Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 2 octobre 1972

30 Septembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Joe Dassin est l’invité de la semaine à « Miditrente ».

A 14h25, un vieux film, comme chaque lundi sur la première, « Les jeunes mariés », de 1953 avec François Périer.

Avant dernier épisode de "Danse sur un arc en ciel", mais c'est échanger un cheval borgne contre un cheval aveugle, car le nouveau feuilleton "Pont Dormant" n'a pas volé son titre. Il commencera mercredi et sera très vite assommant.

Je ne reviens plus "en détail" sur "L'homme qui revient de loin" car c'est le blog de Muriel Baptiste, mais sachez simplement que l'audience est à son comble, que Télé 7 Jours parle de phénomène semblable à "Belphégor" en 1965.

Nous sommes à mi-feuilleton et l'épisode se termine par Fanny descendant dans le garage où se trouve la malle avec le corps d'André, tandis qu'elle s'est éclipsée durant une partie de chasse. Mais Jacques l'a suivie et on se demande s'il ne va pas lui faire rejoindre son beau frère dans l'au delà.

Il n'y a que cela à voir, c'est à dire le troisième épisode, et Télé 7 Jours indique que les téléspectateurs ont été captivés dès le premier épisode par le mystère, alors que je pensais le contraire.

Peu de téléspectateurs ont dû être tentés par « Au théâtre ce soir » : « Un mari idéal » avec Marie-Christine Barrault, étant donné la concurrence de Louis Velle sur la première chaîne.

Quand reviendra Muriel ? Je commence à trouver le temps long depuis la fin de "Richard Lagrange" même si je sais que je vais la voir dans deux films qu'elle a annoncés.

Pour moi, quelque chose avait commencé qui ne devait théoriquement jamais s'arrêter, mais à 13 ans, on n’a pas le recul suffisant pour penser à l'avenir.

Ce quelque chose, c'est une immense passion amoureuse et platonique pour celle que j'appelle encore malgré moi "la princesse du rail".

Aujourd'hui, tout cela me semble à la fois loin et près. Je m'en souviens comme si c'était hier mais je n'attends plus Muriel, du moins dans cette vie, puisqu'elle a quitté ce monde.

Il me plait à penser, comme l'a dit un internaute sur un autre de mes blogs dédiées à elle, que Muriel quelque part me regarde et sourit. Qu'elle est heureuse de n'être point oubliée.

J’achetais les 45t des musiques des feuilletons de l’époque : voici celui de « La demoiselle d’Avignon », avec sur l’air de la série une chanson inédite de Louis Velle et Frédérique Hébrard.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article