Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Du 1er au 7 décembre 1973

30 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Samedi 1er décembre

 

Télé Poche et Télé 7 jours font un doublon avec le couple Guy Bedos et Sophie Daumier en couverture.

En photo couleurs page 2, Isabelle Huppert qui n’était pas encore la grande vedette qu’elle est devenue.

« Les indiscrétions d’Aglaé » parlent de Thierry Le Luron, Jean-Claude Bergeret, Arthur Conte, Jacques Lebreton.

Télé 7 jours évoque Dorothée à ses débuts, Thierry Le Luron, Françoise Hardy, Georges Descrières, Jacques Seiler de « Vidocq », Sady Rebbot, Claude Chabrol, Michel Duchaussoy, Susan Hayward (atteinte alors d’un cancer), Madeleine Renaud, deux partenaires de Muriel : Claude Rollet, et François Nocher, Christine Delaroche, Arthur Conte encore, Rachel Cathoud, Henri Salvador. Je rappelle que François Nocher a joué avec Muriel dans « Quelle famille » et Rollet dans « Un curé de choc » (diffusion à venir à l’époque).

« La Une est à vous » propose au choix « L’immortel » ou « Au-delà du réel », « Les incorruptibles » ou « Des agents très spéciaux », « Chaparral » ou « Cannon », « Fooly Foot » ou « Le roi des celtes ». Sur la 2 à 15h15, 2e épisode de « L’homme de fer » : « Le jeu du petit pois ».

Après un « Top à Guy Bedos et Sophie Daumier », c’est le 10e épisode de « Mannix », « Règlement de comptes ».

Philippe Bouvard avec « Samedi soir » termine la soirée, il a invité Patrick Juvet, Marie Daems et Pierre Richard.

Décembre 1973 n’a pas la saveur de décembre 1972 pour moi qui un an plus tôt était certain de retrouver Muriel Baptiste.

 

Dimanche 2 décembre

 

Un bon western à 14h20, « L’étoile brisée » (« Ride a crooked trail ») de Jesse Hibbs (1958) avec Audie Murphy, souvent vedette des western du dimanche de la 2 et Gia Scala, que les français ont vu dans « Les canons de Navarone » et la série « Opération vol » et qui s’est suicidée par overdose le 30 avril 1972.

Drucker au « Sport en fête » a invité Jean Rochefort et Claude François.

J’ai vu le film « Que la bête meure » de Claude Chabrol avec Jean Yanne, mais sans doute pas ce dimanche soir de 1973, il fut rediffusé par la suite dans les années 70-80. Finissant à 22h40, je ne pense pas que mes parents me le laissèrent regarder cette fois-là.

 

Lundi 3 décembre

 

Ivan Rebroff est l’invité de la semaine de « Miditrente ». Sont invités Sheila et le guitariste Claude Puyalte. J’en profite pour constater à quel point de chanteur russe est aujourd’hui complètement oublié.

Les oisifs peuvent voir sur la Une à 14h25 le film « L’étrange désir de monsieur Bard » avec Michel Simon.

Sixième épisode des « Nouvelles aventures de Vidocq » : « L’épingle noire ».

Si j’avais pu, j’aurais regardé la belle Samantha Eggar (« Anna et le roi ») sur la 3 dans « L’obsédé » de William Wyler (1965). J’aurais l’occasion de le voir lors de la deuxième diffusion fin des années 70. Samantha y est bigrement attirante. Ce film ne pourrait plus être tourné aujourd’hui au nom du politiquement correct. Dans une scène, la prisonnière que joue Samantha se dénude et accepte de se donner à son tortionnaire joué par Terence Stamp. Il n’en veut plus et l’assassine.

 

Mardi 4 décembre

 

Ivan Rebroff reçoit Rika Zaraï à « Miditrente », heureusement que j’ai le Télé 7 jours car Télé Poche ne le précise pas.

Sur la 2 à 15h15, il y a un film inédit, « Le client de la morte saison » avec Claude Rich.

Le soir, « Les dossiers de l’écran » sont consacrés à l’alcoolisme. Le film qui illustre le sujet est « Une femme en enfer » avec Susan Hayward. Je crois bien que nous l’avons regardé. La comédienne se battait alors contre un cancer diagnostiqué trop tard, elle mourra en 1975. Sa dernière apparition eut lieu dans un téléfilm inédit en France, « Say Goodbye, Maggie Cole », de 1972 que je possède et ai vu en VO sans sous titres.

Sur la Une, il y avait « Histoires d’animaux »  de Frédéric Rossif.

 

Mercredi 5 décembre

 

Ivan Rebroff reçoit Roméo à « Miditrente ».

Au programme, « Le cheval de fer », avec le 15e épisode,  « Le sang des Pembrooke ». Puis « Skippy le kangourou » (« Pas de fumée sans feu »).

J’aurais bien regardé sur la 3 « Hawk, l’oiseau de nuit », dont l’épisode s’intitulait « Jeux de mains, jeux de vilains », avec Burt Reynolds qui nous a quittés le 6 septembre de cette année. C’est une série qui ne comporte aux USA que 17 épisodes et une saison (datant de 1966), la France en a doublé six. Lors des deux diffusions, celle de 1973 et la rediffusion en 1975 sur Antenne 2, elle est passée complètement inaperçue.

Car le soir, il n’y avait rien, « La télévision des autres » sur la première chaîne, et « Les écrivains » avec Pierre Fresnay sur la deux. Je constate que ce comédien a tourné jusqu’au bout, il est mort en 1975.

 

Jeudi 6 décembre

 

Une grève générale est annoncée par Télé Poche.

Ivan Rebroff a invité à « Miditrente » la chanteuse allemande Renata.

Etant au collège, je ne peux voir le 3e épisode de « L’homme de fer », « La deuxième police ».

Le soir, à « Taratata », Jacques Martin reçoit Michel Fugain, Jean-Jacques Debout, Isabelle Aubret, les compagnons de la chanson.

Puis, c’est le 5e épisode de « Molière pour rire et pour pleurer », « « Les fleurs de l’enfer ». Série que j’ai trouvé ennuyeuse mais j’étais trop ravi de pouvoir veiller devant la télévision le jeudi soir.

 

Vendredi 7 décembre

 

Ivan Rebroff chez Danièle Gilbert reçoit Annie Cordy et la pianiste Lilia Rêve.

4e épisode de « L’homme de fer » à 15h15, « Les nombres qui tuent ». J’ai revu cette année l’intégrale de la série en DVD. La série a pris un sacré coup de vieux, on voit que tout est tourné en studios à Hollywood, alors qu’elle est censée se dérouler à San Francisco. Elle n’est plus rediffusée depuis des années à la télévision

Le soir, sur la première chaîne, nous disons adieu à « Madigan » avec le 6e et dernier épisode, « Enquête à Naples ». Deux grands comédiens italiens y figurent : Rossano Brazzi et Raf Vallone.

Décembre a commencé et Muriel est absente depuis avril, elle me manque terriblement.

Du 1er au 7 décembre 1973

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article