Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Du 18 au 23 novembre 1973

18 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

Dimanche 18 novembre

 

Moments intéressants de ce dimanche : un film avec Rock Hudson, "La révolte des Cipayes" (« Bengal brigade ») se déroulant au Bengale à 14h30 sur la 2. Le film est réalisé par Laslo Benedek et date de 1954.

"Dimanche Salvador" continue (mais certaines émissions seront annulées en raison des grèves), Drucker au "Sport en fête" a invité Luis Ocana et Jacques Tati. A 17H15, quatrième épisode du "Ranch L" : "L'héritier du diable".  Le dernier membre survivant de la série, Wayne Maunder, vient de nous quitter ce 11 novembre 2018. Cela dit, j’ai surtout été affecté par la mort d’Elizabeth Baur le 30 septembre 2017 d’un cancer à seulement 69 ans. Elle avait un peu « le genre Muriel ». En dehors du « Ranch L » où elle est Teresa O’Brien, Elizabeth a joué dans « L’homme de fer » celui de l’officier Fran Belding de 1971 à 1975, remplaçant Barbara Anderson qui incarnait Eve Whitfield, davantage connue des téléspectateurs français, car les premières saisons ont été diffusées et rediffusées plusieurs fois dans les années 70.

Très bon film le soir : "Fric frac" de 1939 avec Arletty, Fernandel et Michel Simon.

Marie-Claude Mestral, rivale de Muriel dans "La princesse du rail", joue au théâtre la pièce "Marie galante" de Jacques Deval, et a droit à un reportage dans "Entracte" à 18h05 sur la Une. Je n'ai jamais eu la chance de voir Muriel dans ce genre d'émissions pour ses pièces.

En dehors de "Tilt", Muriel ne s'est jamais laissée filmée "au naturel" hors d'un rôle. Avare d'interviews, peu loquace, vivant discrètement en marge du métier, il n'était pas facile alors d'en savoir beaucoup sur elle. Et encore dans « Tilt », elle n’est pas vraiment au naturel. On la sent mal à l’aise, cherchant ses marques, en présentatrice hésitante, expérience qu’elle n’a jamais renouvelée.

 

Lundi 19 novembre

 

Charles Trénet est l'invité vedette de Danièle Gilbert pour la semaine.

21e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ».

Diane est malade et ne veut pas voir de médecin. Diane au moment d’aller dîner aperçoit son père. En fait, elle est folle.

Au matin, Diane a disparu. Piteux, Bertrand rentre chez lui, suivi par Simon Carpentier. On retrouve Raoul Puiseux à la ferme Levet pendu dans sa grange.

Quatrième épisode de Vidocq en soirée sur la Une. On a l'impression que Claude Brasseur incarna longtemps le bagnard évadé, mais ce ne fut que durant treize aventures, dont les sept dernières programmées en 73. Titre de l’aventure de ce soir là : « Vidocq et l’archange ».

Je me souviens avoir pu capter "juste à temps" la 3e chaîne à Montélimar, par le relais du Mont Pilat, début 1974 de façon à voir "L'affaire Bernardi de Sigoyer".

Or, si j'en crois les archives de l'INA et un reportage illustré par une interview du PDG de l'ORTF Arthur Conte, c'est le 29 septembre 1973 que le relais du Mont Pilat  assura la diffusion de la 3 chez nous.

Il fallait faire un réglage sur le récepteur TV, mais je pense que ma famille l'a fait dès la mise en service de la 3e chaîne.

Et puis j'en discutais avec mon ami Francis, nous parlions beaucoup de télé, il ne l'a pas eu avant moi. Je me rappelle qu'il avait vu la 3 en vacances l'été 73 en la captant dans une autre région. Il m'avait dit à propos de "Hawaii Police d'état" : "Il n'y avait que cela de bien".

Pour paraphraser Joe Dassin dans l'été indien, "Aujourd'hui, je suis très loin de cet automne, mais c'est comme si j'y étais, je pense à toi".

 

 

Mardi 20 novembre

 

22e épisode de « Ton amour et ma jeunesse » qui s’éternise un peu.

Le père de Diane vient saluer Charles Rongères, le père d’Hélène. L’homme s’appelle Louis Vallet. Il explique que sa fille Diane est folle.

Diane s’appelle en réalité Solange et depuis l’âge de 14 ans a l’esprit dérangé. Une lecture quand elle était jeune l’avait frappée, celle de Diane de Rouvres. Voulant en avoir le cœur net, il rencontre Diane le lendemain, où celle-ci ne le reconnaît pas. Il comprend qu’il a vraiment affaire à une folle. Il en a le cœur déchiré.

Simone Carpentier vient trouver Hélène, mais elle est déjà au courant. Hélène l’aime toujours.

Paul Fortin vient avouer qu’il a été attaqué par Puiseux et l’a laissé blessé, coupable de non assistance à personne en danger.

Bertrand croit désormais à l’existence du chasseur assassin et à l’innocence de Jeanne Levet.

"Les dossiers de l'écran" victimes d'une grève le 6 novembre reproposent leur dossier sur la bombe atomique, mais j'ai sans doute regardé "La piste aux étoiles" sur la Une.

La 3 proposait, et de loin, les programmes les plus intéressants et novateurs. Ce soir-là, "Les braises de décembre" avec Juliette Mills, partenaire de Muriel dans "Lucide Lucile", actrice qui décida d'arrêter la comédie pour se consacrer à la peinture.

"Enquêtes musicales", l'émission de Bernard Gavoty, se consacrait ensuite à la musique à La Rochelle.

 

 

Mercredi 21 novembre

 

23e épisode de « Ton amour et jeunesse ». On y retrouve Raoul Curet en témoin. Il ne fait qu’une apparition dans la série.

