Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 15 mars 1973

12 Mars 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Serge Lama chez Danièle Gilbert reçoit un groupe inca, Waskar Amaru, et un certain Vincent Renaud que je ne connais pas.

La 2 aurait dû logiquement diffuser l’épisode du « Saint », « Le noyé », mais il avait remplacé une copie défectueuse d’un autre épisode, « La pièce d’or », le vendredi 9 mars, comme je l’ai raconté sur le blog. Du coup, la 2 n’a pas de série à diffuser et propose un film avec Fernandel, « Le rosier de madame Husson » de 1933 que je n’ai pas vu, étant au collège.

Le reste des programmes n’a aucun intérêt. Mes parents ne m’ont pas laissé regarder le soporifique feuilleton « L’éducation sentimentale » qui finissait à 22h40, premier feuilleton à remplacer « Les gens de Mogador » après l’émission de Guy Lux. Mais j’avoue que de prime abord, cela ne m’intéressait pas.

L’INA a conservé le « Cadet Rousselle » de ce jour-là. Le coup de chapeau est réservé à Claude François, les invités sont Adamo, Romuald, Pierre Perret, Michèle Torr, Jacques Dutronc, Georges Guétary, Jacqueline François. Jacques Dutronc faisant ses premiers pas au cinéma, il allait mettre en veille sa carrière de chanteur jusqu’en 1980. Ce sera pourtant, en fin d’année qu’il connaîtra l’un de ses plus grands succès, « Gentleman cambrioleur », générique de la deuxième saison d’Arsène Lupin.

Sur la première chaîne, dans le cadre de l’émission « Grand écran », il y a le film « Les ensorcelés » (1952) de Vincente Minnelli, juste après le 7ème épisode du feuilleton « Les messieurs de Saint-Roy ».

Hier 11 mars 2018, ni samedi 10, il n’y a eu aucun hommage télévisé pour commémorer le 40e anniversaire de la mort de Claude François. C’est un peu le signe que la page est tournée et que les années soixante-dix tombent dans l’oubli, alors ne parlons pas de Muriel !

Sur ce blog, en plus de Muriel, vous retrouverez des feuilletons oubliés, non édités en DVD, comme « Ton amour et ma jeunesse » avec Daniel Sarky et Danielle Volle, « Le jeune Fabre », « Le temps de vivre, le temps d’aimer », avec des résumés détaillés. Cette année 1973 avait pour moi la saveur de l’enfance, de l’émerveillement, de la découverte du sentiment amoureux. Nous sommes ce jour-là la veille du sommet de ma passion pour Muriel Baptiste, en raison de l’évènement inattendu qui allait se produire le lendemain.

Jeudi 15 mars 1973
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article