Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Dimanche 9 Septembre 1973

5 Septembre 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Dimanche 9 Septembre 1973

Commencée le 12 août quand j'étais en vacances, la série western "Le ranch L" en arrive à son deuxième épisode, "Le prétendant jaloux", à 17h15 sur la Une. C'est une découverte de la série pour moi, puisque la saison 1 fut diffusée sur la 2 que je ne captais pas en 1970.

Dans cette série, il y a Elizabeth Baur que l'on verra en France en 1976 remplacer Eve/Barbara Anderson dans "L'homme de fer", Elizabeth n'a fait que cela s'étant retirée du métier pour se consacrer à la peinture.

Globalement de bons programmes ce dimanche, malgré la disparition de "Daktari" qui continuera à passer mais seulement le jeudi. Le film de la 2 "Alerte aux Indes" date de 1937. Il est signé Zoltan Korda et a pour vedette Sabu, célèbre pour "Le voleur de Bagdad". Ce qui est dommage, c'est qu'en même temps que ce film, il y a Adriano Celentano dans "Sports été" sur la Une. Il y a eu deux chanteurs italiens faisant des tubes de l'été en 73, l'autre étant Drupi et son premier succès "Vado via".

Le film du soir est "Pas de roses pour OSS 117", dans lequel John Gavin succède à Frederick Stafford. Je n'ai jamais compris pourquoi dans ce film français, Gavin a un accent américain à couper au couteau à la différence de Stafford. Pour mémoire, John Gavin est le chéri de la fille qui se fait tuer sous la douche dans "Psychose", et il avait signé, malgré sa nationalité américaine, pour jouer le rôle de James Bond 007 dans "Les diamants sont éternels" en 1971 quand plus personne ne voulait le rôle : Sean Connery était parti en 1967 après "On ne vit que deux fois" et l'australien George Lazenby avait été un éphémère successeur en 1969 dans "Au service secret de Sa Majesté". Au dernier moment, pour un cachet de un million de livres, Sean Connery est revenu, on a payé son salaire à John Gavin qui n'a pas joué le film.

Muriel semble avoir eu le même destin catastrophique que la belle et très sexy Kathleen Turner, que j'avais adorée au cinéma en 1982 dans "La fièvre au corps". Elle est surtout connue pour "A la poursuite du diamant vert" avec Michael Douglas. Victime de polyarthrite rhumatoïde en 1992, son corps se déforme, elle prend beaucoup de poids et devient méconnaissable. Comme Muriel, elle sombre dans l'alcoolisme mais à sa différence ne se cache pas du public. Elle semble aussi avoir été mieux soignée (pendant huit ans, évitant le fauteuil roulant), mais ne sera plus jamais la Matty Walker femme fatale de "La fièvre au corps", film policier haletant sur le thème le mari la femme l'amant et le mari gênant que les amants décident de tuer. Kathleen a aujourd'hui 61 ans et ne s'est pas suicidée, sans doute mieux entourée que Muriel.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article