Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Du 7 au 12 septembre 1973

5 Septembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Vendredi 7 septembre

 

A « Miditrente », Danièle Gilbert reçoit Alan Stivell, Nicole Croisille, et Monty, j’en suis étonné car il me semblait qu’en 1973, Monty vedette des années soixante avait déjà disparu des écrans radars.

3e épisode du « Cheval de fer » : « La crête du diable », réalisé par le grand metteur en scène de cinéma Samuel Fuller.

Il me faut dire adieu déjà à Johann Sutter-Pierre Michaël, avec le 18e et dernier épisode de « Fortune ». Je reverrai la série pour sa quatrième diffusion en 1984.

A 20h35, je découvre le septième et avant-dernier épisode de « Opération vol », « La chanson du tueur », je n’avais jusqu’ici vu que le premier, « Le coffre du casino » le vendredi 27 juillet. Cet épisode me permet de faire la connaissance du grand comédien Joseph Cotten, qui est le héros d’un film inoubliable d’Alfred Hitchcock, « L’ombre d’un doute » datant de 1943. Je dois avouer qu’en 1973, Joseph Cotten m’est passé un peu inaperçu, ce ne fut pas un choc comme la découverte de Christopher Lee dans l’épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir » : « Interférences ». Par la suite, j’ai reconnu que c’était un très grand acteur.

 

Samedi 8 septembre

 

Robert Wagner fait la couverture de Télé Poche pour « Opération vol », tandis que Télé 7 jours met à la une le PDG de l’ORTF, Arthur Conte.

Evelyne Dandry et un jeune Pierre Arditi ont les honneurs de la photo couleurs page 2 de Télé Poche.

Il n’est nulle part question de Muriel Baptiste.

C’est à ce moment-là que j’ai compris que la reine de Bourgogne avait quelques soucis dans sa carrière. Un an plus tôt, elle était en haut de l’affiche, et là, elle prenait un passeport pour l’oubli.

« Les indiscrétions d’Aglaé » parlent de Robert Hossein, Geneviève Fontanel, du feuilleton « La cloche Tibétaine », Christian Louvet, Anna Prucnal, Bill Bixby et sa nouvelle série policière « Le magicien » (que l’on verra en juillet août septembre 1975 le dimanche sur Antenne 2).

Télé 7 jours présente deux grandes productions : « Héloïse et Abélard »  avec Pierre Vaneck et Ludmilla Michaël et « Roméo et Juliette », cette dernière de Claude Barma avec Nathalie Juvet et Jean-Louis Broust, qui était Edouard III dans « Les Rois maudits ».

Les autres articles sont consacrés à Danielle Volle, Robert Hossein, Fernand Sardou, Rufus, Loumi Lacobesco, Mariannick Révillon, Sabine Glaser.

L’ORTF se décide un peu tardivement de tourner une deuxième saison des « Secrets de la mer rouge », après la première qui fut diffusée en 1968, Pierre Massimi continuant à interpréter le héros Henry de Monfreid.

4e épisode du « Cheval de fer » sur la 2 à 14h05, « Droit de passage pour le Paradis ».

A 19h45 commence la rediffusion d’un feuilleton mythique, « L’homme du Picardie », déjà diffusé à partir de décembre 1968.

Après « Jeux sans frontières », c’est le onzième épisode du « Virginien », « Avec l’aide d’Ulysse ».

La première chaîne proposait une « comédie-ballet », « Poof », avec Rufus et Corinne Le Poulain.

Une rentrée télé bien triste, sans ma chère Muriel Baptiste qui allait effectuer les deux derniers tournages de sa carrière.

 

Dimanche 9 septembre

 

Sur la 2, à 14h30, le film « Alerte aux Indes » (The Drum) de Zoltan Korda, avec Sabu.

