Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

LA REINE ETRANGLEE TELE 7 JOURS PAGE2

9 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #ALBUM PHOTOS

Lire la suite

LES POISONS DE LA COURONNE DIFF 90

9 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #ALBUM PHOTOS

Lire la suite

Mercredi 24 Juillet 1974 Un Curé de choc

4 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Après deux jours de voyage, nous arrivons pour la troisième année consécutive à Bagnoles de l'Orne, sans télé hélas.

 

Ce soir-là, à 20h15, était diffusé le 3e épisode de "Un Curé de choc" : "La mariée s'envole".

 

Muriel, qui tournait là à l'automne 1973 juste avant sa maladie était comme avant si l'on en juge par l'unique photo publiée par Télé 7 Jours.

 

Scandale à l'église de Châtillon, au moment de se marier dans l'église du nouveau et jeune curé du village, l'abbé Daniel,  un jeune homme plutôt écervelé s'enfuit avec la coquine de son coeur, Sonia (Muriel Baptiste).

 

Pour réparer ce scandale, l'abbé Daniel emploiera la ruse et le mensonge.

 

 

Et voilà, dix ans après avoir commencé sa carrière dans "Gigi" au théâtre, Muriel Baptiste y met un terme pour cause de santé. Jamais plus, on ne trouvera de photos ou d'articles sur elle.

 

D'ailleurs à part moi, qui s'en soucie, le public a tourné la page et oublie la merveilleuse Muriel.

 

A la rentrée, je suis au lycée et non plus au collège, et je ne reverrai jamais mon meilleur ami Francis, confident de cet amour fou. J'ai tenté de reprendre contact avec lui en 1987, l'ait eu brièvement au téléphone. Mais ce fut un échange sans suite. En 2006, il est mort d'une crise cardiaque, sa mère me l'a appris en 2007 quand je voulais lui envoyer un exemplaire de mon livre "Muriel Baptiste, la reine foudroyée".

 

Après cette parenthèse 1973 et 1974, le blog reprend où il en était, c'est à dire au mardi 12 septembre 1972. J'ai traité le lundi 11 en date du 3 juillet.

 

Voici la seule et unique photo de Muriel dans "Un Curé de choc".

 

Un curé de choc

 

 

Lire la suite

Lundi 22 Juillet 1974

4 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Premier épisode de "Un curé de choc", je verrai celui là, "Le nouveau curé", et le tout dernier, à mon retour de vacances, "La dame de Bruxelles".

 

Sur une musique pop célèbre mais que je n'ai jamais identifiée, nous voyons un dessin animé en guise de générique. Le feuilleton est un ratage total d'où sa programmation en été.  Le dessin animé représente une église et le curé détective.

 

A 19h45, sur la 2, 23e épisode de "Valérie", pour moi le dernier. Je ne me suis jamais intéressé à Sylvie Milhaud et je pense que Muriel aurait fait une merveilleuse Valérie.

 

Voici le synopsis de l'épisode : Valérie regagne Paris après des vacances passées  chez ses parents. La comtesse de Saint-Arnaud cherche à se réconcilier avec elle et essaie de se procurer le dossier médical de son fils pour lui prouver qu'elle ignorait la gravité du mal dont il était atteint.

 

Le soir, premier épisode de la série "Elizabeth R" avec Glenda Jackson, la 2 "Le Cabaret de l'histoire" et la 3 "Le Jeune Cassidy" avec Rod Taylor.

 

Nous préparons notre départ en vacances.

 

Muriel dans Zoé

 

 

 

Lire la suite

Dimanche 21 Juillet 1974

4 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Tandis que se multiplient les articles en hommage à Francis Blanche, foudroyé le 6 juillet,  que Pauline Carton a rejoint les anges le 17 juin, l'été 1974 se poursuit tant bien que mal, plutôt mal que bien ce dimanche où il n'y a rien à voir excepté la prestation de Léo Ferré chez Denise Glaser.

