Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 2 avril 1973 : Le retour de Muriel

31 Mars 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’invité de la semaine de Danièle Gilbert était Michel Delpech, qui pour sa première journée reçut Michel Jonasz.

Les oisifs purent voir à 14h25 un film italien, « Dommage que tu sois une canaille ».

Sur la 2, alors que « Anna et le roi » n’était pas terminé, débuta le premier des 40 épisodes du feuilleton « Le temps de vivre, le temps d’aimer », avec Jean-Claude Pascal et Pascale Roberts.

J’ai revu le premier épisode sur l’INA. Dans cet épisode, Pascale Roberts nous explique que tout le feuilleton va être un flash-back d’une histoire qui a duré deux années. De plus, Jean-Claude Pascal n’est présent que dans 36 épisodes sur 40, Pascale Roberts étant la vraie vedette.

L’essentiel de l’épisode est consacré à son avenir professionnel, l’entreprise de prêt à porter dans laquelle elle travaillait étant rachetée par un holding. Des têtes vont tomber, il y a trop de cadres.

Mathilde Moser est attachée de direction au service des exportations d'une société de prêt-à-porter à Genève. Elle est mariée avec Jean, professeur à l'université et ils ont trois enfants, Catherine et Isabelle, étudiantes, et François, élève au collège. Tout au long des 40 épisodes de ce feuilleton, elle est partagée entre ses soucis professionnels et ses soucis familiaux. Partie présenter et vendre des collections en Allemagne, Mathilde est rappelée d'urgence à Genève. Son entreprise vient d'être rachetée par un grand groupe. Avec ses collègues, elle doit rencontrer le jour même monsieur Wilson, le nouveau PDG. Lors de la réunion avec celui-ci, tous son inquiets. Wilson leur annonce un séminaire de travail d'une semaine.

C’est bien entendu avec un immense bonheur que je retrouvais Muriel dans le quatrième épisode du « Premier juré ». Je ne l’avais pas revue depuis le 4 février et « Les Risques du métier ». Je ne savais pas alors que ce bonheur serait éphémère puisque l’année suivante, la carrière de ma chère actrice s’arrêta.

Patrick Le Roy attend avec Jean Louis à la gare de Genève la journaliste Pierrette Vanier. Jean Louis lui explique que c’est sa petite cousine « Pierrot » que Patrick a connue  adolescente. Il se moque d’elle, se rappelant ses couettes et « ses dents en avant ». Mais la petite fille a grandi et elle se trouve devant lui. Notre juré est stupéfait.  Il vient de dire « Elle n’était pas jojo » et reste ébahi. Pierrette (Muriel Baptiste), qu’il a devant lui, va lui faire oublier sa fiancée Michèle Florin et l’accusée Nicole Roman sur laquelle il commençait à fantasmer.

Michel Le Royer incarne ici un personnage censé avoir 28 ans, ce qui est une belle tricherie puisque l’acteur, né le 31 août 1933 avait 39 ans lors du tournage et était l’aîné de Muriel Baptiste de dix ans. Le Roy est désigné premier juré. Il est celui qui devra prendre la parole.

Avec malice, Jean Louis rappelle à sa petite cousine (qui s’obstine à l’appeler « Tonton ») qu’elle était amoureuse de Patrick Leroy autrefois. « J’avais treize ans et j’étais moche » répond Pierrette. Nous nous permettrons de ne pas être d’accord quand elle ajoute « çà n’a pas tellement changé ».  Ce ne sera pas l’avis d’un des frères Bardini (la victime) qu’elle séduira et bernera pour les besoins de l’enquête, ni du héros à qui elle fera oublier Michèle Florin.

Le soir, on put enfin dire adieu au pitoyable « Alphoméga », après avoir retrouvé Muriel Baptiste en Pierrette Vanier, la journaliste du feuilleton « Le Premier juré ». J’aurais franchement préféré que Muriel tourne « Le temps de vivre, le temps d’aimer », d’une meilleure qualité, et qui durait 40 épisodes au lieu de 20.

Le mois d’avril prenait des couleurs enchanteresses comme jamais plus il ne devait avoir ensuite les années suivantes.

On imagine mal aujourd’hui le bonheur qui était le mien de retrouver ma chère Muriel.

Lundi 2 avril 1973 : Le retour de Muriel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article