Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 23 septembre 1972

21 Septembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

En couverture de Télé Poche, Sylvie Vartan, vedette d’un roman-photo « Sylvie blonde et magie noire » et qui a droit à trois et non deux pages d’interview au centre du magazine, car elle présente son roman-photo, et pour Télé 7 jours, Guy Lux, roi des variétés à l’époque. En page 2, il y a une photo couleurs de Nicole Jamet des « Misérables ».

Dans Télé Poche, « Les indiscrétions d’Aglaë » présente une jeune comédienne, Marianne Eggericks, qui tourne une dramatique d’après l’œuvre de Guy de Maupassant « Pierre et Jean ». J’ai regardé sur Internet Movie Data Base, cette actrice a arrêté sa carrière en 1974 après seulement 14 rôles. Personne ne sait ce qu’elle est devenue.

Jacques Castelot présente le tournage de son téléfilm « Amoureuse Joséphine » avec Pierre Arditi en Bonaparte.

Télé 7 jours consacre un reportage avec des photos en couleur à Marcel Pagnol, Serge Lama, la reconstitution du groupe « Les parisiennes ». Dans un reportage émouvant de deux longues pages, Claude Brasseur évoque son père Pierre qui vient de disparaître. « J’ai revu mon père dans le film « Lumière d’été ». Il m’a eu. J’ai cru qu’il était encore là ».

Chez Danièle Gilbert, ce samedi, c'est Jean Ferrat qui est à l'honneur dans « Miditrente », aux côtés de Marcel Amont. Ce sont les dernières apparitions avant longtemps de Jean Ferrat. Il va choisir de s’éloigner des médias. Il ne fera d’ailleurs plus de scène.

La Une, après une dramatique, « La fin et les moyens » de Paul Paviot, avec Claude Piéplu, propose "Festival de Provins" à 21h40 où l'on retrouve les tubes de l'été, Michel Fugain et le big bazar "Une belle histoire", et une perle, Christian Gérôme, sans doute anomalie d'un journaliste distrait, puisqu'il s'agit de C Jérome avec "Kiss Me". Autres invités : Thierry Le Luron, Gaston (qui va rejoindre les Compagnons de la chanson), Charlotte Jullian et sa « Fleur de province », Patrick Juvet et Dani.

Mais, globalement, la Une ne s'est pas foulée ce samedi de septembre pour nous offrir de bons programmes.

La 2 à 15h10 propose le sixième épisode de la première série des " Saintes chéries" (« Eve et la grippe buissonnière », une rediffusion du samedi 13 novembre 1965), suivis à 17h45 de l'émission "Pop 2", seule vedette au programme Captain Beef Heart. La Une propose une rediffusion de « Bonnes adresses pour rêver : Arsène Lupin » de 1968.

Tromperie sur la marchandise à 20h30 avec une pseudo émission des Carpentier, "Chante avec Gilbert Bécaud", en fait les Carpentier ne sont pour rien dans l'émission, il s'agit de la retransmission d'extraits de l'Olympia de mars 1972 du chanteur où il interprète seize chansons.

Pas d’un « Top à Gilbert Bécaud ». Je me demande quelle fut la participation des Carpentier dans la retransmission d’extraits d’un récital de l’Olympia datant du mois de mars de cette année-là.

Tristesse à 21h40 avec le neuvième épisode de la saison 2 de l'excellente "Odyssée sous-marine de l'équipe Cousteau", qui termine en beauté avec "Baleines et cachalots".

Puis, c'est Bouvard qui termine la soirée avec l'inégal "Samedi soir" à 22h30, l'ancêtre des talk show. Il a invité Sammy Davis Jr. qui mobilise les 15 premières minutes de l’émission que je viens de revoir sur le site de l’INA. Suivent Antoine, une directrice de théâtre Germaine Camoletti, Robert Hossein, puis des sosies de vedettes. Je n’ai pas regardé l’émission jusqu’au bout et Bouvard n’indiquait pas au début la liste de ses invités.

Courageuse mais pas téméraire, l'ORTF annonce pour remplacer Cousteau la série "L'Orchestre rouge" : mais il est question de communistes, de juifs travaillants pour les services secrets soviétiques, et la série sera déprogrammée pour être diffusée en...1974. A la place, nous aurons la fade série policière allemande "La Journaliste" avec Marianne Koch qui ne dérangera personne.

C'était cela le petit monde étriqué de la télévision sous le Président Pompidou.

Quand à Muriel, elle va retourner sous les feux des caméras pour tourner son dernier feuilleton, "Le Premier juré" à Genève, avec Michel Le Royer. Après un été où on la voyait, du moins en juillet deux fois par jour, il n’est plus question d’elle. Dans les lettres des téléspectateurs, on note la tragédie des jeux olympiques de Munich, la série « Les Corsaires », « Le Prisonnier », « Suivez Budart », série qui a provoqué une polémique avec ses pour et ses contre.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article