Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Dimanche 26 Août 1973

22 Août 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Dimanche 26 Août 1973

A la rentrée 1972, Muriel avait plein de projets, à celle de 73, ils étaient limités à la diffusion du téléfilm arlésienne "La double vie de mademoiselle de La Faille" terminé en janvier 71, et à deux tournages à l'automne, "L'affaire Bernardi de Sigoyer" et "Un curé de choc". A la rentrée 74, elle ne faisait plus partie du métier et l'oubli commençait.

Muriel avait déjà connu un passage à vide de trois ans (1968 à 70). Ainsi, à la rentrée 68, après quatre ans de succès ininterrompu, le téléphone ne sonnait plus et elle n'a rien fait cette année-là. Seul tournage bouée de sauvetage, en 1969, un petit rôle dans "Allo Juliette" que l'ORTF attendit trois ans pour programmer le samedi 1er avril 72, et dans lequel elle retrouvait Hélène Duc (après "Plainte contre X"), Armand Mestral (après "La princesse du rail"), Danièle Evenou (après "Quelle famille").

A la rentrée 1969, le public commençait à l'oublier, plus personne ne parlait d'elle. A celle de 1970, elle savait que "Lancelot du lac" lui permettrait de renouer avec le succès, ses trois autres projets étant la pièce "Tchao" avec Pierre Brasseur, et à la télé "Maigret aux aux assises" et "Mlle de la Faille".

A celle de 1971, elle venait de tourner son cinquième film pour le cinéma, "La cavale" de Michel Mitrani et déchantait de voir son rôle coupé au montage (le film est sorti le 29 septembre de cette année-là), connaissait le succès avec "Zoé" le temps d'un "Au théâtre ce soir" et tournait "Les dernières volontés de Richard Lagrange" à Genève.

Le 26 août 73, il y avait à la télé un western sur la 2 à 16h35, "Qui tire le premier?" de Budd Boetticher avec Richard Lapp, et récent (1969), suivi du huitième épisode de "Daktari" : "Judy agent secret", et pour les chanceux qui captaient la 3 le septième épisode de "Hawaii Police d'état" : "SOS Singapour".

A noter que Danièle Gilbert, qui faisait la couverture de "Télé Poche", officiait même le dimanche avec son "Miditrente"! L'été suivant, l'ORTF devait renouer à la place de "Miditrente" avec les rediffusions de feuilleton en programmant "Le sixième sens" avec Roger Karl, une histoire de violoniste.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article