Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

L'automne 1972

31 Août 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’automne 1972 se déroula sans Muriel, mais dans son attente. Elle ne revint qu’avec l’hiver le 21 décembre dans « Le Roi de fer ». J’ai réalisé aujourd’hui que ce « voyage dans le temps » va durer un bon moment, jusqu’au 24 juillet 2019. En effet, au jour le jour, je vais égrener les programmes (j’ai commencé le 27 juillet 1972) jusqu’à ce mercredi 24 juillet 1974 où elle nous a dit adieu, sans le savoir à l’époque dans « Un curé de choc ».

L’attente était un plaisir en soit, parfois supérieur au fait de voir Muriel tant un épisode du « Premier juré » ou une apparition dans « Les Risques du métier », et même hélas dans « Les Rois maudits », est éphémère, trop vite passée. Muriel en effet ne retrouvera plus un rôle comme Geneviève Lagrange où elle est présente tout le temps à l’écran.

J’entrai en classe de quatrième, retrouvait mon confident Francis Poulin, et surtout, je n’étais pas parti en vacances depuis 1968, à Allevard les Bains. Donc ce séjour à Bagnoles de l’Orne m’avait enchanté. De plus je venais de réaliser un rêve de toujours, avoir un chien. Enfin, j’étais amoureux.

Les programmes télévisés n’étaient pas affligeants comme aujourd’hui. Deux très belles séries allaient enchanter l’automne, « L’homme qui revient de loin », d’après l’œuvre de Gaston Leroux, l’auteur du « Fantôme de l’Opéra », et « Amicalement vôtre » avec Tony Curtis et Roger Moore. Deux rediffusions l’après-midi, « Les Globe-trotters » et « Match contre la vie » allaient me combler.

Ma vie n’aurait pas été la même si je n’avais pas eu cette passion pour l’inoubliable, l’unique, Muriel Baptiste.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article