Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mardi 26 février 1974

23 Février 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Jour J moins 8 avant le retour de Muriel.

L’anecdote du jour : Muriel a été reçue par Jacques Serres et sa femme durant le tournage de « Maigret aux assises ». Elle leur a déclaré (à ce que m’a dit le comédien en 2006) qu’elle avait des origines kabyles, et des angoisses nocturnes. Jacques Serres m’a dit qu’à l’époque, on prédisait à Muriel qu’elle deviendrait « la nouvelle Ginette Leclerc ».

Danièle Gilbert consacre son « Miditrente » à un hommage à Fernandel disparu trois ans plus tôt. En 1971, quelques mois après la mort de Bourvil, celle de Fernandel causa un grand choc. Mais sa popularité, si l’on en juge par les diffusions de ses films, a continué dans les années 70-80. Aujourd’hui, à part « Don Camillo », il est un peu oublié, et en tout cas son comique a bien vieilli. Louis de Funès, mort en 1983, fait toujours de forts taux d’audience et ses films sont constamment rediffusés. Pas ceux de Fernandel. En particulier toute la période avant-guerre, le « comique troupier », est passée à la trappe. Les codes du comique ont changé (en mal à mon avis, ils ne me font plus rire). Je note que « La cuisine au beurre » ou « La vache et le prisonnier » sont parfois encore rediffusés. Pourtant, Fernandel avait su (comme Bourvil) et à la différence de De Funès montrer qu’il était également un bon comédien dans les rôles dramatiques : « Heureux qui comme Ulysse », « Le voyage du père ».

En 1974, bien entendu, sa gloire était intacte.

Il n’y avait rien à voir ce mardi-là : « Histoires d’animaux » de Frédéric Rossif  sur la première, et sur la 2 aux « Dossiers de l’écran » un court métrage de 30 minutes, « Fragile est notre monde », le débat portant sur le pêcheur et le pollueur.

J’attendais le lendemain avec impatience pour acheter « Télé Poche » et « Télé 7 jours ». Merci Muriel pour ses moments de bonheur, pour avoir enchanté mon enfance et mon adolescence avec ton talent et ta beauté. Tu m’as marqué à vie et jamais je n’ai ensuite été amoureux d’une femme comme l’amour bien innocent, amour d’enfant, que j’ai eu pour toi et que je ne regretterai jamais.

Mardi 26 février 1974

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article