Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Du 22 au 28 décembre 1973

22 Décembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

Samedi 22 décembre

 

Le Télé Poche de cette semaine là propose la vierge et l’enfant avec comme titre « Joyeux Noël », impensable aujourd’hui.

Pas de photo couleurs page 2 mais comme l’année d’avant une présentation en couleurs des programmes des fêtes : « Arsène Lupin », « L’île mystérieuse », « D’Artagnan », « La belle au bois dormant », Johnny Hallyday, Charles Aznavour, Raymond Devos, Pierre Fresnay dans « Le jardinier », le film « Le souliers de Saint-Pierre » avec Anthony Quinn, Geneviève Fontanel dans « La reine blanche », Jean-Claude Drouot et Catherine Rouvel dans « La naissance », Nana Mouskouri, la série « Lucien Leuwen », « Musidora » avec Liliane Montevecchi, Jean Richard, Isabelle Adjani dans « L’école des femmes ».

Ce jour-là, les téléspectateurs n'ont pas à voter, c'est une émission spéciale de "La Une est à vous" qui est proposée dédiée aux jeunes avec notamment "Zorro", "Hondo" et "Chaparral".

Sur la Une, Isabelle Weingarten charme l'écran en tant que "Belle au bois dormant" dans une mise en scène de Romain Weingarten. J'ai regardé le troisième épisode d'Arsène Lupin" sur la 2, "Le mystère de Gesvres", vaguement inspiré de "L'aiguille creuse" de Maurice Leblanc qui est une tragédie, alors que l'épisode de ce soir-là est une comédie. Bernard Giraudeau et Thérèse Liotard y jouent. Cet épisode aura une suite, "Le secret de l'aiguille". Lupin est exceptionnellement diffusé avant les Carpentier qui proposent un "Top à Charles Aznavour". Ce dernier reçoit Guy Bedos et Sophie Daumier, Julien Clerc, Petula Clark et Robert Charlebois.

En soit, ce sont de beaux programmes de fêtes, mais il manque une grande comédienne nommée Muriel.

 

Dimanche 23 décembre

 

A 13h30, sur la 2, le film "Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines" de Ken Annakin, datant de 1965. Le titre original est « Those magnificent men in their flying or How I flew from London to Paris in 25 hours 11 minutes”.  Puis sur la Une, à 17h10, un western avec Robert Taylor, "Embuscade".

En soirée, le film "Les souliers de Saint-Pierre" avec Anthony Quinn, Laurence Olivier et Vittorio De Sica.

Chez les disquaires, pour les fêtes, un nouveau 33t de Guy Béart : "Couleurs du temps", et un de Ricet Barrier, album sans titre avec "Chatter Lady" et "Ma maison de rêve".

Au niveau des variétés, Henri Salvador invite Moustaki, Sardou et Tino Rossi. Drucker a pris en vedettes Les Charlots, er reçoit Marie, Joe Dassin, Lenorman, Alan Stivell, Régine, John William et Bernard Sauvat.

Télé Poche et Télérama consacrent leur couverture à une crêche tandis que Télé 7 Jours préfère Isabelle Weingarten, la belle au bois dormant, devant un poste de télévision et des jouets.

Rien de plus intéressant à dire sur ce 23 décembre. Sinon que je pensais encore et toujours à Muriel.

 

Lundi 24 décembre

 

Enfin des programmes qui ressemblent à des jours de fêtes. "D'Artagnan" de Claude Barma, dont mes copains de classe m'avaient parlé en 1969 (mais je n'avais pas la 2), est rediffusé. La série comporte quatre époques, les deux premiers adaptés des "Trois mousquetaires", le troisième de "Vingt ans après", le quatrième du "Vicomte de Bragelonne". Dominique Paturel est d'Artagnan et François Chaumette Porthos. Les deux premiers épisodes seront rediffusés les 7 et 14 décembre 1974 dans "La Une est à vous". Ce 24 décembre à 18h15, premier épisode : "Les ferrets de la reine".

Je me souviens de la musique d'Antoine Duhamel, mais il existe tant de versions des Trois Mousquetaires que je ne me souviens pas trop de celle de Barma. Je sais qu'Antonella Lualdi est exécrable en Milady, par contre Paloma Matta convient fort bien au rôle de Constance Bonacieux. Comme dans "Les rois maudits", le bourreau est joué par Fred Personne.

Au moment des cadeaux de Noël, j'ai droit à un magnétophone à cassette, et mon premier enregistrement est la messe de Minuit, singulière puisque Gilbert Bécaud l'anime. Elle est retransmise en Eurovision depuis Icogne en Suisse dans le canton du Valais. Il a composé trois chansons spécialement pour l'occasion. Je regrette bien de ne pas avoir conservé la cassette.

Malgré l'absence de Muriel, ce 24 décembre 1973 reste un de mes meilleurs souvenirs télévisés.

 

Mardi 25 décembre

 

Deux séries constituent les morceaux de choix du 25 décembre : "D'Artagnan", deuxième épisode : "Milady".

