Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 30 novembre 1972

30 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Comment se terminait le mois de novembre il y a 39 ans ?

 

Télé Poche allait bientôt annoncer "Les rois maudits" et même préciser le nom de Muriel Baptiste, Anne Kreiss et Jean Luc Moreau, or tous trois ont des rôles bien moins importants qu'Hélène Duc, Jean Piat ou, dans le premier épisode, Georges Marchal.

 

Ce jeudi-là, je travaillais et ne pus voir l'épisode de "Match contre la vie", le cinquième intitulé "L'image brouillée", et il n'a jamais été rediffusé.

 

Le soir, je fuyais "Qui êtes-vous Monsieur Renaudot ?" sur la Une. Sur la 2, je me souviens que souvent, je n'avais le droit de veiller jusqu'à 22h30 pour voir le jeu de Bellemare et des frères Rouland "Entrez sans frapper". Avant, il y avait une émission politique, "Actuel 2". zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

 

Nouveau-scan-telepoche-1972-meilleur-etat.jpg

 

 

 

 

Lire la suite

Mercredi 29 novembre 1972

29 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Des feuilletons comme s'il en pleuvait ce jour là.

 

On commence par la 2 à 15h10, "Les globte-trotters", épisode "Le petit ange", tourné au Canada, et déjà vu à la fin 1967.

 

A 17h15, sur la Une, l'émission "Les amis de Zorro" proposait un divertissement de Claude Cobast dans lequel on ne voit pas le héros vengeur masqué mais le sergent Garcia, joué par Moustache. Ce dernier interprétera ce personnage au cinéma en 1975 dans le "Zorro" avec Alain Delon. L'émission se termine avec le "vrai" Zorro, c'est à dire la série avec Guy Williams présentée par Disney. L'épisode de ce jour-là était "Le chien des sierras".

Suit la désopilante série anglaise "L'autobus à Impériale, puis l'on repasse sur la 2 pour voir le troisième épisode de "Poigne de Fer et Séduction" intitulé "La voix".

Guy Lux a invité Henri Salvador et Mireille Mathieu, avant "Amicalement vôtre" , le morceau de choix de la semaine, l'épisode était "Un enchaînement de circonstances". Fin à 22h30.

 

Sur la première chaîne le soir, "L'heure de vérité", un magazine d'actualités suivi de "Un ton au dessus", émission sur la musique classique.

 

Fermeture des écrans télé à 23h45.

 

Muriel depuis l'été ne donne pas de nouvelles d'elle dans "Télé Poche". "Les indiscrétions d'Aglaé" parle dans ce journal télé des tournages en cours et de ce que deviennent les vedettes de télévision

 

 

 BERNARDY CHAISE 02

 

Lire la suite

Mardi 28 Novembre 1972

28 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

vlcsnap-2011-08-21-16h27m34s211.pngPas folichons les programmes du mardi, essentiellement constitués par "La Piste aux étoiles". Cette émission existait depuis les débuts de la télévision et elle était en fin de course en 1972.

 

C'est sans doute ce que nous avons regardé. Sur la 2, un film avec Bogart aux "Dossiers de l'écran" : "Bas les masques", était nettement plus intéressant.

 

La présence de Mouloudji chez Danièle Gilbert dans une semaine consacrée à Dalida relevait un peu le niveau.

 

Toujours pas de nouvelles de la belle Muriel. Si elle faisait une pause, sa partenaire Catherine Hubeau enchaînait les tournages, ce qui la rendra omniprésente en 1973.

 

Pour les jours sans anecdotes liées à la télé, je regrette bien de ne pas avoir tenu mon journal. Il me serait précieux aujourd'hui.

 

L'élection de Nixon aux états unis et la mort de Raymond Souplex sont dans toutes les conversations. Télérama s'enflamme pour une Dominque Labourier débutante tandis que Télé Poche plus consensuel fête les sept ans de chanson de Mireille Mathieu.

 

Muriel méritait bien une couverture à l'époque, mais elle avait squatté celles de télé poche et télé 7 jours à une semaine d'intervalle en juillet pour "Richard Lagrange", et n'aura pas la même attention pour "Les Rois maudits" de la part des magazines télé. Dommage.

