Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 8 Septembre 1973

30 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Deuxième diffusion à compter de ce 8 septembre de "L'homme du Picardie" avec Christian Barbier. C'est parti pour quarante épisodes. Le feuilleton avait été diffusé pour la première fois à partir de décembre 1968. Je me souviens du premier épisode où la fille des bateliers s'enfuit la nuit et longe une voie de chemin de fer dans la nuit lorsqu'un express arrive à toute allure.

Onzième épisode du "Virginien" en deuxième partie de soirée, "Avec l'aide d'Ulysse". Autre série western mais l'après-midi, "Le Cheval de fer", quatrième épisode "Droit de passage pour le Paradis".

La Une propose une comédie ballet avec Rufus, "Poof".

Dans l'actualité, on a des nouvelles d'une foule de vedettes télé comme Danielle Volle, Fernand Sardou, Pierre Vaneck, Nathalie Juvet, Jean-Louis Broust (le fils du roi Edouard dans "Les Rois maudits"), René Dary, Françoise Giret, Pierre Michael, mais absolument rien sur Muriel.

 

45-T-L-HOMME-DU-PICARDIE.jpg

Lire la suite

Vendredi 7 Septembre 1973

29 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Troisième épisode du "Cheval de fer", "La crête du diable", si télé 7 jours annonce le titre français, on ne comprend pas trop pourquoi télé poche met le titre original, "High devil", entre parenthèses. L'épisode est signé par un grand metteur en scène de cinéma, Samuel Fuller.

La Une propose "La chanson du tueur", septième et avant dernier épisode de "Opération vol", qui a au générique le grand Joseph Cotten, héros maléfique de "L'ombre d'un doute" d'Hitchcock.

Les films qui sortent au cinéma sont : "La mort d'un bûcheron", "Pat Garret et Billy le kid", "Cris et chuchotements", "L' appel de la forêt", "Deux hommes dans la ville".

Il arrive que les chanteurs comme Dave dans "Du côté de chez Swann" en 1975 proposent des titres qui me font penser fortement à Muriel. 

"On oublie, et puis un jour, il suffit d'un parfum, pour qu'on retrouve soudain, la magie d'un matin, et l'on oublie l'avenir, pour quelques souvenirs".

Sortant d'une longue retraite causée par une opération aux yeux (glaucome, cataracte) et le flop financier de "L'ombre d'un géant", François Valéry vient de sortir un nouvel album avec un titre phare, "Tous les I love you".

Les paroles de Claude Lemesle et François, sur une musique de François, me touchent terriblement :

"Ce soir tu la trouves moins jolie

Ta vie sur l'écran d'un verre de Whisky

Et ça te fait ni chaud ni froid

Que tes amis soient là pour toi

Rien ne va plus comme tu l'aimes plus

Comme si tes rides au coin des yeux

Sonnaient le glas des jours heureux

Où sont tes nuits qui te faisaient la bise

Quand le disco te penchait comme la tour de Pise

Et le soleil qui dansait autour des Bee Gees

Tous les I love you que l'on a chanté

Tous les Billie Jean que l'on a glissé

Tous les Bob Marley que l'on a reggae

Tous les non non non non qu'elles nous disaient

Les I will survive que l'on a crié

Les Earth Wind and Fire qui déchiraient la night

Tous les Steve Wonder que l'on a aimé

Tous les non non non non qu'elles nous disaient

Oui c'était bien, c'était hier

Mai 68 était si fier

De nous avoir mis à rêver

Poser des plages sur des pavés

Que sont nos nuits devenues ?

Est-ce qu'ils sont nuls est-ce qu'ils sont nus ?

Nos Love en samedi night fever

Et toutes les passions qu'on pouvait rallumer

Toutes les raisons qu'on avait de s'aimer"

 

Bien sûr, et comme chez Swann, on mélange tout dans l'inconscient collectif : Michael Jackson et "Billie Jean", de l'album "Thriller" (1983) ne sont pas de la période disco mais d'après la période en question, l'allusion à mai 68 (Sous les pavés la plage en était le slogan) est bien antérieure à la période disco. J'ai même cru au début que "No no no no" mêlait Amy Winehouse, artiste des années 2000, au disco, alors qu'il s'agit des "Non non non non".