 

C'est le dernier "Sport en fête" de la saison, Schonberg présente "Le Premier pas", tandis que Fugain, triomphateur des deux étés précédents avec "Une belle histoire" et "Chante" nous propose une chanson surestimée, "La fête".

 

Nous préparons les bagages pour le troisième séjour à Bagnoles de l'Orne. L'effet enchanteur des deux vacances précédentes a disparu. Muriel m'a trop manqué, elle a été trop absente, comment penserais-je à elle sans arrêt alors que je ne l'ai vu (de justesse) que dans "Mlle de La Faille", puis dans des conditons plus relaxées dans "Sigoyer".

 

Je suis moins amoureux, moins heureux, un vide s'est installé dans ma vie. Ce seront les dernières vacances à Bagnoles avec mon chien qui ne sera plus là l''an prochain.

 

Muriel a eu tort de disparaître sans donner d'explications, si je l'avais su malade, je n'aurais pas réagi de la même façon.

 

Mais Muriel s'est coupée du monde et n'a laissé personne l'aider.

 

Parmi les tubes de l'été, Pierre Charby "You",  Abba et "Waterloo",  "Le mal aimé" de Claude François, "C'est moi" de C Jérome,  "Je sais" de Jean Gabin,  "La bonne du curé" d'Annie Cordy, "La déclaration" de France Gall.

 

Mais pour moi, cet été n'a pas le charme des deux précédents.

 

Le 6 août 1974, un horrible drame va se produire sur l'autoroute de Valence (Drôme). Hossein part se marier avec la jeune actrice Michèle Watrin, l'une des héroïnes de "La Mer est grande" en septembre 1973. Dans un bouchon, leur voiture est percutée. Coincée par sa ceinture de sécurité, Michèle meurt brûlée vive, comme en 1967 la soeur de Catherine Deneuve, Françoise Dorléac.

 

Quand aux télespectateurs américains, ils n'oublieront jamais l'été 1974. La speakerine Christine Chubbuck se suicide en direct en se tirant une balle dans la tête en direct. Même télé 7 jours annonce la nouvelle aux français.

 

Je pense à Muriel malade qui devait se débattre avec les médecins, les corridors des cliniques, les diagnotics, et que j'ignorais tout.

 

Les sultans 17.jpg

Lire la suite

Samedi 20 Juillet 1974

4 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Qu'il était beau et bien commencé, l'été 1974, mais le départ à Bagnoles de l'Orne, sans télévision, va tout gâcher.

 

En juin a commencé un feuilleton passionnant, "Valérie", réalisé par François Dupont-Midy, dont rien que le générique est un régal. "Quand le coeur, court après, le bonheur Valérie, même un seul jour, de passé, est un jour de gâché".

 

La chanson du générique interprétée par Joel Prevost, est un ravissement. L'histoire : Une jeune femme, Valérie (incarnée par Sylvie Milhaud dont c'est le seul titre de gloire) tombe amoureuse du fils d'une grande famille, les Saint Arnaud.

 

Le jeune prince charmant, c'est Laurent, alias Guy Chappelier, la voix française de l'acteur Scott Bakula. Laurent assiste à l'incendie de son domaine et meurt d'une crise cardiaque. Valérie à peine épousée se retrouve veuve, et face à la comtesse de Saint Arnaud (Gisèle Cassadessus).

 

C'est alors qu'arrive un avocat, joué par Gabriel Cattand, qui tente de séduire la jeune femme. L'une des dernières scènes que j'ai vues est le cri de l'avocat : "Madame de Saint Arnaud, vous n'êtes qu'une petite garce".

 

Je ne connaîtrai jamais la fin : le samedi 20 juillet, nous n'en sommes qu'au 22e épisode, et il y en a quarante. A mon retour de vacances, la série aura été remplacée par la troisième diffusion du feuilleton "Fortune" avec Pierre Michael, le père du Jean Pierre qui beuglait "Je te survivrai" en 1989.

 

Mais en dehors de Valérie, le comble est que Muriel joue dans le 3e épisode de "Un curé de choc" le mercredi 24 juillet, et que nous partons le 23.

