Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 25 février 1974

22 Février 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Jour J moins 9 avant le retour de Muriel.

L’anecdote du jour : Muriel devait tourner un film en 1964 produit par Alvaro Mancori qui ne s’est pas fait, mais lui a donné envie d’être actrice et de se présenter au casting de la pièce « Gigi ».

On se croirait revenu en février 1973 quand j’attendais Muriel chaque jour avec frénésie comme les fidèles du blog ont pu le lire.

Herbert Pagani est l’invité de la semaine à « Miditrente », et il reçoit Maxime Le Forestier. Après une décennie de succès dans les années 70, ce chanteur tomba dans l’oubli. Je me souviens que j’étais en vacances à Saint-Jean de Luz lorsque j’ai appris sa mort d’un cancer le 16 août 1988.

A 14h25 sur la Une, les oisifs peuvent voir un mélodrame américain de 1951, « La belle du Montana » avec Vera Ralston.

A 20h20, deuxième enquête en cinq épisodes de « A dossiers ouverts » : « Gros calibre ».

Puis à 20h35, c’est le dernier épisode de « La légende des Strauss ».

Après tant de mois d’absence, Muriel revenait à deux reprises. Et avec elle l’enchantement. Etant jeune, je ne réfléchissais pas trop, et cela me semblait dans l’ordre des choses. L’idée que tout s’arrête brutalement ne m’est jamais venue en tête. Aujourd’hui, nous disposons avec Internet de moyens d’informations décuplés par rapport à l’époque. Je glanais essentiellement des choses en lisant les magazines de programmes télévisés. Je réalise avec le recul qu’ils ne parlaient pas souvent de Muriel, qui n’a jamais eu la gloire que je lui ai prêtée.

Pour l’heure, il est facile de deviner que j’étais aux anges. Elle revenait. Et un mois après la diffusion de « La double vie de mademoiselle de La Faille ».

Le véritable problème est que même durant ses années d’activité, Muriel n’a pas réussi à se faire un nom. Malgré Annunciata Vidal et Marguerite de Bourgogne, elle n’a pas marqué le grand public de façon suffisante. Début 1974, on ne parlait déjà plus d’elle, alors que sa carrière se terminait. Il n’est donc pas étonnant qu’ensuite, on se soit rappelé d’elle essentiellement lors de rediffusions (« Les rois maudits » notamment).

Il n’y avait pas, chez les téléspectateurs, comme je l’éprouvais moi, une attente. Le public est passé à côté d’une grande comédienne.

Je citais plus haut Herbert Pagani. Qui se souvient de lui ? De ses chansons ? Ses disques sont introuvables. Son tube « Chez nous » en 1973 avait marché fort. Et puis, comme Mary Roos, Gigliola Cinquetti, Esther Galil, le public est passé à autre chose. Et encore, les chanteurs que je cite s’étaient fait un nom, à l’époque de leur gloire, tout le monde savait qui c’était. Malheureusement, ce ne fut jamais le cas pour Muriel Baptiste.

Lundi 25 février 1974

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article