Le texte se confond avec la propre nostalgie de François Valéry, dont j'avoue avoir suivi la carrière à partir de 1979 et son passage au disco ("Emmanuelle", "Chez Lola"). En 1979, la carrière de Muriel était terminée, l'actrice était malade. Pourtant, François Valéry (qui est avant tout un compositeur doué, voir ses musiques de films), qui pour moi a toujours été un Umberto Tozzi français, fait partie de cette adolescence que je regrette. Et tout cela me ramène encore et toujours à Muriel.

COUVERTURE LIVRE MURIEL

 



 


Lire la suite

Jeudi 6 Septembre 1973

28 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Sur la 2, deux feuilletons intéressants : le 2e épisode du "Cheval de fer" ("Pari tenu") et le 11e de "Daktari" ("Le Procès d'un léopard"). La fin s'approche pour "Daktari", mais dès mars 1974, la saison 2 sera rediffusée chaque mercredi après midi (elle a déjà été diffusée au printemps 71).

La Une propose un film avec Gérard Philipe, "Une si jolie petite plage", tandis que la 3 diffuse encore un documentaire sur Mao : "Et Mao arriva, comment Yu Kong déplaça les montagnes".

De nos jours, on ne voit de films de Gérard Philipe que si l'on est abonné aux chaînes spécialisées cinéma.

Ce mois-là verra la mort du comique Fernand Raynaud, dont on mesure mal l'importance aujourd'hui. Il est vrai que ses sketches ont mal vieilli, à la différence de Coluche.

Pour Muriel, le succès de la fin 72 ("Les Rois maudits") est en train de s'éloigner, alors que cela aurait dû être le tremplin de sa carrière.

vlcsnap-2013-07-09-15h59m56s7

Lire la suite

Mercredi 5 Septembre 1973

27 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Comme me le fait remarquer très justement un lecteur, septembre 1973 est le mois du coup d'état au Chili, le 11, par le général Pinochet, renversant le président Allende. Le chanteur Victor Jara fut assassiné par la junte militaire après qu'on l'ait torturé et coupé les doigts à la hache à l'Estadio Chile, stade où seul Julio Iglesias accepta ensuite de chanter. Cela provoqua la colère contre le crooner. L' Estadio Chile s'appelle depuis septembre 2003 le stade Victor Jara.

Pour revenir à ce 5 septembre, Danièle Gilbert accueillait Alain Barrière et Maria De Rossi. A 15h15, sur la 2, premier épisode de la série western "Le Cheval de fer" (déjà diffusée en 1969 sur la 2). La 3 proposait "Blanche", film avec Michel Simon datant de 1971 et - signe de mon état d'esprit de l'époque - cela m'évoquait Blanche de Bourgogne, la princesse emprisonnée jouée par Catherine Hubeau dans "Les Rois maudits" aux côtés de Muriel.

Dans Télé 7 Jours, reportage sur Lyne Chardonnet, comédienne qui connaîtra un destin tragique (mort d'un cancer du foie en 1980). Les frères Jacques posent en maillot de bain dans une fontaine, Jacques Legras et Jacques Rouland font le pitre dans une piscine, tandis que Julien Clerc fait la promo de son nouvel album (avec "Ca fait pleurer le bon Dieu").

J'achète le 45t des Osmond Brothers "Movie man" que j'ai entendu à la radio. C'est le tube du moment.

OSMOND-BROTHERS_MOVIE-MAN.jpg

Lire la suite

Mardi 4 Septembre 1973

26 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Show Julie Andrews sur la Une (bof!). Sur la 2, des dossiers de l'écran sur l'esclavage, et "Hawaii police d'état" sur la 3 avec "Mort sur commande".

