Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Du mercredi 19 au vendredi 21 septembre 1973

18 Septembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Mercredi 19 septembre

 

A « Miditrente », Marcel Amont a invité les frères Jacques.

Rien d’intéressant dans les émissions pour les enfants sur la Une, ni « Tarzan », ni « Zorro », ni « L’autobus à impériable », ni encore « Skippy le kangourou ».

Sur la 2, c’est le 4e épisode de « Lagardère » à 15h15.

Grand moment de solitude le soir, football sur la 2 (je n’ai jamais été le foot), avec la coupe de l’U.E.F.A. (un match opposant l’OGG Nice et le FC Barcelone).

Qu’on leur donne un ballon à chacun et qu’ils ne nous privent pas de films !

La Une, ce n’est pas mieux, encore les « Feux croisés » d’Yves Mourousi.

Donc après « L’homme du Picardie », plus rien à regarder.

Sur la 3, j’aurais regardé l’émission de Jean-Michel Charlier, « Les dossiers noirs ».

L’émission était consacrée à Conrad Kilian, pionnier du pétrole saharien et lybien, assassiné en 1950.

Je rappelle que Charlier est le créateur de Tanguy et Laverdure, les chevaliers du ciel.

Ce mois de septembre 1973, il tentait de lancer la version maritime des chevaliers, « La mer est grande » avec Yves-Marie Maurin et Joël Felzines. Hélas, le public ne fut pas au rendez-vous malgré des moyens importants pour épater le téléspectateur.

 

Jeudi 20 septembre

 

Marcel Amont chez Danièle Gilbert a invité Rika Zaraï, Stephan Reggiani (qui se suicidera en 1980) et Francis Perrin.

Je rate hélas le 5e épisode de « Lagardère » étant au collège, il me faudra attendre deux ans et la troisième diffusion par FR3 le dimanche pour voir l’épisode.

A 20h35, 13e épisode de « Daktari », « Le procès », particulièrement captivant. Marsh Tracy le héros doit sauver un éléphant condamné à mort par une tribu.

Le film de la Une n’était pas mal, mais finissait à 22h50 : « La femme à abattre » de Raoul Walsh, avec Humphrey Bogart, je l’aurais bien pris en court après « Daktari », mais le lendemain, il fallait que je me lève pour aller au collège.

Muriel brillait toujours par son absence, le télé poche acheté la veille n’annonçait rien la concernant.

 

Vendredi 21 septembre

 

A 15h15, c’est la fin de « Lagardère ».

Le soir sur la une, c’est le grand retour le soir à 20h35 de « Chapeau melon et bottes de cuir » pour des épisodes inédits, tournés dans les années 65-68.

On commence par « Faites de beaux rêves », une histoire de Noël façon Charles Dickens, mais assez nébuleuse qui mes parents et moi nous a déconcertés.

C’est un épisode d’une série avec Diana Rigg, et j’ai toujours trouvé une petite ressemblance entre elle et Muriel. Un jour, j’ai piégé un cinéphile sur Internet, en lui mettant une photo de Muriel en chignon dans le mariage que l’on voit vers la fin de « Richard Lagrange », elle y a la même coiffure que Diana Rigg (en chignon) dans le James Bond « Au service secret de Sa Majesté ». Il a dit que c’était Diana, alors qu’il s’agissait de Muriel.

Il y avait un bon film sur la Une, vous noterez que certains jours, il n’y avait rien et parfois deux bons programmes à voir. Il s’agit du film « Harlow, la blonde platine » de Gordon Douglas (1965) avec Carroll Baker.

Le lendemain revenait une de mes séries préférées (avec « Amicalement vôtre »), à savoir « Les envahisseurs ».

Mais hélas, pas Muriel Baptiste, qui en cet automne 1973 me faisait languir et me manquait beaucoup.

Je l’aimais toujours autant, plus fort que jamais.

Du mercredi 19 au vendredi 21 septembre 1973
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article