dans le même état d'esprit, sauf que Muriel ne passait plus à la télé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article