C'est à partir de septembre 1973 que je vais acheter (en plus de télé poche) télé 7 jours, pris jusque là de façon aléatoire.

Bien souvent, je m'adressais au buraliste du faubourg se trouvant juste à côté de chez moi. Un jour, en allant acheter mes magazines, je fus trempé jusqu'aux os en raison de la pluie.

Nous sommes là un mois avant la première émission télé qui va évoquer la crise pétrolière.

En ce début d'année scolaire 1973-74, certains trouvent que "Karatékas and co" était "pas mal" : ils ne sont pas difficiles!

Mon copain Francis était dans une région où il a capté la 3 et me parle de "Hawaii police d'état" : "Il n'y avait que cela de bien".

Aucune nouvelle de Muriel, alors encore en activité.

vlcsnap-2013-09-10-20h45m15s57

Lire la suite

Lundi 3 Septembre 1973

25 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

2e pour moi (et dernier) épisode de "Karatékas and co" : "Quelque part en Méditerranée", j'avais vu le pilote "La couronne d'Attila", et j'ai donc vu la fin au retour des vacances.

41 ans après, je ne me rappelle que d'une chose : la musique, pourtant jamais réécoutée.

"Fortune" se termine sur la 2 chaque soir à 19h45, c'est la période la moins intéressante de la série. Je ne reçois pas la 3 où est programmé "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme".

En cette rentrée 1973, je vais voir Muriel partout alors qu'elle est l'arlésienne. Je l'imaginerai à la place de Danièle Volle dans "Ton amour et ma jeunesse", de Danielle Lebrun dans le rôle de la baronne dans "Les Nouvelles aventures de Vidocq", ainsi que dans plein d'autres programmes. Je suis resté "subjugué" comme je l'étais au printemps chaque soir à l'attendre dans "Le Premier juré". Je pense à elle, et l'apothéose de cette période sera le jour de la diffusion de "La Double vie de mademoiselle de La Faille" qui sera le motif d'acheter un poste TV personnel, puisque mes parents ne voulaient rien savoir de rater Joe Dassin chez les Carpentier et Arsène Lupin. Au dernier moment, je fus sauvé par une grève et rageurs, mes parents restèrent dans la cuisine, me laissant seul et assez nerveux devant le petit écran.

Toutefois, l'achat du récepteur personnel (un petit poste portable en noir et blanc), qui coûtait une fortune à l'époque, n'aura lieu que début octobre 1975!

dans Mlle de la faille

Lire la suite

Dimanche 2 Septembre 1973

24 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

En cette rentrée 1973, j'allais être confronté à la violence au collège, au point que je décidai de m'inscrire dans une école de judo.

Mais le judo ne m'aida jamais (Je continuerai jusqu'en avril 1975), et je devais en plus - car mes parents une fois inscrit m'obligèrent à y aller le mercredi et le samedi après-midis, rater un épisode des "Envahisseurs" : "A l'aube du dernier jour", rediffusé un samedi. J'obtins cependant de pouvoir voir les autres épisodes et de manquer le judo à titre exceptionnel pour voir David Vincent. (La saison 1 des envahisseurs fut rediffusée à partir du samedi 15 septembre 1973).

On peut dire que de retour de Bagnoles de l'Orne où je rêvais au milieu des forêts à Muriel Baptiste, la rentrée non seulement me privait de nouveaux programmes avec elle, mais en plus me projetait loin de ma petite vie tranquille avec un premier passage à tabac le jour de la rentrée.

2014 ne vaut pas mieux, journée de m... et à bientôt 55 ans, je n'attends plus rien.

Sur la Une, le dimanche 2 septembre, on pouvait voir Frida Boccara, Nicole Croisille et Joan Paul Verdier dans "Sports été". Le film du dimanche soir était "Le diable et les dix commandements".

