Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 13 septembre 1972

11 Septembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Cette nuit, j’ai rêvé de Muriel Baptiste, un rêve embrouillé. Hier soir, en m’endormant, je pensais à elle. Elle n’a pas eu la vie que je croyais, celle d’une riche vedette, malgré les couvertures de Télé Poche, Télé 7 jours et Télémagazine, ayant eu une gloire éphémère et sombrant vite dans l’oubli et la misère.

J’achetais Télé Poche dont la couverture était consacrée à Georges Géret, héros de la version TV des « Misérables » que mes parents n’ont pas regardée.

Je l’ignorais alors qu’en 1967, Georges Géret avait joué le père de Muriel Baptiste dans le film « Le mois le plus beau ».

Les programmes commençaient à 12h30 par le 2e épisode de « Malican père et fils » intitulé « Les trois voyages » avec en vedette Giani Esposito, chanteur acteur qui allait brutalement nous quitter le 1er janvier 1974. C’est le père de la chanteuse Douchka. Je croyais que Giani était mort d’une crise cardiaque, mais les sites sur Internet mentionnent à la fois une hépatite virale et une tumeur au cerveau. Revenons au mercredi  13 septembre…

Pour une raison que j'ai oubliée, j'ai loupé "Les deux sœurs de Schliersee", pilote de la saison 2 des "Globe trotters". L’épisode sera rediffusé en 1975 dans l’émission de Guy Lux : « Samedi est à vous ».

L’histoire se déroule en Bavière et je l’avais vu en 1967. Aujourd’hui, je peux le regarder en couleurs. L’épisode ne dure que 28 minutes. Guère le temps de développer une intrigue. Il s’agit d’une histoire de rallye.

C’est un épisode dramatique, qui voit mourir l’une des deux sœurs dans un accident de la route. Il s’agit de Marika, avec lequel flirtait Pierre Ribard (Yves Rénier). De ce fait, ce premier opus est incroyablement dramatique, dans une série qui est habituellement bon enfant. On découvre que Marika s’est suicidée. En fait, elle est toujours vivante. La fin est bâclée, il s’agit d’une escroquerie à l’assurance, mais l’on ignore qui est la malheureuse qui a brûlé dans la voiture de Marika. Le nom de la comédienne qui incarne Marika n’est pas crédité au générique, seulement celui de sa sœur, Elizabeth (Marianne Hoffmann) née en 1941 et qui a cessé de tourner en 1976. J’avoue que j’avais complètement oublié l’épisode que je viens de visionner avant d’écrire cet article du blog.

Par contre, au mépris de toute cohérence, le cinéma Le Rex à Montélimar maintint cette semaine là ses séances de l'après midi le jeudi au lieu du mercredi, et je ne pus donc aller voir "Danger planète inconnue" avec Roy Thinnes, donc c'était le dernier jour d'exploitation.

Un jeudi de semaine sans enfants ni ados, il n'y a pas dû y avoir grand monde à la séance.

Sur deux chaînes, le choix est vite limité, la première propose "La Piste aux étoiles", la seconde "Les Dossiers de l'écran" avec "L'école buissonnière", film se situant en 1920, dans lequel Bernard Blier préfigure, mais de très loin, le professeur que joue Robin Williams dans "Le Cercle des poètes disparus".

Dans les programmes de la jeunesse, à 17h50, le regretté chanteur Billy Nancioli reprend la série "Samsong», suivie de "Skippy le Kangourou" (Episode "Le Virtuose"). Une série qui a mieux vieilli que "Ma sorcière bien aimée" (Cinquième épisode: "la poupée).

Rien compris à "Danse sur un arc en ciel" comme je l'ai dit pris en route.

Sur la Une, à 21h25, dans le "Tour de chant Monique Morelli" (chanteuse actrice vue dans "Mandrin", voir le blog en juillet 1972), notons la présence d'un chanteur rare en télé, Jacques Yvart, triquard chez tous les producteurs de l'époque (Guy Lux, Carpentier). Le fait est assez rare pour être signalé.

Douce époque où Muriel allait revenir, et où je voyais la vie en rose.

Muriel est irremplaçable, au point que 45 ans après, cette rentrée 1972 est dans ma mémoire.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article