J'avais lu "Les trois mousquetaires vers 1970, mais jamais vu d'adaptation. Milady jouée par Antonella Lualdi est une catastrophe. C'est une coproduction, et les acteurs italiens et allemands ne sont pas crédibles dans la série. Porthos est incarné par Rolf Arndt et Aramis par Adriano Amedei Migliano. Je fais mon deuxième enregistrement sur cassette, la musique de la série, mais ma mère accidentellement effacera la cassette.

J'aurais bien vu Muriel Baptiste en Milady, même si elle était petite. Michel Le Royer aurait été à sa place dans le rôle de d'Artagnan. Je ne me souviens plus de Paturel dans le personnage.

Le soir, c'est le quatrième épisode de "Arsène Lupin" : "Le secret de l'aiguille". On y retrouve Bernard Giraudeau, Henri Virlojeux, mais aussi Catherine Rouvel. C'est la suite du "Mystère de Gesvres". Aucun rapport avec le roman "L'aiguille creuse" de Maurice Leblanc, mais la version cinéma de Jean-Paul Salomé avec Romain Duris en 2004, qui est une adaptation de "La Comtesse de Cagliostro", sera bien pire que la série télé. On y voit d'ailleurs l'aiguille d'Etretat avec un combat entre Lupin et son père. Le film emprunte des passages du roman "L'aiguille creuse",  mais aboutit à un gâchis total. Il n'y a d'ailleurs pas eu de suite.

 

Mercredi 26 décembre

 

A 15h15, 18e et dernier épisode du "Cheval de fer" : "Les faux aristocrates" qui sera remplacé la semaine suivante par "Les bannis".

A 19h45, sur la 2 débute la saison 2 de "Un mystère par jour". Il s'agit d'énigmes présentées par le comédien Henri Crémieux. La première fut diffusée en octobre 1970. Il faut impérativement suivre les épisodes dans l'ordre, car la révélation du mystère vous est faite dans le prologue de l'épisode suivant! Pas très pratique, Henri Crémieux vous fait mijoter vingt-quatre heures et il ne faut pas louper un épisode.

Le soir, cinquième épisode de "L'ïle mystérieuse" sur la Une en concurrence avec la suite de "Lucien Leuwen", deuxième partie pour une mini-série qui en comporte quatre.

La Une propose en fin de soirée une "Rétrospective 1973".

 

Jeudi 27 décembre

 

Finalement, je me trouvais trop grand pour "Les aventures de Pinocchio" car je ne l'ai pas plus regardé en 73 qu'en 72. La première fois, j'avais une excuse : c'était programmé en même temps que Muriel dans "Les rois maudits". Mais l'après-midi, pendant les vacances de fin d'année 73, je ne me suis pas laissé tenter.

Je préférais, et de loin, attendre 19h45 et voir "Un mystère par jour". Puis c'est le cinquième épisode d'Arsène Lupin : "L'homme au chapeau noir" avec Nicole Calfan, Karin Petersen, Henri Virlojeux et Gérard Chevalier. En 1974, l'épisode sera rediffusé deux fois : une dans "La Une est à vous", et une en décembre un jour de grève (le 21 ou le 28 décembre) en épisode seul, l'antenne ne fut ouverte en fin d'après-midi que pour ce film. Karin Petersen, au destin aussi tragique que Muriel, avait triomphé deux ans plus tôt à Noël dans le feuilleton "La dame de Monsoreau". Mais la suite de sa carrière se fut jamais à la hauteur de son succès dans le feuilleton.

Ce soir-là, alors que peu de français captent la 3e chaîne qui n'a pas fêté son premier anniversaire, l'émission des fêtes de Brassens "Pourquoi t'as les cheveux blancs?" est diffusée sur la 3 pendant Arsène Lupin. C'est un choix un peu surprenant car peu de gens ont dû voir l'émission.

 

Vendredi 28 décembre

 

Me souvenant avoir vu "Maigret et la jeune morte" sur la 2 à 20h30, avec Christine Laurent, cela montre mon peu d'intérêt pour "L'ïle mystérieuse" dont le sixième et dernier épisode est diffusé à la même heure sur la Une. Cet épisode de "Maigret" m'avait ému. Il est triste plus que policier, et Christine Laurent y joue fort bien. Jean Richard dans les jours suivants va retrouver le costume de Maigret après l'interruption due à son accident de mai.

Le 28 décembre 1972, il y avait "La reine étranglée", un an a déjà passé, et Muriel malgré sa prouesse en Marguerite de Bourgogne n'est pas devenue une star. Pire, un an plus tard, elle commence à être oubliée.

La 2 propose après "Maigret" une rétrospective et retient de 1973 le voyage de Pompidou en Chine, la guerre du Kippour, les otages de l'ambassade d'Arabie Saoudite, la paix au Vietnam, le coup d'état au Chili et la sécheresse en Afrique. "Inf 2" ne semble pas évoquer la crise pétrolière ? Sans doute un oubli du programme télé, car quand même!

 

Du 22 au 28 décembre 1973
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article