Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Du 28 au 31 octobre 1973

27 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Dimanche 28 octobre

 

Pas de Muriel à l'horizon, mais un dimanche entièrement passé devant la télévision. Commençant par la Une avec  "La séquence du spectateur", puis Henri Salvador chez qui les stars se pressent : Dutronc, Hardy, Petula Clark, Gilles Vigneault.

Puis sur la 2, un western de 1960 avec Audie Murphy et Barry Sullivan, (le persécuteur de Ben Richards/Christopher George dans les deux premiers épisodes de "L'immortel") : "Les sept chemins du couchant" (« Seven ways from sundown ») réalisé par Harry Keller.

Rediffusion d'un épisode de "Daktari" à 16h10 : "Le petit lion perdu" programmé le 23 août pendant que j'étais en vacances. A moins que le 23 août il ait été déprogrammé.

Revenant sur la Une, une comédie avec Francis Blanche et Marthe Mercadier, "Les enquiquineurs" (Nous sommes alors à quelques mois de la disparition du comique).

Le soir, un film avec Ingrid Bergman et Anthony Quinn, "La rancune", qui finit à 22h35. J'étais donc bien en vacances. Ce film m'a marqué mais je croyais (dans mes souvenirs) que Glenn Ford tenait le rôle joué par Quinn.

Je pense toujours beaucoup à Muriel et me désespère de n'avoir aucune nouvelle. Plus personne ne parle d'elle, elle a disparu de l'actualité.

 

Lundi 29 octobre

 

En fait, les vacances de Toussaint, plutôt courtes, commencent le mercredi déjà jour de congé scolaire et ne durent que jeudi et vendredi, donc si j'ai vu "La rancune" dimanche soir, j'étais bien au collège lundi matin.

4e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ». Paul se rend à la réception des Duratel, des gens de la haute bourgeoisie. Il y retrouve le président Fougères. Et sa fille Hélène (Danièle Volle) qui fut son amie d’enfance, est célibataire et lui plaît immédiatement, à la différence de son frère Albin (Georges Ser, Louis X le Hutin dans « Les Rois maudits »). Les anciens amis d’enfance sont embarrassés.

J’aurais aimé voir Muriel à la place de Danielle Volle qui a accumulé les feuilletons (« Le neveu d’Amérique », « Les mohicans de Paris »). Hélène a failli deux fois se marier, mais décourage les hommes en raison de la passion de son métier.

Albin et son épouse Sophie doivent être invités, ce qui ne plaît guère à Hélène.

Un crime est commis à Beauvent dans une ferme.

A 20h35, retour de Vidocq avec Claude Brasseur et Danièle Lebrun. C'est la saison 3, la première ayant été interprétée par Bernard Noël, la maladie et la mort l'ayant empêché de participer à la deuxième où Claude Brasseur le remplaçait. Je n'ai jamais été un grand fan de la version Brasseur. C'est bien, mais sans plus. Mieux que le baron de Trenck. Mais la série ne suscite pas en moi une nostalgie comme d'autres de l'époque. Le premier épisode s’appelle « La bande à Vidocq ».

1973 est pour moi magique et illuminée, mais seulement la première moitié de l'année. La mélancolie s'installe, même si j'ai encore de beaux souvenirs.

"Les aventures de Rabbi Jacob" sort au cinéma. Nous irons le voir en famille, et le film nous fera bien rire. Nous serons cependant déçus en retournant le voir car il a bénéficié d'une nouvelle sortie quelques mois plus tard et l'on connaissait tous les gags. En retournant voir les films, ma famille était en avance sur les rediffusions télé régulières de ce film. En écrivant, je réalise que je n'ai jamais vu Muriel dans une salle de cinéma, ses quatre films sont sortis sans bénéficier de nouvelles programmations autre qu'à la télé.

 

Mardi 30 octobre

 

5e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ». La victime est un fermier, Mathieu Levet. On soupçonne sa femme Jeanne, qui est aveugle (Françoise Giret) de l’avoir tué. L’employé Raoul Puiseux (Gérard Darrieu) est un potentiel coupable, comme Jeanne que Bertrand Rainans interroge.

La femme proteste de son innocence. Elle accuse un inconnu, un chasseur, d’avoir tué son mari. Cet épisode se concentre sur l’action policière. Bertrand pense que la femme est coupable.

L’ouvrier de la ferme, Puiseux lui est aussi est suspect.

Sur la 3 à la même heure débute "Hawk, l'oiseau de nuit" avec Burt Reynolds, achat de six épisodes par l'ORTF d'une série policière qui ne comporte qu'une saison de 17 histoires datant de... 1966. Mais je devrais attendre une rediffusion sur Antenne 2 en mai 75 pour découvrir la série puisque je ne capte pas la 3.

Fin des Mohicans de Paris, et aux "Dossiers de l'écran", le film "Miracle en Alabama" avec Patty Duke.

 

 

Mercredi 31 octobre

 

En ce début de vacances scolaires, il n'y a rien à la télé. Les programmes du soir sont sur la Une un portrait de Staline, et sur la 2 la dramatique "La paroi" avec Michel Vitold. L'après-midi, c'est à 15h15 le dixième épisode du "Cheval de fer" : "L'explosion", mais le nouveau feuilleton de la Une à 20h15, "Poker d'as", malgré la présence de deux "rois maudits", Hélène Duc et Robert Party, ne me passionne pas et je le regarderai d'un oeil distrait.

6e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ». Bertrand dit au président Fougères qu’il croit Jeanne Levet coupable. Peu après, il dîne en tête à tête avec Hélène pour laquelle il a eu le coup de foudre. Ils sont rejoints par Massardier et sa femme Simone (Geneviève Cluny).

Bertrand est partisan de la peine de mort, ce qui effraie Hélène. C’est le premier accroc entre eux.

Le commissaire (Max Amyl) trouve Bertrand trop dur. Hélène vient rendre visite au juge dans son appartement. Il lui parle de sa grand-mère, du monde édulcoré dans lequel elle l’a élevé.

Le couple se forme. L’épisode se termine sur leur premier baiser.

Cette fin de l'année 1973 à la télévision n'a rien d'exaltant. Certains programmes méritent  le détour, mais à la différence de 1972, il n'y a rien de passionnant. Epuisée par les grèves et les tiraillements de toute sorte, l'ORTF est en train de mourir. Le fait que l'un des grands feuilletons de Noël ("D'Artagnan") soit une rediffusion démontre que les programmes sont à la peine.

Sans que je le sache, Muriel a encore un projet, pour la station de la 3e chaîne de Marseille, "Sigoyer". Cependant, force est de constater que l'après "Rois maudits" ne lui a guère réussi. Beaucoup de rôles qu'elle aurait pu tenir sont joués par d'autres. Je pense à Virginie Vignon qui tourne dans "les faucheurs de Marguerite" et à laquelle un article est consacré dans le télé 7 jours de la semaine que je chronique, mais aussi à France Dougnac - qui tourne "Président Faust" - et à toutes les actrices qui participent, en vedettes invitées,  à "Arsène Lupin", "Les brigades du tigre", "Schulmeister l'espion de l'empereur", "Les nouvelles aventures de Vidocq", "Aux frontières du possible". Muriel ne sera que dans "Un curé de choc".

Du 28 au 31 octobre 1973

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article