Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 7 mars 1973

4 Mars 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

A « Miditrente », Régine reçoit Les Poppys et Michel Zacha.

Un nouveau feuilleton remplace « Les habits noirs », « Les messieurs de Saint-Roy », d’après le roman de Charles Exbrayat.

Le soir, ce sont les vaches maigres entre « 24 heures sur la Une » et un match de football Ajax D’Amsterdam-Bayern de Munich sur la 2.

Les heureux possesseurs de la 3e chaîne, enfin ceux qui la captent, peuvent retrouver la série « Capitaine Luckner ».

Muriel détestait de regarder à la télévision, ce qui avouons-le, a dû énormément la desservir. Elle n’a pas dû se rendre compte, par exemple, que dans « Les Rois maudits », on la voit très peu à l’écran, c’est son personnage de Marguerite de Bourgogne qui est important (jusqu’au 6e épisode), mais Barma lui a consacré très peu de pellicule.

D’où une énorme erreur d’appréciation, car elle pensait avoir tout prouvé avec « Les Rois maudits », or les gens l’ont vite oubliée. A part bien entendu les fans comme moi qui ne juraient que par elle. Mais des fans, avec ses feuilletons non rediffusés, ses téléfilms oubliés des années soixante la plupart en noir et blanc, Muriel n’en avait guère. Elle pouvait se promener tranquillement dans la rue sans être importunée. Il est surprenant que cela ne lui ait pas mis la puce à l’oreille.

Elle allait payer très cher cette erreur de jugement. Muriel a disparu en même temps que l’ORTF. Plusieurs de ses concurrentes se sont reconverties : Marie-France Boyer a épousé un riche industriel et quitté le métier en pleine gloire, Paloma Matta est devenue sage femme, tandis que d’autres ont sombré comme elle : Janine Vila trop identifiée à « Janique Aimée » arrête tout en 1974 après le feuilleton « Etranger d’où-viens tu ? », Anne Jolivet victime de son identification à son personnage de « Noëlle aux quatre vents » quittera la scène et se consacrera au doublage,  France Dougnac tentera une carrière au cinéma et aura un beau rôle avec Patrick Dewaere dans « Coup de tête », mais tentera tant bien que mal de se maintenir jusqu’en 1988. Les actrices de feuilletons de l’ORTF devront pour beaucoup se reconvertir. Je cite enfin Juliette Mills, très bien partie avec « Lucide Lucile », vue dans « Arsène Lupin » et « Les gens de Mogador » qui verra son succès s’étioler à la fin des années 70 et sa carrière achevée avec des petits rôles jusqu’en 1985.

Ou alors, comme Marthe Keller, elles prendront leurs distances avec leur passé télévisuel et se feront remarquer au cinéma. Muriel n’aura pas cette chance.

Reste aussi les destins tragiques : Lyne Chardonnet fauchée par un cancer du foie à 36 ans, Claude Marcault (la première fiancée de Jacques Santi dans « La Princesse du rail »), est atteinte d’un cancer début 1982 et une chimiothérapie longue et sévère met un terme à sa carrière, Elisabeth Allain (« Le 16 à Kerbriant ») se noie en voulant prendre un bain de minuit à Brindisi le 26 juin 1974.

Mercredi 7 mars 1973
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anonyme 14/03/2018 10:39

Muriel détestait Se regarder à la télévision