Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 14 septembre 1972

12 Septembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Il faut s'habituer à ce que le jeudi ne soit plus jour de congé. Pour les gens de ma génération qui ont débuté l'école primaire l'année 1966/1967, cela fut une chose bizarre.

 A 12h30, il est absurde de maintenir un feuilleton ("Malican père et fils", troisième épisode : "Danger de mort", avec Jean-Pierre Darras) car sortant du collège à midi et reprenant les cours à 14h00, on a juste le temps de manger. L'après-midi du vendredi, nous sommes libres à 15h, ce qui permet de voir la série après "Aujourd'hui Madame". Par contre, le jeudi, nous terminons à 17h.

Je parle de ma passion à Francis. Cela deviendra notre sujet de conversation préféré. Mais le jour où j'en parle à Henri Gomez, un autre copain de classe, il trouve cela dangereux. Il a deviné que cette passion serait un obstacle plus tard avec les femmes.

La 2 commence les feuilletons de 15h10 avec "Les Saintes Chéries" avec Micheline  Presle et Daniel Gélin. J'ai vu les saisons 2 (1968) et 3 (1970) mais là nous repartons depuis le pilote de la saison 1 datant d'octobre 1965 : "Eve et son mari", qui fut diffusé le samedi 9 octobre 1965.

Le soir, le choix est à faire entre la rediffusion de "Vipère au poing" (que je verrai lors d'une troisième diffusion) et "Aventures australes" qui n'a pas terminé son périple ennuyeux. C'est le choix familial, en l'occurrence le 12e épisode, "La fugitive". Fausse série américaine (c'est en fait une production anglaise de Ralph Smart), elle est sans saveur et sera vite oubliée à juste titre. Sa vedette Ty Hardin vient de nous quitter à 87 ans le 3 août 2017.

Voilà, la rentrée est scolaire est faite, mais les bonnes surprises télévisuelles avec Muriel Baptiste vont cette année scolaire là se multiplier.

Comme j'aimerais remonter le temps, revenir à cette rentrée 1972, tel le docteur Sam Beckett dans le feuilleton "Code Quantum", et modifier le passé (Encore que ceux qui ont vu la série savent que tout finit au bout de 96 épisodes par une catastrophe, compromettant tous les changements du passé). Sam, joué par mon acteur préféré Scott Bakula (avec Muriel Baptiste et Roger Moore) tente d'empêcher l'assassinat de Kennedy, le suicide de Marilyn, la mort de son frère au Vietnam. Souvent, "Code Quantum" nous émeut beaucoup, car la série sait prendre le téléspectateur par les sentiments. Mais l'on ne peut voyager dans le temps, ni modifier le passé, seulement s'en souvenir, et c'est ce que je fais sur ce blog.

J'évoque ma jeunesse, le temps du bonheur, des programmes télé nettement supérieurs à ceux d'aujourd'hui, et je contribue à faire sortir de l'oubli ma chère Muriel Baptiste, ce qui n'est déjà pas mal.

Il existe une autre série américaine sur le voyage temporel, "Sliders, les mondes parallèles", qui a connu moins de succès que "Code Quantum". On y parle d'autres dimensions, où le monde n'évolue pas comme nous l'avons connu, et ce dès le pilote "Le monde selon Lénine". Un monde de cauchemars où les soviets ont conquis toute la planète qui n'est qu'une vaste dictature. Avec Muriel, j'ai parfois l'impression d'être dans un monde parallèle en revivant ce passé comme s'il était actuel. 

De toute façon, un monde sans Muriel Baptiste, ce n'est pas envisageable!

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article