Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mardi 25 Décembre 1973

23 Décembre 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Mardi 25 Décembre 1973

C'est Noël, mais côté télé, il n'y a que deux feuilletons qui m'intéressent : le deuxième épisode de "D'Artagnan", "Milady". Je connais l'histoire ayant déjà lu à l'époque "Les trois mousquetaires" d'Alexandre Dumas, après l'avoir découvert en 1970 en bandes dessinées dans "Télé Poche". Il aurait fallu que Muriel soit au choix Constance Bonacieux (rôle tenu par Paloma Matta dont j'ai parlé sur ce blog en mai 73 pour le feuilleton "La femme en blanc), ou mieux encore Milady. Son rôle dur de Marguerite de Bourgogne montre qu'elle était capable de jouer ce démon de Milady de Winter, un bien joli démon dans l'histoire.

Puis, c'est le quatrième épisode de la série "Arsène Lupin", "Le secret de l'aiguille", adaptation édulcorée du roman "L'aiguille creuse". La version télé avec Georges Descrières, alors que le roman, que j'ai lu dans son édition de la bibliothèque verte est dramatique.

Il est évident que par rapport à 1972, Noël n'a pas la même saveur, "Les rois maudits" sont loin et plus personne ne parle de Muriel Baptiste. Alors, malgré les années, j'ai un souvenir nettement plus distinct de 72 que de 73. Ce jour-là, j'ai enregistré la musique d'Antoine Duhamel pour "D'Artagnan" de Barma. Mon nouveau cadeau de Noël inaugure une longue série de magnétophone à cassettes, mais le premier durera au moins deux ou trois ans. J'en faisais un usage intensif, et me souviens avoir enregistré la voix de Muriel (en fait les épisodes complets) sur des cassettes C120 de deux heures dont personne ne se servait en raison de la fragilité de la bande, lorsqu'en juin 1975, "Le roi de fer" et "La reine étranglée" ont été rediffusés.

Muriel est ici en photo sur la carte promotionnelle de la réédition du livre "La vie, quelle gifle!"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article