Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Le mois d'août 1973

20 Mars 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Le mois d'août 1973

En août 1973, mes parents sont partis en vacances à Bagnoles de l'Orne, pour la deuxième fois consécutive. Je n'y avais pas la télé, mais une seule chose en tête : Muriel Baptiste.

Les promenades en forêt me permettaient de remonter le temps, de changer d'époque, on se serait cru dans le décor de tournage d'une série médiévale, loin de la civilisation.

Près du lac, il y avait un bureau de tabac magasin de souvenirs, qui proposait des bracelets à tous les prénoms possibles : je me souviens avoir cherché "Muriel" à la lettre M.

Cela faisait trois mois que je n'avais pas vu mon actrice préférée à la télévision (fin du "Premier juré" le 24 avril), mais qu'est ce que j'étais heureux. J'étais persuadé que l'histoire ne faisait que commencer.

Son nom, en revanche, ne disait rien à personne : si l'on avait fait un sondage, personne n'aurait su qui était Muriel Baptiste. Elle venait de triompher dans "Les rois maudits", mais sans franchir les portes du vedettariat.

J'écoutais à la radio, en pensant à elle, Michel Fugain et son tube "Chante, comme si tu devais mourir demain". Ce fut sans doute mon plus bel été.

Personne, à cette époque-là, n'aurait pu, parmi le public, deviner que la carrière de Muriel prenait l'eau de toutes parts.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article