Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Un dossier sur "La princesse du rail" sur le net

29 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

En ligne à l'adresse suivante:


http://www.theavengers.fr/link


Il faut ensuite aller dans l'onglet "suppléments" puis "Hors séries"
Lire la suite

Des fleurs pour Muriel

28 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

Depuis 2006, je fais en quatre occasions l'année déposer des fleurs sur la tombe de Muriel. Les 11 juillet, 7 septembre, la Toussaint, et à Pâques. Pourquoi Pâques? Cela m'a été proposé et l'époque se situe à mi-distance entre la Toussaint et la date de naissance de Muriel.
(Cimetière Parisien de Pantin, 115e division, 3e ligne, 2e tombe au nom de "Yvette Baptiste")
Le premier fleuriste choisi, à ce que j'ai pu constater lors de ma venue le 28 juin 2008, ne semblait pas avoir effectué les dépôts. Il y aurait paraît-il des vols, selon lui. J'ai retrouvé le seul grand pot déposé le 4 juillet 2006 par mes soins. J'ai trouvé la chose étrange.
 J'ai  donc choisi un autre magasin, et ce mois de mars 2009, ce sont cette-fois des azalées que l'on m'a proposé. Il semble qu'il soit trop tôt pour les kalankoés (Plante grasse assez résistante), dont le nouveau fleuriste m'indique qu'ils seront disponibles dans un mois. Cela conviendra pour le 11 juillet.

Lire la suite

Hélène Duc

24 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #TEMOIGNAGES

Immense surprise aujourd'hui dans ma boîte aux lettres (La vraie, pas celle d'internet!). Une gentille lettre de la comédienne Hélène Duc, au  sujet de Muriel. Les grands comédiens sont d'une humilité. Non, Muriel Baptiste n'est pas aussi oubliée que je le crois.
Ce même jour, sur le blog oldiblog/kazeo, est arrivé le témoignage que j'ai reproduit. Après tout ce temps, Muriel, des gens pensent encore à toi.

 

45 et jean davy la princesse du rail

Lire la suite

Un trés beau commentaire

24 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #TEMOIGNAGES

17 la princesse du rail




Un des plus commentaires jamais posté par un fan sur (à l'époque) l'oldiblog Fans de Muriel Baptiste (Aujourd'hui Kazeo), sous la photo de Muriel en Annunciata.

Chère Murielle, tu es toujours aussi belle, tu a bercé les émois de ma jeunesse, les espérances ma vie , tu nous a quitté , tout le monde t'a oublié .... pas moi.
Quand viendra le jour j'espère que la haut , je te retrouverais en ami, on aura plein de chose a se raconter........

  Posté par visiteur_Jean luc 13 | Dimanche 18 Juin 2006 à 09:09



Lire la suite

Témoignage de Victoria

24 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #TEMOIGNAGES

Arrivé ce jour sur le blog du même titre chez Kazeo

J'ai connu dans les années que je situerai vers 1980-82, je ne me souviens plus vraiment de l'année cela fait tellement longtemps, Muriel BAPTISTE, nous nous sommes rendus chez elle avec mon mari, notre connaissance s'est fait étrangement par l'intermédiaire de ce que l'on appelait à l'époque le réseau. C'était une personne tout à fait charmante mais un peu désemparée, déjà très seule à l'époque et sans argent, je me souviens lui avoir donné de l'argent pour emmener son chat chez le vétérinaire car elle adorait les chats, elle m'a donné un petit cadeau que j'ai toujours gardé quand elle était allée faire une retraite dans un cloître. Effectivement elle habitait au 24 de la rue Pigalle, puis un jour nous nous sommes perdus de vu et là j'ai repensé à elle et suis tellement désolée qu'elle se soit suicidée, mais c'est vrai qu'elle était en dépression à l'époque.
Voilà ce n'est qu'un petit témoignage.

Lire la suite

Surveillez le site de l'INA

24 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #VIDEOGRAPHIE

L'Institut National de l'Audiovisuel (INA), dont voici l'adresse du site http://www.ina.fr/archivespourtous/
a mis en ligne ces jours-ci des programmes complètement oubliés, tels "Les aventures de Monsieur Pickwick" diffusé en 1965 et 1973, ou encore "Mycènes, celui qui vient du futur" avec Armand Albanap, courte série de deux épisodes.

Aussi, d'un jour à l'autre, un programme jamais édité en VHS ou DVD avec Muriel Baptiste peut être ainsi mis en ligne.