Sur le site de l’INA, l’épisode est assez abîmé et empêcherait une rediffusion. L’image se bloque.

Le président rend à Bertrand sa lettre de démission. Ce dernier à qui l’on vient de porter les lunettes du chasseur assassin découvre que ce sont celles d’Albin.

Il veut être dessaisi de l’affaire. Hélène l’appelle. Elle lui avoue qu’elle l’aime. Le président convoque Bertrand au sujet de son souhait d’abandonner l’affaire Levet. Il se fait inviter par le président Rongères à l’anniversaire de Sophie, la femme d’Albin.

Programme pas folichon ce mercredi là. Chancel reçoit Mouloudji qui chante onze chansons. Il y a une séquence de quinze minutes de Duke Ellington dans l'émission, mais malgré le roi du jazz, je pense que j'aurais fui la Une. Sur la 2, foot avec en direct du parc des princes un "France-Danemark" ne m'aurait guère plus attiré. Reste le détective Hawk sur la 3 pour son quatrième épisode : "La mort de plein fouet" que j'ai vu en mai 75 sur antenne 2.

"L'affaire Bougrat", premier épisode de "Contre-enquête" dont "L'affaire Bernardi de Sigoyer" sera le second, est rediffusé sur la 2 à 22h20 après le match. L'épisode avec Muriel ne bénéficiera pas de rediffusion.

Il y a aussi le treizième épisode du "Cheval de fer" à 15h15 : "Des dizaines de façon de tuer un homme" et à 16h50 sur la Une "Skippy le kangourou" ("Le fuyard").

Malgré le choix de trois chaînes (deux pour la majorité des français en raison de la faible implantation de la 3 en 1973), il y avait quand même mieux à voir à la télé qu'aujourd'hui. Mais c'est un autre débat.

Certes, on ne trouvait rien à regarder certains soirs. Mais les émissions et séries de qualité restaient dans la mémoire longtemps.

Heureusement que j'avais eu cet entrefilet sur le nouveau rôle de Muriel cette semaine-là et que cela venait entretenir la flamme, car il y avait de quoi parfois mourir d'ennui.

 

 

Jeudi 22 novembre

 

24e et dernier épisode de « Ton amour et ma jeunesse ». Bertrand cache les lunettes d’Albin dans son assiette, lors du déjeuner d’anniversaire de Sophie, le confondant ainsi comme assassin.

Tout cela est bien trop mélodramatique, et peu vraisemblable. La preuve, après avoir été autant manipulée par Bertrand, a-t-elle toujours une valeur juridique ? Ce dernier déclare aux journalistes que le président Rongères lui a accordé la main de sa fille Hélène. Danielle Volle attend Daniel Sarky pour le final. Une femme passive et trompée, chose qui ne passerait plus de nos jours.

En guise de générique de fin, sur l’air de la musique de la série, nous avons une chanson assez ringarde.

Jacques Martin reçoit Marcella Bella, la chanteuse italienne qui aura fait une mini-carrière en France. Elle devait participer à la comédie musicale "Little Italy" avec Joe Dassin que la mort de ce dernier laissera au stade de disque 33t posthume. En Italie, elle est connue pour "Montagne verdi" tube de 72 que Rita Pavone a chanté en français sous le titre "Vertes collines".

Autres invités de "Taratata" : Rika Zaraï, Michel Delpech lequel connaît deux gros tubes en 73 : "Rimbaud chanterait" et "Les divorcés", Sylvie Vartan, Régine.

Troisième épisode de "Molière pour rire et pour pleurer" ensuite avec une belle musique de générique signée Georges Delerue.

En feuilletant cette année 73, je constate que le fils de Serge, Stephan Reggiani, était omniprésent, alors qu'il n'a jamais vraiment percé, il est la vedette de "Par la grande porte" sur la 3. Il s'est suicidé en 1980. Hervé Christiani qui vient de nous quitter chantait déjà, il interprète ce soir là "Le palais du roi". Tous les autres chanteurs de cette émission sont restés des illustres inconnus.

 

Vendredi 23 novembre

 

La belle chanteuse allemande Mary Roos, alors en pleine gloire, est l’invitée de Charles Trénet dans sa semaine de « Miditrente ».

A 15h15, je peux voir « Annie, agent très spécial », l’épisode s’intitulait « Les diamants de Topango ». Mais comme je l’ai dit, cette série débile ne présentait aucun intérêt.

A 19h45, en remplacement de « Ton amour et ma jeunesse », un nouveau feuilleton policier, « Un certain Richard Dorian », avec Vania Vilers, débute. Je n’en ai gardé aucun souvenir.

Puis, sur la une, superbe 4e épisode de « Madigan », « Enquête à Manhattan ». Je me suis souvenu longtemps de cet épisode, dont j’ai pu me procurer un enregistrement fait sur la chaîne 13e rue. « Madigan » fait partie des programmes dont je garde essentiellement pour la nostalgie de cette fin de carrière de Muriel un attachement particulier, pas forcément justifié.

Je n’ai pas vu la deuxième diffusion qui eut lieu en 1987.

Concernant Muriel, je continuais à la faire vivre dans un roman imaginaire, une histoire d’enfant, « Galants contes, méchantes intrigues », mélange des « Rois maudits » et de « Amicalement vôtre ».

Elle ne hantait plus les chaînes de l’ORTF mais les méandres de mon imagination fertile.

C’était toutefois décevant, surtout si l’on se rappelle de mon impatience de novembre 1972 à retrouver ma chère idole en Marguerite de Bourgogne.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas, hélas.

 

Du 18 au 23 novembre 1973
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article