Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Du 9 au 17 juillet

3 Avril 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #Les forêts de Normandie Journal 1972

Montélimar, 9 juillet

Rediffusion de la série « Quentin Durward » déjà vu en janvier 1971 sur la seconde chaîne. Je ne verrai pas la série dans sa totalité (sept épisodes) car il est question que l’on parte en vacances en Normandie en août.

Mercredi 12 juillet

Muriel Baptiste est en couverture de Télé Poche. Elle bénéficie également d’une interview deux pages que je vais vite connaître par cœur. J’apprends des tas de choses sur elle, ses projets, ses films passés.

La rediffusion de « La princesse du rail » commence le lundi 17, à compter de ce jour-là, je verrai Muriel deux fois par jour, puisqu’elle est chaque soir dans « Les dernières volontés de Richard Lagrange ».

Elle devient célèbre, et j’ai peur qu’elle m’échappe. Je voudrais la garder rien que pour moi.

Je suis très amoureux. Je ne l’ai jamais été auparavant, si ce n’est d’une fille qui lui ressemblait, une collègue de travail de ma mère, Liliane, qui s’est tuée en moto le 11 mai 1970. Elle s’appelait Liliane Ganivet et ressemblait vraiment à Annunciata.

Vendredi 15 juillet

Encore un film que je vois trop jeune pour en saisir toutes les nuances, « Rendez-vous de juillet » de Jacques Becker avec Nicole Courcel et Daniel Gélin, film qui me marque énormément.

Samedi 15juillet

Je suis tellement amoureux de Muriel que j’en oublie de parler de mon compagnon à quatre pattes, le très gentil et doux Kiki. La vie avec lui au quotidien est devenu un régal. Il est l’ami de tous les instants.

Le soir, « Mandrin » est remplacé par la série western « Chaparral » qui avait pris la suite de « Mannix » en juin et s’était interrompue. Encore un de ces feuilletons que j’adore, dont je ne manque pas un épisode. J’aime aussi la musique de ces séries, que j’achète en 45 tours, j’ai dans ma collection déjà, entre autres, « Mannix » et « Chaparral ».

Dimanche 16 juillet

Je me jette sur le film du dimanche soir, « Le gentleman de Cocody » avec Jean Marais. J’adore ces intrigues d’agents secrets. De mémoire, je peux citer OSS 117, John Drake, Napoléon Solo et Illya Kouriakin, Jim Phelps et son équipe. Mes camarades de classe m’ont signalé plusieurs fois un personnage de plus grande envergure, James Bond 007, mais pour l’instant, je n’ai vu aucune de ses aventures.

Lundi 17 juillet

Quel choc de revoir Muriel Baptiste dans « La princesse du rail ». Les épisodes sont plus longs qu’en 1967, il y en a 13 de 26 minutes au lieu de 26 de 13. Ce qui revient au même. Premier jour donc où je vois Muriel matin et soir. Elle me plaît nettement plus en princesse qu’en infirmière.

Je suis sur un nuage. L’après-midi, je regarde le film « Les anciens de Saint-Loup », qui me rappelle beaucoup « Les disparus de Saint-Agil », une histoire policière dans un pensionnat.

On doit me trouver très distrait, « on » ce sont mes parents. Ils ne devinent pas ce que j’ai dans la tête. Sans doute croient-ils que c’est la joie d’avoir enfin un chien qui me fait planer ?

Cette princesse du rail, comment ais-je fait pour presque l’oublier ? Et je frémis en pensant que nous aurions pu partir en vacances en juillet. Car une fois en Normandie, nous n’aurons pas la télévision.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article