Voici ce qui reste en matière télévisuelle et n'a jamais été édité:
1965 Quelle famille
1966 Plainte contre X
1967 Par mesure de silence
1967 Lucide Lucile
1968 Le Corso des tireurs
1971 Zoé
1972 Allo Juliette
1972 Les dernières volontés de Richard Lagrange
1973 Le premier juré
1974 L'affaire Bernardy de Sigoyer
1974 Un curé de choc, épisode "La mariée s'envole"


Les autres programmes avec Muriel inédits en VHS et DVD sont les deux long métrages de cinéma "Les sultans" et "Le mois le plus beau" qui ne relèvent pas de la télévision et donc pas de l'INA

En exclusivité, l'INA a déjà mis en ligne
1970 Lancelot du lac
1974 La double vie de Mademoiselle de la Faille

Ont existé en VHS ou DVD

1965 Déclic et des claques
1967 La princesse du rail
1967 Les chevaliers du ciel
1967 Les risques du métier
1971 Maigret aux assises
1972 Les rois maudits

la-princesse-du-rail_02_02.jpg

Lire la suite

Sortie du dvd le 2 juin 2009 mais....

21 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #VIDEOGRAPHIE

Le 2 juin 2009, "La princesse du rail" après trois ans et plus de négociations entre KOBA FILMS et l'INA sort en DVD, pour le commerce, puisque les seuls clients de France Loisirs ont pu l'acheter jusqu'ici (de décembre 2008 à février 2009).
Si je termine par "mais" mon titre d'aricle, c'est l'oubli de Muriel Baptiste sur les sites de vente en ligne qui proposent la pré-commande.
AMAZON a d'abord annoncé Claude Marcault comme "vedette de la série", sans même mentionner Jacques SANTI.
FNAC signale Jacques Santi, Fred Ulysse, Armand Mestral et Jean Davy.
AMAZON a rectifié en ajoutant Jacques Santi, Armand Mestral et Jean Davy.

Et Muriel Baptiste dans tout cela? Espérons que la presse spécialisée des sorties DVD rectifiera le tir. Muriel EST la princesse du rail.

Il y a véritablement une chape de plomb de l'oubli autour de son nom. Je rappelle que dans la série, Claude Marcault et Fred Ulysse n'ont que des petits rôles. Annoncer comme l'a fait au départ AMAZON : "La princesse du rail" avec Claude Marcault témoigne d'une méconnaissance de la série.

 

vlcsnap-2011-10-28-17h26m04s164.png

Lire la suite

La princesse du rail épisodes 23 à 26

18 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Episode 23

Résumé

Choquée d'être arrivée en pleines noces de l'homme qu'elle aime, Annunciata cherche son père dans la citadelle de Rochegude déserte. Elle erre tel un fantôme le long des couloirs, arpente les escaliers. Claudius la rencontre, elle ne semble pas le voir. Barnett fait ses adieux à Delorme et retourne en Angleterre. Antoine se rend auprès de l'abbé s'inquiétant du sort d'Annunciata sur laquelle l'homme d'église tente de veiller.


La critique


L'épisode débute par des images de profonde désolation. Annunciata arpente la citadelle de Rochegude où tant de cris retentissaient il y a encore peu et ont laissé place au vent et au silence. Cette scène met mal à l'aise. La musique ajoute au climat dramatique, le visage triste et grave de Muriel Baptiste l'illustre à chaque plan. L'ambiance est totalement lugubre.
C'est le moment le plus tragique de la série, bien plus que la scène du suicide dans le 25eme épisode. Nous avons tous un jour parcouru un endroit désert et abandonné jadis connu et peuplé de personnes que nous aimions. C'est ce qu'a
filmé Henri Spade. Tout l'univers de la bohémienne est brisé, au milieu de ces pierres sans âme qui furent autrefois un château. Muriel Baptiste joue là sa dernière grande scène, avec une gravité dont l'intensité nous surprend. Pas d'action donc dans cet opus mais le portrait d'une femme brisée. Une ultime scène oppose la gitane à son père. La comédienne sort de sa léthargie pour sombrer dans l'hystérie, couvrant ses oreilles de ses mains avant de s'enfuir.

En comparaison, la sortie de scène de Barnett/Fred Neumann passe presque inaperçue.



