Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 9 octobre 1972

7 Octobre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Quand je dis que les magazines télé auraient pu donner des nouvelles de Muriel Baptiste, je n'exagère pas, jugez-plutôt les infos données sur les autres comédiens de série de l'époque.

 Danielle Volle tourne en alternance deux feuilletons, "Le Neveu d'Amérique" (qui sera traité sur ce blog lors de sa diffusion de juin 1973 en juin 2018) et "Les Mohicans de Paris" qui sera diffusé en septembre octobre. Aussi les deux réalisateurs doivent se partager l'emploi du temps de la comédienne pour la faire tourner.

Jean Marais fait une chute à moto lors du tournage de "Karatékas and Co" (Je traiterai le premier épisode d'août 1973 sur ce blog le moment venu), heureusement, plus de peur que de mal.

Brigitte Auber qui vient de jouer dans "Les Aristocrates" se plaint de ne plus tourner, personne ne veut d'elle. Elle donne sa version de sa brouille avec Hitchcock et dit que ce dernier lui a saboté sa carrière américaine.

Jean-Pierre Darras tourne le feuilleton "Molière pour rire et pour pleurer" (qui sera diffusé en novembre 1973).

Alice Sapritch et Paul Préboist tournent "Les Joyeux lurons" et Alice seule "Les Malheurs de la Comtesse".

Alors, que diable, on aurait pu parler de ma chère Muriel Baptiste qui n'était pas moins connue que Danièle Volle!

Je rectifie la fiche du 21 septembre, l'émission "A bout portant" avec Claude Nougaro n'a pas été diffusée pour cause de grèves. Elle sera diffusée, pour de bon cette-fois, le vendredi 20 octobre.

Revenons à ce lundi 9. La journée commence mal avec encore Mort Shuman chez Danièle Gilbert, l’invité de la semaine étant Jean-Pierre Cassel, un bon client des émissions de l’ORTF.

Les oisifs peuvent regarder le vieux film du lundi sur la une à 14h25, « Treize à table », datant de 1956 avec Micheline Presle et Fernand Gravey. Cette saison-là, je raterai Muriel le lundi 21 mai 1973 à pareil horaire dans son film « Déclic et des claques ».

J’ai très certainement eu tort de ne pas regarder "Pont Dormant avec Isabelle de Funès. Si c'était à refaire, je le regarderais. L'histoire a l'air de tenir la route, et la distribution est excellente.

Aucun regret par contre pour "La Révolte des Haïdouks" qu'il va falloir supporter plusieurs semaines.

Le paroxysme de l'angoisse survient dans le quatrième épisode de "L'homme qui revient de loin" où le fantôme d'André tue son frère, Jacques, incarné par Louis Velle. Jacques qu'un chirurgien va (le temps de deux épisodes mais pas plus) opérer du cœur, et en extrayant la balle le faire revenir de chez les morts, d'où le titre du feuilleton.

Je n’ai évidemment pas regardé le western de la 2 à la même heure : « Sept secondes en enfer ».

N'empêche que je piaffe d'impatience de retrouver Muriel !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article