Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Vendredi 27 octobre 1972

25 Octobre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Sacha Distel invite à « Miditrente » son copain Jean-Pierre Cassel.

C’est le 19e épisode des « Saintes Chéries » : « Eve et Saint Tropez », il faudra que j’essaie de regarder un jour un épisode de cette série pas revue depuis des lustres. C’est le 6e de la saison 2.

Bien évidemment, je zappais le 10e épisode de « La révolte des Haïdouks » à 19h30 sur la deux.

La 2 propose le soir le 4e épisode des « Boussardel », mais nous avons regardé sur la Une le cinquième épisode de « Sam Cade » : « Le retour ». Il y a un article sur Pete, l’adjoint de Sam Cade, qui n’est autre que le propre fils de Glenn Ford, Peter Ford, alors à ses débuts. Malgré le piston de papa, il a fait une petite carrière, 18 rôles (soit moins que Muriel !), s’arrêtant en 1976. Au cinéma, il n’a tourné que deux films : «Wilbur and the baby factory » (1970) et « Les orgueilleux » (1972), donc moins que Muriel qui a tourné quatre fois au cinéma.

Télé 7 jours parle déjà d’Yves Mourousi, auquel un article est consacré. Le magazine patronne une course cycliste, « L’étoile des espoirs ». José Artur est papa d’un petit David. Ce magazine se couvre de ridicule en disant « avoir détesté le mauvais doublage des acteurs du feuilleton « Amicalement vôtre », par ailleurs bien débile ». Jacques Prezelin, auteur de ces lignes, était un piètre journaliste, la série est devenue culte et c’est en France qu’elle a connu son plus grand succès notamment au doublage par Michel Roux. La série « Les Boussardel » n’est pas mieux traitée, accusée de froideur.

On trouve un article sur des acteurs des « Boussardel » : Daniel Sarky et Danièle Wlaenminck, un sur le château de Breteuil qui a servi de cadre à « L’homme qui revient de loin », mais pas la moindre ligne sur Muriel Baptiste.

Daniel Sarky sera le héros de « Ton amour et ma jeunesse », palpitant feuilleton policier en octobre novembre 1973, et au cinéma le mari d’Emmanuelle, alias Sylvia Kristel.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article