4 / 4

Episode 24

Résumé

Chambon va inaugurer la ligne effectuant la jonction avec le tronçon qui vient de Langogne. Une nouvelle plus importante l'attend chez lui: il va être grand-père! Clarisse l'annonce malicieusement à Annunciata. Vidal et Tiarko préparent un trajet gratuit en diligence pour concurrencer le train le jour de l'inauguration de la nouvelle ligne.

La critique

Peu d'action et beaucoup de bavardages dans cet épisode. L'intrigue tourne essentiellement autour de la grossesse de Céline, cause légitime de joie pour les Delorme, et qui aggrave encore la détresse de la gitane. Armand Mestral tire son épingle du jeu dans cet épisode avec ses mimiques et sa surprise.
Jean Davy essaie de dépeindre un vieux fou pathétique dans son dernier combat. La scène de dispute conjugale entre Claudius et Clarisse a été faite pour détendre un peu l'atmosphère. Hervé Sand et Nicole Guéden semblent s'amuser malgré un scénario qui les oppose.



3 / 4

Episode 25

Résumé

Le jour de l'inauguration de la ligne est arrivé. Vidal et Tiarko pour prendre de vitesse le train, mettent hors d'état de nuire plusieurs cheminots chargés de faire la signalisation. Annunciata s'approche des rails et devant l'assistance présente court au devant du train et trouve la mort. Malgré le drame, le train a gagné.


La critique

Action et émotion dans l'épisode. Les conducteurs passent leur temps à délivrer leurs camarades cheminots chargés de faire la signalisation et ficelés et assommés par Vidal. La musique est un peu trop omniprésente et en arrive même à casser les oreilles.
La scène du suicide est jouée avec sobriété, le réalisateur a choisi de ne pas s'appesantir sur le drame et filme moult viaducs et traversées vertigineuses du convoi à travers la montagne.


Les infos supplémentaires

La scène du suicide n'a pas été filmée telle que prévue. Henri Spade avait demandé à Muriel Baptiste de se coucher sur la voie et de s'écarter lorsque la locomotive était à deux mètres d'elle. Cela s'avéra trop dangereux. A l'écran, l'actrice se contente de courir au devant de la machine.




4 / 4


Episode 26 et fin

Résumé

Chambon prend sa retraite. Un jeune charron  demande à devenir mécanicien, comme autrefois Antoine. Vidal avoue sa défaite et remet à Delorme le bijou d'Annunciata. Céline donne le jour à un fils.
Nous faisons ensuite un saut dans le temps en 1966: l'arrière arrière petit fils (et petite fille) d'Antoine sont là pour accueillir Henri Vincenot, journaliste de "La vie du rail". Le descendant d'Antoine est conducteur d'une locomotive. Ni lui ni sa soeur ne sont capables d'expliquer pourquoi la "Crampton" de leur aïeul s'appelait "La princesse".
Vincenot demande quel est l'origine du bijou que porte au coup la descendante de Céline: elle l'ignore et répond: "C'est un bijou de famille".


La critique

Henri Spade termine la série sur une note dramatique en filmant en gros plan le bijou d'Annunciata, dernière image avant un générique qui nous permet d'arpenter une fois de plus les lignes auvergnates et cévenoles. Le fantôme de la princesse de Bohême plane sur l'épisode. Le scénario par l'évocation du nom de "Princesse" dont on a oublié l'origine, et cet anonyme bijou, insiste davantage sur le personnage joué par Muriel Baptiste que dans l'épisode précédent alors que la comédienne n'est plus à l'image. Au lieu d'un "Happy end", nous avons une autre scène émouvante entre Jean Davy et Jacques Santi, lorsque le colonel donne les effets personnels de sa fille à Antoine. C'est sur cette atmosphère triste que ce clot la série.

Le procédé qui consiste à faire interpréter à Marie Claude Mestral et Jacques Santi les descendants de Céline et Antoine est peu crédible. Leurs prénoms ne sont pas cités. Il est mentionné que la locomotive Crampton "Princesse" est exposée pour le centenaire de la ligne, mais le nouveau Delorme sans prénom précise bien à Vincenot qu'il s'agissait de son arrière-arrière grand père. Cinq générations donc en cent ans ?


Les infos supplémentaires


Henri Vincenot, écrivain cheminot et co-auteur de la série, tient ici son propre rôle.

La locomotive moderne montrée est une motrice diesel type CC, modèle très courant en 1966.

