Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 15 et Mardi 16 octobre 1973

12 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Lundi 15 octobre

 

Daniel Guichard est l’invité de la semaine de « Miditrente », et il a convié Patachou.

Les oisifs peuvent voir à 14h25 un film de Robert Wise de 1949, « Nous avons gagné ce soir », avec Robert Ryan.

Le soir, après « L’homme du Picardie » et « Les mohicans de Paris », nous regardons le 6e épisode du Baron de Trenck, « Dans le piège », tandis que sur la 2, à 21h35, « La vie du bon côté » a pour invités Robert Rocca entouré de Joe Dassin, Daniel Prévost, Jean Carmet, l’écrivain Pierre Daninos, le magicien Kassagi et un certain Charles Bernard. Un beau plateau.

Sur la 3, les chanceux qui la captaient pouvaient voir « Pétulia » », film de Richard Lester (1968) avec Julie Christie et Richard Chamberlain, le futur héros de la saga « Les oiseaux se cachent pour mourir », peu connu des français à l’époque.

Mais tout cela ne remplace pas un sourire de Muriel Baptiste.

 

Mardi 16 octobre

 

Il ne s'est rien passé de spécial le mardi 16 octobre 73, un jour triste comme l'automne, où il n'y avait rien à la télé. La Une proposait "Histoires d'animaux : les oiseaux du ciel", un documentaire de Frédéric Rossif déjà prévu le 2 octobre et remplacé par un hommage à Fernand Raynaud. La 2 des dossiers de l'écran trop sérieux, "Mao a-t-il créé un homme nouveau ?" avec un documentaire aussi, "Quand la Chine s'éveille".

Sur la 3e chaîne, il y a un feuilleton avec Gérard Depardieu, débutant et inconnu à l’époque, « Un monsieur bien rangé ». Il y joue le rôle d’un voyou dangereux. J’ai regardé le synopsis dans Télé Poche et l’intrigue n’a pas l’air bien captivante.

Si j’avais pu le voir, j’aurais sans doute aimé le film de l’après-midi, « A neuf heures de Rama », de Mark Robson, avec Horst Bucholz et José Ferrer, film qui évoque les heures qui précédèrent l’assassinat de Gandhi.

Je pense que nous avons éteint le poste ce soir-là. Il y avait des soirs sans rien d’intéressant en cette année 1973 à l’ORTF.

Lundi 15 et Mardi 16 octobre 1973

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article