Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Vendredi 22 septembre 1972

20 Septembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

Tout d’abord un rectificatif : aux dossiers de l’écran, le mercredi 13 septembre, il y avait le film « La maison des otages », suivi d’un débat sur la tragédie de Munich, et le film « L’école buissonnière », prévu le 13, a été en fait diffusé le mercredi 20 septembre.

Revenons à nos moutons.

 

Un vendredi bien maigrichon côté télé. Le soir, on a le choix entre "Les femmes savantes" dans lequel joue Geneviève Casile, l'ennemie de Murie dans "Les Rois maudits", mais je ne la connais pas à l'époque. Heureusement, une petite heure de distraction sur la 2 avec le jeu des frères Rouland "Entrez sans frapper". Les invités sont Claude Chabrol et Frank Fernandel. Deux au lieu de trois habituellement.

Mes horaires me permettent de voir "Les Saintes chéries", série qui ne m'emballe guère. Pourtant, alors qu'elle sera terminée, je vais une nuit rêver à l'amie de Micheline Presle dans la série, la conductrice d'une 2 cv, et je rechercherai alors son nom : c'est Pascale Roberts. Née en 1933, elle avait 32 ans en 1965. Pourtant, elle ne m'a jamais intéressée par la suite que ce soir au printemps 73 dans "Le temps de vivre, le temps d'aimer" ou ensuite. Seule Muriel comptait. En l’occurrence, il s’agissait du cinquième épisode « Eve et les magasins », une rediffusion du samedi 6 novembre 1965.

Les deux feuilletons du soir ne me passionnent pas, c'est le neuvième pour "Ma Sorcière bien aimée" ("Le Jardin d'enfants") et le 18e de "Danse sur un arc en ciel".

Un vendredi tristounet en 1972, ça existait.

Mais c’était une époque où mon idole Muriel Baptiste pouvait revenir du jour ou lendemain. Rien que pour cela, cet automne fut le plus beau de ma vie.

Je crois que je vivais l’instant présent avec une telle intensité que je ne pensais pas à l’avenir. Le présent, c’était, depuis juillet, Muriel.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article