Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 22 mars 1973

19 Mars 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Je compte les jours avant l’arrivée de Muriel dans « Le premier juré ». 

J'essaie d'imaginer ce que va être l'après Rois maudits pour Muriel, puisque l'après Princesse du rail s'était révélé décevant. Un rôle extraordinaire, puis des rôles dans des téléfilms comme "Lucide Lucile" et "Par mesure de silence".

Curieusement, je n'ai pas eu à l’époque l'idée de chercher ou d'acheter le roman dont s'inspire "Le premier juré" : "Le bâton dans la fourmilière" d'André Picot.

Dans la distribution, je connais Henri-Jacques Huet (sœur de la speakerine Jacqueline), Jean Claudio qui m'est familier depuis "Madame êtes vous libre ?", le seul rôle de Denise Fabre en 1971, et qui a joué avec Muriel dans "Les dernières volontés de Richard Lagrange". Je sais aussi que Claudio enfant était l'une des trois vedettes (avec Mouloudji et un inconnu) du film "Les disparus de Saint Agil" qui enfant m'avait tant effrayé.

Olga Georges-Picot jouait avec Muriel la rivale de cette dernière dans "Richard Lagrange". Elle est aussi la seconde femme de Jean Sobieski après Dalida, Sobieski qui jouait avec Muriel dans la saison 1 des "chevaliers du ciel".

Je souris en lisant que l'amoureux de Muriel héros de la série se prénomme Patrick!

Patrick Leroy est un quidam. Ni détective, ni policier. Il dirige une agence de tourisme. Il est nommé juré à un procès d'assises.

Muriel aime décidément la Suisse puisque c'est encore un feuilleton franco-suisse après "Richard Lagrange". Le tournage de "Mlle de la Faille" est antérieur à celui-là puisque Muriel en parlait à Télé Poche en jullet 72. En fait, c'est un tournage tout récent (novembre 1972 d'après l'interview de Télé Magazine du 30/12/1972).

Bien entendu, je n'aurai pas assez de TOUS les magazines télé pour dénicher la moindre info ou petite photo de Muriel.

Y aura-t-il une couverture comme pour "Richard Lagrange" dans ces magazines ?

Le feuilleton n'a pas commencé et je me pose déjà une foule de questions.

C'est en tout cas ce que j'attendais, et la patience a payé. Muriel est de retour dans un feuilleton après "Les Rois maudits" et je vais me déshabituer de Marguerite de Bourgogne pour m'imprégner de son nouveau personnage, Pierrette Vanier, qui visiblement n'aura pas un sort tragique comme lorsqu'elle joue les princesses du rail et de Bourgogne.

Chez Danièle Gilbert, Philippe Clay reçoit Jacqueline Dulac.

Je rate le 3e épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir », « L’oiseau qui en savait trop », étant au collège.

Encore la bataille d’Allemagne (2e partie) sur la une, nous avons regardé Guy Lux, je regarde sur le site de l’INA. Elle a été diffusée, pas de grèves donc, avec un coup de chapeau à Michel Delpech. Ensuite, il y avait le feuilleton « L’éducation sentimentale » que je ne suivais pas.

Sur la 3, septième segment de "Témoignages" : "Eve et l'inventeur". Avec Odette Joyeux et Jean Desailly.

Jeudi 22 mars 1973

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article