Sur la 2, dixième épisode de la saison 4 de "Daktari" : "Compte à rebours", épisode doublé en français qui semble perdu, car ici il s'agit d'un compte à rebours pour Paula Tracy menacée par un barrage qui va exploser, et lors des rediffusions, les chaînes proposent "Compte à rebours pour Judy" où la guenon s'empoisonne avec des pesticides.

Sur la 3, "Hawaii police d'état" avec l'épisode "Son dernier round".

vlcsnap-144188

Lire la suite

Samedi 1er Septembre 1973

23 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Si je garde un bon souvenir de mon année scolaire 1972-73 en quatrième au Collège d'Enseignement Secondaire des Fourches à Montélimar, je n'en dirai pas autant de l'année de troisième. Cette année scolaire commença par un jour de grève (des professeurs) où mes parents m'obligèrent à aller en classe. Il n'y avait pas de surveillants ce jour-là. Or, le dernier jour de l'année scolaire précédente, en juin, un incident était intervenu : un grand des "transition" (Les classes de transition en 1973 doivent être l'équivalent des filières professionnelles aujourd'hui) m'avait coincé dans un escalier pour me taper dessus. Le prof de dessin, M Pacrot, lui donna deux gifles. Mais l'olibrius me retrouva donc le jour de la rentrée sans personne pour me défendre.

Bien que "La double vie de Mademoiselle de la Faille" n'ait pas été diffusé, aucun film avec Muriel n'est annoncé en cet automne.

Tandis que nous sommes sur le chemin du retour de Bagnoles de l'Orne, la Une diffusait "L'inconnue de la Seine" avec Sabine Glaser, la 2 le dixième épisode du "Virginien" ("Jed") et la 3 des variétés, "Libre échange", avec Marina Vlady chanteuse, Pierre Tisserand, Maxime Le Forestier (c'était la bonne époque car comme Fugain c'est devenu un vieux con), Michel Berger alors inconnu avec son titre "Attends-moi", Richard de Bordeaux, le couple Paulette Merval et Marcel Merkès ("De ci de là, cahin caha".........). Les autres chanteurs n'ont pas inscrit leur nom dans l'histoire et sont retombés dans l'anonymat, jugez plutôt. Qui connait Alain Valmer, Alain Marchesseau, Jean Humenry, le compositeur Bernard Loupien, le comédien Jean-Pierre Carracol.

Nouveau scan Muriel en foret

Lire la suite

Vendredi 31 Août 1973

22 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Sur la Une, sixième épisode de "Opération vol" : "Le roi des voleurs". La 2 propose trois pièces de théâtre : "Le médecin malgré-lui", "Les Boulingrin", "Lidoire", et sur la 3, le magazine "52".

La fin des vacances à Bagnoles de l'Orne se profile.

Je rentre en pensant retrouver Muriel à la télé.

vlcsnap-2013-07-07-14h55m43s56

Lire la suite

Jeudi 30 Août 1973

21 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Sur la Une, "Music hall à Provins" avec des chanteurs typiques de l'époque : Marcel Amont, Carlos, Marianne Mille et Maurice Dulac, Nicoletta, Patricia Lavila, Gérard Lenorman. La 2 en est déjà au douzième épisode de "Fortune" sur dix-huit, découpage abrégé puisque la série comporte normalement treize épisodes de 26 mn, soit 26 de 13, mais on a réduit le métrage à 18. Puis, neuvième épisode de "Daktari" : "Le rapt du lionceau royal". La 3 propose un documentaire sur la Chine : "Les héritiers de la révolution".

En 1973, l'idée d'écrire à Muriel m'était venue, mais je ne savais où adresser ma lettre, et je n'avais pas de courrier personnel à l'époque. Je n'ai jamais trouvé trace d'un imprésario ou d'une agence depuis que je fais des recherches sur elle. Ah si j'avais connu son adresse personnelle à l'époque!

Dans ma tête, elle devait habiter Paris et sans le savoir, j'avais raison.

 

10 edition plon del duca 1972 la reine etranglee


Lire la suite
1 2 3 > >>