Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Vendredi 24 novembre 1972

19 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

C’est un jour mémorable avec le 3e épisode de « Match contre la vie », « Records du monde », déjà diffusé le samedi 19 juillet 1969. Sans doute le seul dont on se souvient quand on a oublié tous les autres, car durant trois ans et trois saisons, le générique provient d’images de cet épisode. La série comporte un pilote et 85 épisodes, l’ORTF en a doublé 34.

Comme les épisodes sont présentés à la suite sur le blog dans une rubrique spéciale, je n’en dis pas davantage.

A 19h30, premier des 15 épisodes de « Poigne de fer et séduction », une production présentée par ITC Londres comme « Amicalement vôtre ». On y retrouve Robert Vaughn (qui nous a quittés le 11 novembre 2016), le célèbre Napoléon Solo de la série « Des Agents très spéciaux »), et Nyree Dawn Porter, qui fut Irène dans la saga « La dynastie des Forsyte ». Une leucémie l’a emportée à 65 ans le 10 avril 2001. La série outre Manche s’appelle « The Protectors ». Le problème avec ce feuilleton est la durée des épisodes, 24 minutes, bien trop brefs pour captiver. La musique de John Cameron chantée au générique par Tony Christie sortira en 45 tours rapidement. Pour une fois, la France découvre une nouvelle série très rapidement, puisqu’elle a débuté le 29 septembre 1972 sur la chaîne britannique ITC.

En France, l’accueil est mitigé, tandis que deux saisons sont tournées en Grande-Bretagne de 1972 à 1974, ce qui représente 52 épisodes. Je regarde la série, mais sans passion.

Le premier épisode s’intitule « Le témoin ».

Toutefois, cette série a été éditée en DVD et est facile à voir, alors que « Match contre la vie » et « Sam Cade », y compris aux USA, sont relégués aux oubliettes.

Puis, nous avons le neuvième épisode de « Sam Cade » : « Un policier disparaît », sur la Une à 20h30 qui met en avant son adjoint J.J. Jackson qu’incarne Edgar Buchanan.

Tino Rossi a choisi d’inviter son fils Laurent chez Danièle Gilbert, ainsi qu’un autre « fils de » : Frank Fernandel.

C’est le blog de Muriel, mais parler de « Match contre la vie », dont vous ne trouverez nulle part ailleurs des informations sauf sur le site américain d’un amateur où j’ai pêché mes informations, nous ramène en 1972, douce année où Muriel, après avoir enchanté mon été allait illuminer mon hiver. Il est certain que si la série était facile à revoir, je n’en parlerai pas tant, mais même aux USA, elle n’a jamais été éditée en DVD.

Elle est au fond aussi oubliée que Muriel Baptiste. Seuls les sexagénaires s’en rappellent (il n’y a plus de diffusion d’un seul épisode après juin 1973), un peu comme Muriel dont la carrière s’est inexplicablement et de façon inattendue interrompue en 1974.

En novembre 1972, je ne pensais qu’à elle, la croyant promise à une grande carrière. En parcourant les magazines télé de l’époque, Télé Poche, Télé 7 Jours, Télémagazine, Télérama, on constate qu’elle n’avait pas atteint la notoriété suffisante pour que l’on parle d’elle régulièrement. Dans la rubrique de Télé Poche « Les indiscrétions d’Aglaé », sur les comédiens de télévision et leurs futurs tournages, il ne fut jamais question d’elle. Télé 7 jours, disposant de plus de pages pour les articles et commentaires avait envers Muriel la même indifférence. Muriel de son côté menait une vie discrète et ne courait pas après les journalistes pour faire parler d’elle. Elle n’a d’ailleurs pas, contrairement à ce qu’elle a sans doute espéré, été interviewé après « Les Rois maudits », excepté dans un numéro de décembre 1972 de Télémagazine, qui n’a jamais atteint la notoriété de ses concurrents Télé 7 jours et Télé Poche.

Vendredi 24 novembre 1972

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article