Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Du 27 au 31 mai 1974

28 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Lundi 27 mai

 

L’anecdote du jour : « Quelle famille », le premier feuilleton de Muriel Baptiste, dont l’INA n’a conservé qu’un épisode sur les vingt-six, a été rediffusé en toute discrétion en 1971 sur la 2 vers 18h00.

Les Compagnons de la Chanson sont les invités vedettes de la semaine.  Pour leur première émission, ils ont convié les petits chanteurs à la croix de bois.

Les oisifs peuvent voir à 14h25 un navet avec le chanteur Pierre Perret piètre acteur dans « Les patates ».

J’ai vu ce film, sans doute pas à cette occasion, et il est effectivement très mauvais.

Il faut encore supporter « La maison des bois » le lundi soir, sixième épisode sur sept, ouf c’est bientôt fini !

Sur la 2, à 21h35, on devait voir le jeu des frères Rouland « Le défi », avec comme invités Jacques Faizant et Jean-Marie Proslier. L’émission est remplacée par une visite du palais de l’Elysée.

Un lundi télévisuel très oubliable.

 

Mardi 28 mai

 

L’anecdote du jour : Muriel avait un demi-frère dont elle a parlé une fois à Annie Sinigalia. Elle se plaignait d’avoir de gros problèmes avec. A son amie, elle a parlé d’un frère et non d’un demi-frère, mais elle était si fantasque qu’Annie Sinigalia ma dit « Ce frère, elle l’avait peut-être inventé ».

Les Compagnons de la Chanson ont invité à « Miditrente » Georges Sampa et une chanteuse italienne à la carrière éphémère, Gilda Giuliani.

Les dossiers de l’écran sont consacrés à la résistance illustré par le film d’Alexandre Astruc « La longue marche ».

Sur la Une, il y a un show Tom Jones, plus exactement une comédie musicale, « Special London Bridge ».

Rien sur la 3, une dramatique avec Jean-Pierre Andréani, « Sont-ils venus ce soir ? ».

 

Mercredi 29 mai

 

L’anecdote du jour : En 1968, Muriel Baptiste a bien cru qu’elle allait changer de métier, étant au chômage plus d’un an.

Chez Danièle Gilbert, Les compagnons de la chanson ont invité Claude Cédric.

A 15h15, sur la deux,  treizième et dernier épisode de « Daktari », « La grande soif ».

Nous disons adieu à Cannon avec le 13e épisode de la seconde série : « Le testament de la mort » à 19h40 sur la 3. Ces treize épisodes seront rediffusés sur Antenne 2 en 1975 après « Aujourd’hui madame ».

Il n’y avait rien d’intéressant le soir. Du football sur la 2, « Les grandes batailles du passé » sur la 3, tandis que la première chaîne propose un téléfilm de Roberto Rossellini, « Blaise Pascal », avec Pierre Arditi.

 

Jeudi 30 mai

 

L’anecdote du jour : Muriel était terrorisée par Jean Marsan qui ne cessait de l’observer durant la retransmission en direct de sa pièce « Zoé ».

A « Miditrente », les compagnons de la chanson ont invité Martine Lepage.

Je rate, étant au collège, le 18e épisode de « Amicalement vôtre », « Le lendemain matin », cet épisode ne sera rediffusé qu’en juillet 1976 par Antenne 2 un dimanche après-midi, on le reverra pas dans « La Une est à vous » à la rentrée.

Le soir, les invités vedettes de Guy Lux à « Domino » sont Rika Zaraï et Serge Lama.

 

Vendredi 31 mai

 

L’anecdote du jour : Sans le savoir, début 1967, sur le tournage du « Corso des tireurs, Muriel s’est trouvé aux côtés d’un dangereux collaborateur nazi, Ange Bastiani, auteur et acteur de ce téléfilm. Il s’appelait en réalité Victor Lepage et a échappé à l’épuration pour mourir tranquillement dans son lit en 1977.

A « Miditrente », les compagnons de la chanson ont invité Pascal Danel. Ce dernier tentait de se relancer en 1974 avec la chanson « Rotterdam » et la sortie d’un album 33 tours.

Je retrouve à 15h15 sur la 2 le 19e épisode de « Amicalement vôtre », « Le coureur de dot ». Mes parents m’annoncent que l’on attend de la famille pour le week-end de la Pentecôte qui arrive et que je ne pourrais peut-être pas regarder la télévision.

C’est le soir sur la Une déjà la douzième épisode de « Suspense », « Une bonne plaisanterie », dont la vedette est Myrna Loy. J’avoue ne pas me souvenir de l’épisode.

Le moi de mai se termine sans que Muriel ait montré le bout de son nez. J’ignore que le week-end qui arrive sera pour moi mémorable et que je m’en souviendrai durant des années.

Du 27 au 31 mai 1974

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article