Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 30 Novembre 1972

30 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Bizarrement, le souvenir de ce jour-là est un programme que je n'ai pas vu : le cinquième épisode de "Match contre la vie" : "L'image brouillée" qui aux USA est le 48e ("The list of Alice Mc Kenna"), le 18e de la saison 2. Quand je vous dis que la programmation française de "Match contre la vie" fut un grand n'importe quoi.

Paul revient dans sa ville natale, Almeria, en Californie, pour assister à l'enterrement de sa grand-mère. Il retrouve Alice (Geraldine Brooks) qui fut un flirt de jeunesse. Il y a sept ans elle a été accusée du meurtre de son mari et se dit innocente. Elle donne à Paul une liste de cinq suspects. Alice a passé sept ans en prison et les habitants de la ville refusent son retour. Geraldine Brooks est morte assez jeune, à 51 ans, d'un cancer, en 1977 soit dix ans après le tournage de l'épisode de "Match contre la vie". Je la connaissais surtout pour un autre rôle, dans un épisode de la série "Opération vol" : "La famille".

Le mois de décembre va commencer. Ce merveilleux mois de décembre 1972, inoubliable, avec le domaine de Mogador, la saga des Rois maudits et le retour de Muriel.

Les jeudis soirs étaient tristounets : "Actuel 2", le magazine politique d'Elkabbach, repoussait à 21h30 le jeu de Bellemare et des frères Rouland "Entrez sans frapper", donc dodo après dîner.

Ci-dessous, Ben Gazzara dans "Match contre la vie".

paul b10

 


Lire la suite

Mercredi 29 Novembre 1972

29 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Cinq feuilletons pour ce seul mercredi : d'abord le onzième des "Globe-trotters" : "Le petit ange" qui fait partie des épisodes canadiens. Puis "Zorro" sur la Une, avec "Le chien des sierras", suivi de "L'autobus à Impériale" et de "Poigne de fer et séduction", qui est, comme "Amicalement vôtre" précédé du jingle : "Une production présentée par ITC Londres", qui disparaîtra après la première diffusion. Et précisément, c'est à 21h40 le neuvième opus de Amicalement vôtre : "Un enchaînement de circonstances".

Donc par rapport à ces soirées où je n'ai pas regardé la télé, ce mercredi est un record, il y avait un sixième feuilleton, "Le fils du ciel" à 20h15 sur la Une que je n'ai pas regardé. Mais avant de retrouver Danny et Brett à 21h40, mes parents ont vu Guy Lux qui recevait Mireille Mathieu (laquelle faisait la couverture du télé poche de la semaine) et Henri Salvador.

Je me jette sur Télé Poche qui sort ce mercredi avec Fugain en couverture pour me désoler de l'arrêt brutal de "Match contre la vie" au profit d'une série italienne soporifique, "Les fiancés". Ce n'est cependant qu'une suspension provisoire. Et toujours pas de Muriel mais tout vient à point à qui sait attendre, car la bonne surprise sera pour la semaine suivante (le télépoche qui sort le 6 décembre). Enfin le nom magique, une suite de deux prénoms : Muriel Baptiste, sera dans les prévisions programme après une disette de cinq mois et quatorze jours, c'est long.

Pour ceux qui n'ont pas suivi, depuis le lundi 7 août 1972 jour de la fin de "Richard Lagrange", je n'avais pas vu Muriel. Douce inconscience qui faisait que je ne doutais de rien et attendait patiemment celle qui pour moi devait éternellement revenir tant c'était tracé dans ce que je croyais le destin.

Les week end sont des jours où j'ai bien plus de temps pour rédiger ce blog. