Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

C'était écrit...

22 Avril 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #SOUVENIRS

C'est le 8 novembre 1966 que l'on est venu nous livrer un poste de télévision. Ce soir-là, en semaine, un mardi, ma famille avait acheté un poste en noir et blanc 819 lignes. J'ai mis des années à retrouver la date, jusqu'à ce que j'achète un dictionnaire de télévision, celui de Jean-Marc Doniak "Les fictions françaises à la télévision 1945-1990", épais volume édité par Dixit Sacd.

Si je me souviens de la date, c'est que le premier soir était diffusé sur la Une une dramatique intitulée "Antony" avec Giani Esposito., d'après une pièce d'Alexandre Dumas. Très jeune à l'époque, je venais de fêter mes sept ans en septembre, j'étais un grand fan de Richard Anthony le chanteur, dont j'avais tous les 45 tours et que j'avais même vu en concert au Théâtre de Verdure de Dieulefit dans la Drôme. Je croyais donc que l'on me privait de Richard Anthony. De la télévision, par la famille et les copains, je ne connaissais que "Thierry la fronde" et "Zorro". Rien d'autre.

Le problème d'avoir un poste qui ne capte que la première chaîne allait me priver de tas de choses, et pas des moindres, puisque ce n'est que lorsque ce récepteur TV rendit l'âme que j'eus accès à la 2eme chaîne en janvier 1971 avec un nouveau poste, toujours en noir et blanc.

Un grand cousin par alliance écossais, que j'appelais "Tonton Jack", était installateur d'antenne TV, et il essaya de nous mettre la deuxième chaîne sur ce poste. C'était en octobre 1968, et le seul programme que j'ai voir, le dimanche 13 octobre 1968, est l'épisode de "Chapeau melon et bottes de cuir" : "Interférences", mais l'installation ne tint qu'une semaine!

Concrètement, entre novembre 1966 et janvier 1971, j'ai raté des tas de choses : Les quatre séries de "Chapeau melon et bottes de cuir" de 1967 à 1970, "Mission Impossible" en 1967 et 68, "Le Saint" avec Roger Moore qui s'arrêta sur la 2 en soirée en 1970, ce qui fit que je découvris Roger en Lord Brett Sinclair dans "Amicalement vôtre " en octobre 1972, les trois séries des "Mystères de l'ouest" diffusées en 1967, 1968 et 1970, les deux premières séries de "Des agents très spéciaux" en 1967 et 68. En 1969, les troisièmes séries de "Mission Impossible" et "Des agents très spéciaux" furent diffusées sur la première chaîne.

Muriel Baptiste est apparue en Annunciata dans le 2e épisode de "La princesse du rail" le mercredi 8 février 1967. Donc, à quelques mois près, je la ratais!

On peut dire que dans mon enfance, la télévision m'a permis d'avoir deux coups de foudre, l'un amoureux (Muriel), l'autre pour la série "Les envahisseurs" qui débuta sur la première chaîne le jeudi 4 septembre 1969 et reste à ce jour la série qui m'a le plus impressionné. "Les envahisseurs" avec sa musique sinistre, ses soucoupes volantes, les extra-terrestres à apparence humaine et reconnaissables à l'auriculaire raide, me terrifiaient. Au fil des ans, j'ai vu et revu cette série. Il faudra attendre "Amicalement vôtre" pour qu'un autre feuilleton suscite chez moi une passion égale.

Dès l'apparition de Muriel en Annunciata, je tombai fou amoureux de la "brune aux cheveux longs". Or, on sait aujourd'hui que Muriel porte une perruque dans ce rôle. Ainsi, lorsqu'elle revint dans "Les chevaliers du ciel" sur la Une en octobre 1967, je ne l'ai pas reconnue!

Avec l'absence de la 2e chaîne, j'ai raté "Par mesure de silence" (juin 67), "Le corso des tireurs" (mai 68) et "Lancelot du lac" (décembre 1970). Etant en vacances le 8 août 1967, je n'ai pas vu "Lucide Lucile".

Mais Muriel, que je croyais brune, m'avait fait très forte impression, cependant je ne l'appelais pas à l'époque par son prénom d'artiste mais sous le nom de "la princesse du rail".

Les années avaient passé, et j'étais féru de séries télé et feuilletons de toutes sortes, lorsque je la revis le samedi 11 septembre 1971 dans "Maigret aux assises" en Ginette Meurant. Et "Zoé" me direz vous ? Eh bien, cela fut diffusé le 26 août 71 alors que j'étais en vacances à Dreux dans la famille qui ne regarda pas ce programme.

Il fallut attendre l'été 1972 avec Muriel deux fois par jour à la télé (à 12h30 dans la rediffusion de "La princesse du rail", à 20h15 dans "Les dernières volontés de Richard Lagrange") pour que l'amour de jeunesse se transforme en passion.

A partir de juillet 1972, Muriel Baptiste non seulement s'est confirmée mon actrice préférée, mais aussi l'objet d'une passion déjà amorcée à sept ans et demi. Il me suffisait d'aller en Ardèche et de voir les rails et les lignes de chemin de fer non électrifiées, le décor qui ressemble à celui de l'Auvergne, pour immédiatement penser à la princesse.

Quant aux feuilletons télé, beaucoup aujourd'hui sont invisibles depuis des années, qui se souvient de "Match contre la vie" avec Ben Gazzara, "L'immortel" avec Christopher George, "Le fugitif" avec David Janssen, "Mannix" avec Mike Connors, "Sam Cade" avec Glenn Ford, "Aventures australes" avec Ty Hardin, "Les règles du jeu" avec Robert Stack, Gene Barry et Tony Franciosa, "Opération vol" avec Robert Wagner, "L'homme de Vienne" avec Robert Conrad ? Et je ne parle pas de toutes les séries western. J'ai revu l'an dernier en DVD "Opération vol" et j'ai trouvé que cela avait terriblement mal vieilli. Pourtant, "Match contre la vie" permit à Ben Gazzara de devenir une vedette de cinéma. Les séries américaines sont devenues de moins en moins innovantes et plus violentes.

Muriel, elle, fit la couverture de Télé Poche, Télé 7 jours, Télémagazine, La Semaine Radio Télé, Cinémonde, et plus personne ne sait qui c'est.

Aujourd'hui, la télévision est bien fade comparée à celle de mon enfance. Voici à peu près à quoi ressemblait Muriel quand je l'ai vue la première fois. Le moins que l'on puisse dire est qu'elle m'a marquée de façon indélébile.

 

 

C'était écrit...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article