Puis à 17h15 sur la Une, « Le Ranch L » avec Elizabeth Baur. C’est le deuxième épisode, « Un prétendant jaloux ».  James Stacy, le héros, incarne Johnny Lancer. 1973 sera une année funeste pour lui. Le 27 septembre, il est victime d’un terrible accident de moto. Sa fiancée, passagère, Claire Cox, est tuée. Lui perd son bras et sa jambe gauches. Cet accident mettra un terme à sa carrière et fera de lui un infirme.

Un bon film à 20h45 sur la Une, « Pas de roses pour OSS 117 » avec John Gavin, Curd Jurgens, Margaret Lee et Robert Hossein.

John Gavin, bien qu’américain, a failli remplacer Sean Connery en 1971 dans le « James Bond », « Les diamants sont éternels ». Il avait signé le contrat et fut payé, mais sans tourner, puisque Sean est revenu in extremis jouer le personnage.

 

Lundi 10 septembre

 

Ce jour-là débute sur la première chaîne à 20h35 un feuilleton franco-italo-allemand, « Les aventures extraordinaires du baron Von Der Trenck », avec l’allemand Matthias Habich et l’italienne Nicoletta Machiavelli, une belle actrice brune authentique descendante de Machiavel, connue pour le western « Navajo Joe ». Elle nous a quittés à 71 ans  le 15 novembre 2015, victime d’un cancer foudroyant qui s’était déclaré en mars de la même année. En 1983, Nicoletta avait abandonné le métier de comédienne pour devenir professeur d’italien à Seattle à l’université de Washington.

Le premier épisode des aventures du baron s’intitule « Le roi et le cadet ».

Muriel a cessé de vivre le 7 septembre 1995 dans l’anonymat, son foie étant rongé par l’alcoolisme.

En 1973, ces actrices me faisaient rêver, mais Muriel avait l’exclusivité, mon cœur lui étant tout consacré.

Les feuilletons du soir sont « L’homme du Picardie » et « L’étang de la Breure », tandis que Danièle Gilbert accueille pour une semaine un Joe Dassin au creux de la vague cette année-là pour une semaine.

 

Mardi 11 septembre

 

Aux « Dossiers de l’écran », on peut voir « L’affaire Dreyfus » avec dans le rôle le comédien José Ferrer. Je crois que c’est la première fois que j’ai entendu parler de cette affaire Dreyfus. La télévision aura parfois, à l’époque, été un complément de l’école.

Cette rentrait me décevait. Je perdais tous mes repères. Je ne pensais plus que Muriel allait revenir périodiquement. Certes, il restait « La double vie de Mademoiselle de la Faille », mais après ?

1973 avait bien mieux commencé pour elle avec, dans les derniers jours de 1972, son triomphe en Marguerite de Bourgogne.

Muriel a dû bien être déçue et ne pas comprendre pourquoi les metteurs en scène ne la demandaient plus, tandis que moi, qui pensais toujours à elle, me morfondais dans mon coin.

J’avais retrouvé, pour une dernière année scolaire, mon meilleur ami Francis.

 

Mercredi 12 septembre

 

A 15h15, 5ème épisode du « Cheval de fer », « La fille du héros ». Cette série western sera ensuite totalement oubliée, si l’on excepte une rediffusion de quelques épisodes à la demande des téléspectateurs dans les années 80 dans la deuxième mouture de « La Une est à vous ».

Le soir, rien à regarder, il y avait « Le grand échiquier » sur la première, et « Hilda Muramer », une dramatique avec Loumi Lacobesco sur la 2. Franchement, entre ces deux programmes soporifiques, je n’avais que le choix d’aller me coucher avec un bon livre.

Reste le 4e épisode de « L’homme du Picardie » mais c’est une bien maigre consolation. Lors de cette rediffusion, un 45t paraît à la vitrine des disquaires que j’achète, où le comédien héros de la série, Christian Barbier chante « Ma péniche s’en va » sur l’air du générique du feuilleton.

Du 7 au 12 septembre 1973

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article