Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 6 janvier 1973

1 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Télé Poche met en couverture Thierry Le Luron et Télé 7 jours Charles Vanel.

Dans « Les indiscrétions d’Aglaé », on parle du tournage de la série « Lucien Leuwen » avec Bruno Garcin. Egalement du téléfilm « Plaies et bosses » avec Paul Barge et Martine Chevallier. L’actrice Evelyne Dress a droit à un article.

Plus bavard, Télé 7 jours évoque le feuilleton « Joseph Balsamo » avec Jean Marais et fait la part belle à une actrice Doris Kunstmann qui a droit à une grande photo en couleurs. On parle aussi de Marie-José Nat, Nicoletta, René Luçot, Pierre Sabbagh, Christine Lebail, Edith Scob, Dany Saval, Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, Julien Clerc, Jean Richard, Mick Micheyl, Pascale Petit, Georgette Lemaire, Philippe Rouleau, Béatrice Romand, Michel Simon, Charles Trénet, André Cayatte. Il y a un article de deux pages sur « Les Rois maudits » mais consacré aux décors de Maurice Valay.

A « Miditrente », Marcel Amont est le dernier invité de la semaine Stone et Charden.

En raison d’un match de rugby Angleterre-Nouvelle Zélande, « Match contre la vie » est programmé à 16h40 au lieu de 15h10. Cela me permet de voir sur la une le septième épisode des « Monroe » : « Les sables mouvants », à 15h30, qui se termine à 16h20.

Le 15e épisode de « Match contre la vie », « Les bolides », se déroule dans le milieu des courses automobile. A la suite de cet article, vous en trouverez le résumé détaillé en photos.

A 18h30 sur la 2, Lise Elina propose « Place au théâtre », mais jamais elle n’évoquera la pièce que Muriel va jouer à compter du 1er mars, « Les quatre vérités ».

A 20h30, c’est le troisième épisode des « Thibault » sur la première chaîne. Mes parents évidemment regardent les Carpentier.

Le « Top à Mireille Mathieu » a été conservé sur le site de l’INA. Pas de grève donc. Les invités sont Francis Blanche, Gérard Lenorman, Michel Legrand, Johnny Mathis, Michel Sardou, son père Fernand Sardou, Jacques Chazot, Tessa Beaumont et Nono Zammit.

Il est suivi par une nouvelle série de 13 épisodes de « L’homme de fer », après celles diffusés en 1969 et 1971. Le premier épisode s’intitule : « Une heure à tuer » et est d’un suspense à couper le souffle. Il n’y avait plus eu de série le samedi soir depuis « La journaliste » à l’automne précédent, dont j’ai parlé sur le blog.

Philippe Bouvard revient, ce qui me donne l’occasion d’aller voir sur le site de l’INA. Cette dernière n’a conservé que 50 minutes de l’émission qui sont consacrés à Véronique Sanson. En regardant la présentation, il y avait José-Luis de Villalonga, Dominique Mac Avoy, Moustache, Juliette Mills, Philippe Clay, Denise Glaser, Christine Lebail, Romuald, le sinistre Ange Bastiani, Achille Zavatta, Pierre Dac, Jacques Martin.

Bouvard invite Juliette Mills, qui fut la partenaire de Muriel dans « Lucide Lucile », et joue dans « Les gens de Mogador ». Il n’a jamais invité Muriel, qui n’y serait peut-être pas allée.

Un samedi de janvier (ou était-ce février), ma mère qui avait un second emploi ce jour-là à Valaurie tombera en panne, nous plongeant ma grand-mère et moi dans l’angoisse. Panne de phares, elle fut obligée d’avancer en tenant la manette d’appel de phares continu, mais roulant très lentement. De mémoire, elle arriva pendant « L’homme de fer ». Je n’ai pas tenu de carnet intime à l’époque et n’ai pas noté la date.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article