 

 

Lire la suite

Lundi 27 Novembre 1972

28 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Le professeur d'histoire n'était pas très content, dans les jours qui suivirent ce lundi, lorsque, parlant de l'histoire de l'Italie, il posa une question sur je ne sais quel dirigeant historique. Je répondis que c'était un "condottiere" et toute la classe rigola. Lui même fut excédé.

 

Tout le monde avait vu, en effet, le cinquième épisode des "Evasions célèbres" : "Le condottiere Bartolomeo Colleoni".

 

De l'influence de la télé à une époque où tout le monde, ou presque, regardait le même programme.

 

En dehors des soporifiques évasions célèbres, rien à voir à part "Poigne de fer et séduction. Autant dire, rien à voir du tout.

 

L'hiver approchait et j'étais excité à la perspective de voir "Les Rois maudits".

 

Le jingle de "Poigne de fer" était "Une production présentée par ITC Londres", le même que pour "Amicalement vôtre", cela a disparu des rediffusions. Mais derrière le jingle, "Poigne de fer" était une bonne grosse daube. Sitôt vue, sitôt oubliée, déclara le critique de Télé 7 jours.

 

Il fallait quand même un sacré manque de goût à l'ORTF pour coproduire avec les télévisions européennes cette autre ânerie qu'est "Les Evasions célèbres".

 

Chaque épisode était tourné dans la langue du pays par soucis d'économie (épisodes hongrois, italiens, autrichiens...).

Je suis bien content que Muriel n'ait pas participé à un épisode français.

 

les sultans

Lire la suite

Dimanche 26 Novembre 1972

28 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

A part la présence de deux bons chanteurs chez Drucker, Jacques Yvart et Jean-Roger Caussimon il n'y a guère que le deuxième épisode des "Monroe" à 18h00 sur la Une (épisode "Le petit caporal") dans les programmes dominicaux pour me distraire.

 

La 2 dont je n'espère plus rien continue avec ses western des années 50, ses documentaires assommants et ses retransmissions sportives.

 

Même aujourd'hui, je ne trouverais rien à regarder sur la 2.

 

Georges Moustaki sort le 33t "Danse" dans lequelle Barbara l'accompagne le temps d'une chanson, tandis qu'Alain Barrière propose l'album "Pour la dernière fois". La firme Fontana/Philips réédite l'oeuvre de Francis Lemarque sous le titre "Marjolaine". Que de beaux cadeaux en perspective devant l'arbre de Noël.

 

Pas de vidéocassette à l'époque, sauf pour quelques privilégiés qui achètent les premiers modèles destinés au public. J'envie les quelques personnes qui auront pu enregistrer Muriel dans "Les Rois maudits" à l'époque.

 

Les plus humbles c'est à dire la majorité devront se contenter d'acheter les romans de Druon.

 

Ils existent en livre de poche, mais Plon va sortir une édition spéciale, avec Muriel en couverture du tome 2.

 

Couverture-de-Lareineetranglee.jpg

 

GEORGES-MOUSTAKI_DANSE-33T.jpg

 

 

33t-barriere-pour-la-derniere-fois.jpg

 

33t-FRANCIS-LEMARQUE-MARJOLAINE.jpg

 

 

Lire la suite

Samedi 25 Novembre 1972

28 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

4e épisode de "Match contre la vie" : "Vivez dangereusement". Sauf qu'aux Etats-Unis, ce n'est pas un épisode de la série! Nous les français sommes toujours à côté de la plaque.

 

La série en Amérique s'appelle "Run for your life" que l'on pourrait traduire par "Sauve qui peut". Mais l'épisode de ce samedi fait partie de l'anthologie "Haute Tension" (The Kraft suspense theatre) intitulé "Rapture at two forty". Dans "Haute Tension", nous avons une collection d'histoires différentes avec des héros différents à chaque épisode.

 

L'épisode, en 1965, eut tellement de succès que Ben Gazzara, au lieu de ce limiter à cet épisode, en tournera 86 autres de 1965 à 1968 dans ce qui devient une série n'ayant plus rien à voir avec "Haute Tension" :"Match contre la vie".

 

Manque de chance, "Match contre la vie" le 25 novembre passe en même temps que "Le Virginien", excellente série western sur la Une. La région de Lyon où j'habite est "privée" du match de foot Lyon-Nantes, pas une privation pour moi qui déteste le foot.

