Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Dimanche 26 novembre 1972

23 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

A 14h30, sur la deux, un western : « Le fier rebelle », de Michaël Curtiz, avec Alan Ladd et Olivia de Havilland. La musique en est assez célèbre, je l’ai en CD, composée par Jerome Moross.

A 18h00 sur le première chaîne, deuxième épisode des « Monroe » : « Le petit caporal ».

Le film du dimanche soir « Les amours célèbres » est composé de quatre sketches. On y retrouve des grands noms : Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Brigitte Bardot, Annie Girardot, Simone Signoret, Marie Laforêt, Edwige Feuillère. Il est réalisé par Michel Boisrond et date de 1961, mais je ne pense pas l’avoir vu.

Quant aux programmes du dimanche soir de la deux, ils sont toujours aussi calamiteux : « Journal de voyage en Egypte » à 20h30, « Vive le cinéma » à 21h20 dédié à Micheline Presle.

Il y avait des magazines télévisés ancêtres de ce que l’on appelle aujourd’hui les talk-shows, ainsi ce dimanche, « On en parle », sur la 2, à 12h30. Des personnalités diverses y étaient invitées. Muriel Baptiste devait vraiment manquer de notoriété car elle ne fut jamais conviée nulle-part. Ce jour-là, il y avait Jean Ferniot, Alice Sapritch, Paul Guth, Robert Dhéry et Colette Brosset, Madeleine Robinson, Suzanne Gabriello et Bernard Lavalette. On verra Juliette Mills, essentiellement vue dans des feuilletons, dans « Samedi Soir » de Philippe Bouvard. On ne peut voir Muriel en dehors de ses rôles qu’une seule fois, dans « Tilt Magazine », le 9 novembre 1966. Ce fut une expérience sans lendemain pour elle. Je me suis donc sans doute fait des illusions sur sa popularité à l’époque. On peut remarquer aussi que Télé Poche et Télé 7 jours dans leurs articles généralistes donnant des nouvelles d’un peu tout le monde l’oubliaient systématiquement. On ne parlera d’elle dans Télé 7 jours qu’une fois dans les nouvelles brèves (hors articles), ce sera en novembre 1973 pour « L’affaire Bernardi de Sigoyer ». Mais il est possible que Muriel, qui aimait mener une vie discrète entre ses tournages, n’ait rien fait pour participer à ces émissions. Elle aurait pu par exemple être dans le public dans l’émission de Guy Lux « Cadet Rousselle », où les acteurs que l’on y vit parfois se contentaient de dire bonjour. Ce fut le cas d’Anne Jolivet, l’héroïne de « Noëlle aux quatre vents ») qui jouait dans la même cour que Muriel, et que l’on vit chez Guy Lux avec son compagnon, le chanteur Gilles Dreu. Annie Sinigalia participa à une émission des Carpentier pour réciter un poème.

Muriel gardait ainsi un mystère autour d’elle en dehors de ses rôles. La rareté de ses interviews ne me permettait pas de savoir grand-chose sur elle.

Voici le cd de la musique du film « Le fier rebelle ».

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article