Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 24 juillet 1974 : Muriel dit adieu aux téléspectateurs

28 Mai 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Il s’agit d’un tournage de l’automne 1973. L’avant-dernier rôle de Muriel. En janvier 1974, elle tourne « L’affaire Bernardi de Sigoyer » qui est rapidement diffusé (mercredi 6 mars 1974).

Au cœur de l’été, la série comique « Un curé de choc », avec le troisième épisode, « Le marié s’envole », nous propose le dernier rôle inédit de Muriel.

En juillet 1974, Muriel est déjà malade, ce que l’on a pu constater dans « Bernardi de Sigoyer ». Le grand public ne le sait pas. Muriel va bientôt prendre trente kilos, faire une retraite dans un cloître pour supplier le ciel de la sauver.

Ici, elle s’appelle Sonia. Elle est la maîtresse de Gilbert (Claude Rollet). Elle vient dans une superbe décapotable le relancer sur le parvis de l’église. Il a laissé un gravier entrer dans sa chaussure et l’enlève. Sonia le rejoint, le tente, et il prend le volant (Tant mieux, car Muriel n’a jamais eu son permis de conduire !). Et il file avec la belle. Qui le blâmerait ?

C’est aussitôt le scandale à l’église de Chatillon-Coligny. Gilbert s’est sauvé. Sa fiancée, Mireille (Isabelle Castelli) s’évanouit.

La mère est terrifiée : « désormais, plus personne ne voudra de ma fille ». « Moi j’en veux bien si elle accepte » dit le témoin, Léopold (Marc Lamolle).

L’abbé Daniel (Jean Sagols) ne l’entend pas de cette oreille. Il veut récupérer son paroissien.

Sortie de son évanouissement, la future mariée trouve le témoin à son goût.

Le père de la mariée avait prévu 300 couverts et tout payé d’avance. Tout le monde décide d’aller au lunch, mariage ou non.

L’abbé Daniel se rend à l’hôtel où vivait Sonia, mais apprend qu’elle est partie ce matin. La tenancière de l’hôtel (Danièle Duvivier) se souvient que Sonia a fait dans le pays un stage comme démonstratrice en parfumerie.

Elle a quitté son travail avant-hier. Mais l’employeur lui dit qu’elle est une habituée du restaurant « Chez Bébert ». Avec sa moto, notre « Don Camillo » rejoint l’endroit où se trouve la voiture de Sonia.

Le curé espionne. Il voit le couple dans le restaurant à travers une vitre. Il dégonfle un pneu de la voiture.

Entrant dans l’auberge, il repère un nourrisson avec ses parents et échafaude un plan.

Il dit à « Bébert » que la voiture a un pneu crevé à l’avant. Bébert donne l’information à Sonia.

Gilbert se propose d’aller changer la roue.

Le curé de choc demande aux parents de lui prêter le bébé. Il se présente devant Sonia qui le nargue.

- Je pense Monsieur le curé que vous êtes venu nous faire la morale ? dit Sonia.

 

Muriel Baptiste n’a jamais été aussi belle, on regrette simplement l’image en noir et blanc.

 

L’abbé Daniel fait croire à Sonia que Gilbert a un enfant, la jeune femme perd son sourire. Il lui plante l’enfant dans les bras puis va voir Gilbert en train de réparer la voiture. Il lui faire croire que Sonia a un enfant et qu’elle le lui a caché. Voilà un curé que le mensonge n’étouffe pas.

Du coup, Gilbert ne veut plus de Sonia et souhaite effacer le scandale. Le curé le prend comme passager à bord de sa moto. Notons que le scénariste n’a pas montré ce que devenait le bébé !

Nouveau scandale, cette fois c’est la mariée qui s’est envolée. Mireille est partie avec Léopold, le garçon d’honneur. Le père qui l’annonce est comme fou.

L’abbé Daniel s’adresse alors à la statue de Saint Antoine de Padoue pour venir à son secours !

Finalement, l’abbé célèbre deux mariages, à sa gauche Léopold et Mireille, à sa droite Gilbert et Sonia.

L’honneur est sauf !

Muriel aurait pu partir sur un plus beau rôle. Chaque comédien devrait songer en acceptant un personnage que cela pourrait être le dernier.

Mercredi 24 juillet 1974 : Muriel dit adieu aux téléspectateurs

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article