 

Je ne verrai sans doute jamais la fin de "Valérie", ni l'apparition de Muriel Baptiste dans le curé de choc.

 

C'est l'été du tube "Le Premier pas" de Claude Michel Schonberg, Il était une fois est aussi en tête des hits parade, de même que Michel Fugain mais je suis bien triste de partir pour la Normandie.

 

Après "La Princesse du rail" en juillet 1972 et l'horrible "Mr Picwick" en juillet 1973, la Une rediffuse une série tristounette, "Le Sixième sens", avec Roger Karl où un violoniste apprend à jouer à un petit enfant. Pas terrible.

 

La Une ne propose rien d'autre d'intéressant ce 20 juillet, où nous attendons de la famille. "La Une est à vous" s'est terminée le samedi précédent, mais ces idiots ont programmé "Mannix" en même temps que sur la 2, le premier et seul épisode d'une saison de "Chapeau melon et bottes de cuir" : "Noël en février". J'ai choisi la mort dans l'âme l'un des deux, "Chapeau melon".

 

Sur la 2, après les sempiternels Jeux sans frontières de Guy Lux, nous avons droit à un feuilleton policier allemand complètement raté, "Le Comte Yoster a bien l'honneur". Cette série est une coproduction germano-française, avec Lukas Amman en comte et la française Béatrice Romand dans le rôle de sa fille Charly. L'épisode s'appelle "Une odeur d'amoniaque".

 

Bouvard est en vacances et la 2 a la bonne idée de nous proposer le formidable (et alors tout jeune) Antony Braxton.

L'émission s'appelle "Jazz à Chateauvallon 73". A l'époque, je n'aimais pas le jazz mais je me suis rattrapé depuis.

Né en 1945, Antony est saxo alto et dirige un quartet. Si Muriel et Valérie, ce n'est pas le cas d'Antony Braxton sauf qu'il a évidemment bien vieilli.

 

marguerite-a-chateau-gaillard.jpg

 

 

Lire la suite

Mercredi 6 mars 1974 Jour J

4 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Eh voilà, Muriel Baptiste est là, de retour, pour les toutes dernières images qui resteront gravées d'elle sur pellicule.

Ce jour-là, les programmes sont plutôt bons, puisque sur la Une, c'est le 3e épisode de la seconde histoire de "A dossiers ouverts" qui nous est proposé, tandis qu'à 15h15, la 2 propose "Les Bannis" avec l'épisode "La ville du refus".

 

Passons sur le déprimant "Les enfants des autres" pour s'attarder sur le retour (la découverte pour moi) de "Cannon", sur la 3, dont la seconde saison débute (voir mon blog de février à mai 1973 le dimanche). Ce premier épisode s'intitule  "Gardez moi de mes amis".

 

Et puis, c'est le moment. 20h40, l'émission contre enquête propose "L'affaire Bernardi de Sigoyer". Et très vite elle est là, et je suis tellement sous le charme, tellement amoureux, que je ne remarque pas que Muriel a changé physiquement. Mon Dieu comme je l'aime, mon Dieu comme elle m'a manqué. La voix est intacte, elle défie un commissaire de police puis un juge.

 

L'épisode est une de ces reconstitutions judiciaires dont les américains sont friands, mais qui en France, à part la longue série "Messieurs les jurés", n'a jamais fait de records d'audience. Qu'importe! Nous assistons à des scènes de flash back.

 

Deux autres comédiens se partagent la vedette, Gabriel Cattand en avocat (Je le reverrai dans un rôle marquant dans la série "Valérie" en juillet 1974 qui sera traitée sur ce blog) et Jean-François Calvé.

 

Si l'intrigue n'est guère passionnante (Il est clair qu'il ne s'agit d'une oeuvre comme "La Princesse du rail", ou "Les Rois maudits"), Muriel est resplendissante, et à la différence de Mlle de la Faille, je peux regarder tranquillement.

 

J'ai tant attendu ce moment toute l'année 1973 depuis avril. Elle est là, devant moi, dans le petit écran.

