Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 27 Juin 1973

24 Juin 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Mercredi 27 Juin 1973

13e et dernier épisode de "Daktari" à 15h15 sur la 2 : "Le voleur d'éléphant". Mais treize épisodes inédits arrivent sur la même chaîne le dimanche après-midi et le mardi soir, ce qui portera à 52 (sur 89 existants) le nombre d'épisodes achetés par l'ORTF.

Magali Noel s'en est allée discrètement hier, 23 juin 2015, elle fut la partenaire de Muriel dans "Le mois le plus beau", seul film de Muriel que je n'ai pas vu. Il n'a été diffusé qu'une fois en 1985 sur Antenne 2.

Je me souviens avoir regardé avec mes parents le très ennuyeux téléfilm "L'enlèvement" avec Marie-Christine Barrault. Il y avait un affrontement Georges Marchais/Valéry Giscard d'Estaing sur la Une, "Les trois vérités". Marchais allait vite devenir le bonheur des imitateurs, mais au naturel, il semblait toujours en représentation.

Sur la 3, dans "Libre Parcours", il y avait Colette Magny, qui fit une carrière de chanteuse à texte auprès d'un public d'initiés. A ses débuts, on l'appelait "L'Ella Fitzgerald blanche".

Colette Magny, dans son genre, est passée à côté du grand public et de la célébrité à la façon de Muriel, mais pas pour les mêmes raisons.

Je voudrais sur revenir sur Francis, qui fut le meilleur ami que j'ai jamais eu, durant trois années scolaires, de la rentrée 71 à juin 74. Son père était militaire, et il changeait fréquemment de région. En 71, il arrivait de Besançon, et partait pour Agen en 74. Il est sans nul doute la personne à laquelle j'ai le plus parlé de Muriel. Comme il était bon en maths (et moi mauvais), je me doutais que nous serions séparés à la fin de la classe de troisième. Je partis en filière littéraire ("A") et lui, de mémoire en "S" ou "T". Mais il ne poursuivit pas sa scolarité à Montélimar. Je me souviens encore de conversations sur Muriel avec lui. En 2007, quand j'ai cherché à le retrouver pour lui offrir "La reine foudroyée", sa mère m'a appris son décès depuis un an d'une crise cardiaque. J'avais tenté de le retrouver en 1987 et pu lui parler au téléphone, car son nom de famille n'est pas courant, et en cherchant vers Agen, on le trouve. En 87, il était à Paris, nous avons un peu échangé au téléphone, je lui ai écrit, il n'a pas répondu. Francis est sorti de ma vie au moment où la carrière de Muriel s'arrêtait.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article