 

Pour en revenir à Match contre la vie, l'histoire se passe sur la côte d'azur. L'invité vedette de l'épisode est l'anglais Michael Rennie, célèbre pour ses apparitions dans les films de science fiction : "Les Envahisseurs", "Le jour où la terre s'arrêta", "Dracula contre Frankenstein".

 

Notons, avant une soirée sans intérêt, la présence de Léo Ferré et de Julien Clerc dans "Samedi Loisirs" sur la Une à 16h45, Julien chante "Si on chantait" et Léo "l'opéra du mal aimé".

 

Après c'est la Bérézina. Maupassant sur la Une, Petula Clark et André Malraux sur la 2. Chez Bouvard, présence de Hugues Aufray.

 

Alors, des soirées comme celle-là, je pense à Muriel. Elle va bientôt resplendir en princesse de Bourgogne. Je pensais à Muriel tout le temps, mais encore plus quand il n'y avait rien à la télé.

 

LN53.png

Lire la suite

Du samedi 25 au mardi 28 novembre 1972

27 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Samedi 25

 

A 15H10, quatirème épisode de "Match contre la vie", tourné sur la côte d'azur "Vivez dangereusement". Je me souviens de l'épilogue où le héros blessé est transporté dans une ambulance citroën ID 19. Aux côtés de Ben Gazzara, il y avait Michael Rennie, qui jouait le chef des "envahisseurs" dans la série du même nom, et Katherine Crawford, que j'ai toujours confondue avec Katharine Ross (avec un "a"). Katharine elle jouait dans le film "Le hasard et la violence" aux côtés d'Yves Montand

 

En soirée, Les Carpentier proposaient les vedettes de l'époque, Pétula Clark, CLaude François qui étonnamment chantait "My way" alors qu'en décembre 1972, il allait matraquer toutes les radios avec une chanson qui n'est pas spécialement hivernale, "Le lundi au soleil".

 

Il y avait des émissions de théâtre et précisèment ce samedi "Place au théâtre". Je ne les regardais pas , mais en épluchant les noms des acteurs, on se rend compte que Muriel, en 1972, avait déjà arrêté sa carrière théatrale.

 

Sur la Une, à 17h40 sévissait encore Mireille et son "petit conservatoire de la chanson". Tous les programmes du samedi sur la Une étaient d'un ennui mortel. Du foot, une émission fourre tout, "Féminin Masculin" et le soir un portrait de Guy De Maupassant. Dans l'émission, Monique Lejeune, Clémence dans "Les rois maudits" jouait Hermine, la seule femme qui ait compté pour l'écrivain.

 

Dimanche 26

 

Rien à se mettre sous la dent à part un épisode des "Monroe" à 18h00. Le film du soir  que je n'ai pas regardé était "Les amours célèbres"

 

Lundi 27

 

C'était la semaine de Dalida chez Danièle Gilbert

 

Le deuxième épisode de "Poigne de fer et séduction"  était proposé à 19h30 sur la 2

 

"Les évasions célèbres" proposait "Le condottiere Bartolomeo Colleoni. Je ne risque pas de l'oublier car en cours d'histoire, cette semaine là, croyant donner une bonne réponse sur l'histoire de l'Italie, je citai ce titre de condottiere et me fit rabrouer par le professeur.

 

Mardi 28

 

J'ai certainement regardé "La piste aux étoiles. En effet, aucun souvenir des dossiers de l'écran sur le journalsme avec le film "Bas les masques" avec Humphrey Bogart.

 

 

 MURIEL-TELE-7-JOURS-AVRIL-72.jpg

 

 

 

 

 

Lire la suite

Vendredi 24 novembre 1972

26 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Journée riche en feuilletons.

 

Tout d'abord, à 15h10, l'épisode de "Match contre la vie" : "Records du monde" qui donne les images du générique à la série, était fabuleux. L'acteur italien Rossano Brazzi jouait le rôle d'un industriel grec. L'action se passait dans le désert, en Afrique du Nord. Le grec a construit un prototype de voiture pour battre le record du monde de vitesse. Le pilote se tue. Paul se propose de le remplacer.

