Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

18 au 20 juillet 1972

3 Avril 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #Les forêts de Normandie Journal 1972

Mardi 18 juillet

Muriel est absente le matin dans « La princesse », un 2e épisode qui correspond aux 3 et 4 du montage 1967. Heureusement qu’elle est là le soir en infirmière.

Jeudi 20 juillet

Muriel deux fois par jour, le bonheur total. J’espérais naïvement que cela durerait éternellement d’autant plus que Muriel dans l’interview a évoqué deux rôles dans lesquels on va la revoir : « Les rois maudits » et « La double vie de mademoiselle de la Faille ». Cette interview est précieuse car elle me permet de savoir que Muriel a joué au théâtre dans « Gigi » et « Tchao », au cinéma dans « Les sultans » et « La cavale ». « Maigret aux assises » dans laquelle je l’ai vue n’est pas mentionné.

On s’habitue très vite au bonheur. Mon chien, cette actrice, le soleil, les vacances prochaines après plusieurs années de disette.

Sur les pare brises arrière des voitures, tout le monde a collé l’autocollant rectangulaire jaune « Au volant la vue, c’est la vie ». L’été 1972 a un parfum de légèreté, sans doute parce que c’est le premier de mon adolescence, le premier où je suis amoureux.

Mais la France aussi est joyeuse. En témoignent les chansons de l’époque. Cloclo chante « Y’a le printemps qui chante ». Les autres sont à son image : « Kiss me » de C Jérome, « Qui saura » de Mike Brant, « Besoin de personne » de Véronique Sanson, « La musica » de Patrick Juvet (chanson que ma grand-mère adore), « 62 nos 15 ans » de Michel Delpech, « Bonsoir Clara » de Michel Sardou », « Holidays » de Michel Polnareff, « Taka takata » de Joe Dassin, « My reason » de Demis Roussos qui ne chante pas encore en français, tandis que la musique du film « Il était une fois la révolution » par Ennio Morricone cartonne.

Je connais moins les anglo-saxons, à part « Pop Corn » titre que m’a fait connaître mon cousin Patrick.

Nous sommes dans les trente glorieuses, les français sont heureux. Au plateau du Larzac, on manifeste contre l’extension d’un camp militaire. J’écoute la radio. La plus belle chanson du moment, c’est celle de Fugain « Une belle histoire » et je n’achète pas le 45 tours, je me demande bien pourquoi.

Pour la première fois, j’aime, comme jamais je ne l’aurais cru possible, même si je n’ai que douze ans, bientôt treize, mais surtout de la même fille qu’à sept ans et demi. C’est significatif. Muriel Baptiste est la femme de ma vie.

Pour me consoler des laborieuses « Aventures australes », la 2e chaîne a la bonne idée de diffuser un « Maigret » : « Piet le letton » que je regarde.

Tout va bien.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article