4 / 4

Lire la suite

La princesse du rail épisode 22

17 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Episode 22

Le résumé

On prépare le mariage de Céline et d'Antoine. Céline et sa mère s'occupent du trousseau. Une collecte est organisée pour le cadeau de noces. Barnett n'est pas invité. Il en fait une maladie. Vidal et Tiarko récupèrent le postillon. Vidal indique à Annunciata qu'elle doit le considérer comme son frère. Magnanime, Antoine invite Barnett à la noce. Le postillon tente de violer Annunciata qui l'assomme. Elle décide de quitter son père pour rejoindre Antoine qu'elle découvre en plein repas de noces!


La critique

Le drame est en train de se nouer, commençant par le pathétique combat du colonel Vidal. Il ne fait plus rire personne, tel un Don Quichotte perdu dans sa folie, qui ne comprend pas le malheur qu'il a semé alentour.
Muriel Baptiste a retrouvé sa verve et chacune de ses scènes est un morceau d'anthologie. En grande tragédienne, Muriel prend à bras le corps ce personnage qui va être broyé par le destin. C'est au coeur d'un lieu festif, un mariage heureux, que son personnage éclate en mille morceaux. La douleur sur son visage à la révélation de son amour définitivement brisé évoque son jeu quelques années plus tard dans la forteresse des "Rois maudits". "Le malheur des uns fait le bonheur des autres", celui de Céline et Antoine plonge Annunciata dans le désarroi extrême.
Sans en faire trop, la comédienne montre étape par étape les ravages du chagrin. Lorsqu'elle repart vers la montagne avec son cheval, elle exprime tout le désespoir du monde. Bien qu'elle ait souvent déclaré aimer rire et faire rire, ce sont dans des rôles tragiques comme celui d'Annunciata que Muriel Baptiste montrait l'étendue de son talent. On peut comparer sa façon d'incarner le personnage à celle de Patrick Dewaere dans "Hôtel des Amériques".
De fait, Muriel Baptiste dans cet épisode éclipse toute la distribution. La rédemption de Barnett, la stupidité de Vidal, la félicité de Céline et Antoine étaient autant de moments savoureux à interpréter pour les autres comédiens. Muriel a trouvé le ton juste pour concentrer toute l'attention sur le sort de son seul personnage.

Les infos supplémentaires


En 1977, en donnant sa toute dernière interview, Muriel Baptiste déclarera au journaliste Christian José Gonzales de "Télémagazine" avoir évité l'écueil où s'échoue bien des acteurs de feuilleton dont le personnage éclipse complètement la carrière : "J'ai joué des personnages qui étaient réels, dans lesquels les gens pouvaient se reconnaître; le rôle d'Annunciata dans "la princesse du rail" aurait peut-être pu me marquer, mais j'ai eu la chance de mourir à la fin du feuilleton". Elle expliquait cela avec un sourire au journaliste.


4 / 4
Lire la suite

La princesse du rail épisode 21

17 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Episode 21

Résumé

Céline et Antoine se rencontrent à l'improviste, et le mécanicien offre à la jeune femme de monter à bord de sa locomotive, "La princesse". L'ingénieur ordonne à Antoine d'aller remorquer un train qui a déraillé sans que Céline (qui s'est cachée) puisse descendre! Barnett, ivre de "ratafia", les attend à bord du train en panne et découvre la présence du passager clandestin. Une bagarre éclate à bord de la locomotive.

La critique

Un épisode qui commence dans la légereté et manque finir dans le drame. On part d'une situation comique (Céline coincée sous une bâche sur la Crampton), avec un fonds romantique (Les fiançailles de Céline et Antoine avouons-le un peu trop précipitées au détriment de la crédibilité de l'histoire) et tout bascule dans le suspense et la tension. Lors de la bagarre, Barnett a jeté hors du train Claudius, et tente d'en faire de même avec Céline.
On poursuit dans la rédemption du méchant qui, dégrisé s'avère tout penaud et prêt à tout pour se racheter. Barnett se voit même obliger d'assister Delorme en tant que chauffeur! La fin de l'épisode où Antoine sali par le charbon vient demander la main de Céline à ses parents nous arrache même un sourire.
Henri Spade nous propose de superbes vues du train surplombant les gorges et traversant des viaducs.

Les infos supplémentaires

Marie Margey, née en 1922, incarne l'épouse de Chambon dont le prénom n'est jamais mentionné. Elle a une longue carrière de comédienne à son actif, son dernier film datant de cette année "La première étoile". Elle a joué dans de nombreuses séries télévisées comme "Ardéchois coeur fidèle" et "L'île aux trente cercueils".

4 / 4
Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>