 

Hélas, le plaisir est de courte durée, l'émission dure 50 minutes et cette-fois, Muriel ne reviendra pas.

 

BERNARDI-2-copie-1.jpg

Lire la suite

Mardi 5 mars 1974

3 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Si l'on est fan d'Yves Montand, "Montand de mon temps" de Jean-Christophe Averty, sur la Une à 20h35 est un régal. Ce n'est pas mon cas, aussi il n'y a rien à la télé après le second épisode dans "A Dossiers ouverts" de "Piège sur l'autoroute".

 

La 2 avec "Les Dossiers de l'écran" nous propose "Mandrin, bandit gentilhomme", mais en moins bien que le "Mandrin" de 1972 avec Pierre Fabre.

 

On sauvera sur la 3 à 21h35 "Melody" consacrée au groupe Genesis.

 

Mais en ce qui me concerne, c'est J-1 pour le dernier retour de Muriel.

 

Ce que j'ignore, c'est que ce film, "Sigoyer", sera la dernière fois qu'elle sera face à une caméra.

 

SIGOYER2.jpg

Lire la suite

Lundi 4 mars 1974

3 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Carton rouge à la 2, qui nous propose une émission politique, "Actuel 2", suivie de Alain Decaux raconte. Comme "Les Enfants des autres" est dépressogène, il n'y a rien à voir ce soir là.

 

Situation meilleure sur la Une avec le formidable "A Dossiers ouverts", qui propose une deuxième histoire en cinq épisodes déclinés jusqu'au vendredi : "Piège sur l'autoroute". La soirée se poursuit avec le premier épisode de "Schulmeister, l'espion de l'empereur" : "Un village sans importance" avec Jacques Fabbri et Roger Carel Il n'y a que la musique de bien, un thème de Jean-Pierre Bourtayre qui signa plusieurs tubes de Claude François Sinon, c'est du sous Vidocq

 

La  3 se rattrape de son samedi lamentable avec un bon film, "John and Mary" avec Dustin Hoffman et Mia Farrow.

 

Jour J - 2 avant Muriel dans Sigoyer.

 

sigoyer4-copie-1.png

Lire la suite

Dimanche 3 mars 1974

3 Août 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Les mystères de la vie et de la carrière de Muriel tombent peu à peu, il suffit d'être patient. C'est à l'automne 1973 qu'elle a tourné l'épisode de "Un Curé de choc", à Châtillon-Coligny, près de Montargis. Aussi, comme elle indique dans le télé poche du 9 février 1974 "venir de tourner" Sigoyer, on peut conclure que le tournage de ce dernier téléfilm est postérieur au curé et date (au plus tard) de janvier 1974.

 

De toute l'année 1973, Muriel n'aura joué que de façon éphémère la pièce "Les Quatre vérités", et tourné cet épisode du curé de choc de 15 minutes!

 

Le dimanche 3 mars 1974, Jean Piat était invité à Discorama de Denise Glaser et il y avait un extrait des "Rois maudits", je ne m'en aperçois que quarante ans après!

 

Pas de "Ranch L', au bénéfice d'un téléfilm de Philippe Ducret, "La Revanche", quel dommage.

 

Léo Ferré est invité de Michel Drucker dans "Le Sport en fête", le fait est  assez rare pour être signalé.

 

"Tutti Fabbri" a fait long feu et a laissé la place au peu inspiré "C'est pas sérieux" de Jean Amadou. C'est la première émission ce dimanche 3 mars, elle durera bien longtemps malgré sa médiocrité.

 

Le film de la Une est assez bon, "Loin de la foule déchaînée" avec Julie Christie

 

Sur la , tout comme pendant la saison 1972-73, il n'y a rien à voir : vieux films, documentaires, même un "Carnaval des Caraïbes à Paris". Au secours!

 

La 3 a renoncé à sa série policière du dimanche soir, et nous propose la rediffusion du match de rugby France-Angleterre.

 

Un dimanche bien peu passionnant donc.

 

 

SIGOYER1.jpg

Lire la suite
1 2 3 4 > >>