 

A 19h30, débutait "Poigne de fer et séduction", série policière anglaise avec Robert Vaughn (Napoléon Solo dans "Agents trés spéciaux"), Nyree Dawn Porter (Irène dans "Les Forsyte"). Le jingle de présentation "Une production présentée par ITC Londres" était le même que celui de "Amicalement vôtre". Cette série sera rediffusée dès 1976 et on la trouve aujourd'hui en DVD. En 26 minutes, puisque la série remplace "La révolte de Haïdouks", on n'a pas le temps de commencer à s'intéresser à l'histoire que c'est déjà fini. A part la musique et la chanson du générique, on a vite fait le tour de cette série qui a mal vieilli.

 

A 20H30 sur la Une, "Sam Cade" était le troisième feuilleton de la journée avec l'épisode "Un policier disparaît" mettant en lumière l'adjoint de Sam,  joué par Edgar Buchanan.

 

Novembre allait se terminant pour nous faire découvrir les merveilleux programmes télé de Noël.

 

 Les sultans 15

Lire la suite

Jeudi 23 novembre 1972

23 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Le jeudi 23 novembre 1972, étant au collège l'après midi, je ratais le deuxième épisode de "Match contre la vie": "Cette ville est à vendre".

 

La 2e chaîne allait proposer en tout 32 épisodes (Ne rediffusant pas, curieusement, "Le dernier safari" avec Lesley Ann Warren programmé en 1969). Elle rediffusa donc 12 des 13 vus en 1969, et enchaîna avec 20 épisodes inédits, les deux derniers, ne me demandez pas pourquoi, étant programmés le samedi en deuxième partie de soirée en juin 1973. Mais de Novembre 1972 à février 1973, elle programma  30 épisodes, le premier étant "Une petite injustice", et le dernier en février "L'assassin" qui pourtant proposait une sorte de conclusion.

 

La diffusion était dans le désordre. Dans "Les bolides", en janvier 1973, on voit le coureur Pete qui se tue dans le troisième épisode, "Records du monde". Aux Etats Unis, le premier épisode "Vivez dangeureusement", était un "pilote" qui fut programmé dans le cadre de l'anthologie "The Kraft suspense theatre". Il donna lieu à trois saisons et 86 épisodes, le dernier étant une histoire d'échange d'espion inédite en France. Il n'y eut pas d'épisode final à la série montrant la mort du héros, qui est rappelons-le condamné à brève échéance par une grave maladie.

 

La télévision ne proposait rien de bon le soir de ce jeudi, une dramatique sur la Une, "La canne" avec Grégoire Aslan, et un partenaire de Muriel, Philippe Mareuil, qui jouait avec elle dans "Plainte contre X".

 

Triste programme sur la 2 avec "Acutel 2", émission politique, et à 21h30 "Entrez sans frapper", le jeu des frères Rouland..

 

Je continuai de guetter dans les prévisions programmes le retour annoncé de Muriel dans "La double vie de Mademoiselle de La Faille" et "Les roios maudits".

 

Annunciata 22 février 1967

Lire la suite

Mercredi 22 novembre 1972

22 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Un mois après ce mercredi 22 novembre, les deux épisodes des "Rois maudits" avec Muriel seront déjà du passé!

 

Ce mercredi 22, je ne comprenais pas pourquoi Télé Poche indiquait que dans "Les globe-trotters", Yves Rénier interprétait le personnage de Pierre Dufresnois (son rôle est celui de Pierre Ribard).

 

En fait, il faut voir l'épisode, "Vacances tranquilles", pour comprendre qu'au Québec, Pierre Ribard tente de leurrer des "cousins" canadiens. En guise d'hospitalité, les Dufresnois ne seront pas dupes et le feront travailler comme une bête de somme.

 

Le soir, à 21h40, "Amicalement vôtre" continue sa course avec l'épisode "Le complot".

 

A 18h10, sur la Une, "L'autobus à impériale", série anglaise comique pour la jeunesse nous proposait l'épisode "Chasseurs d'autographes" Dans les années 90, devenue "culte", cette série sortira en France en VHS et les acteurs seront  invités dans "Sacrée Soirée".

 

Aucun souvenir des amours de Georges Claisse et Yoko Tani dans "Le fils du ciel", feuilleton que j'ai dû zapper.

 

Mon plus beau cadeau de Noël de tous les temps arrivait bientôt par le truchement  de la télévision.

 

 Avec Vincent Gauthier

Lire la suite
1 2 3 4 > >>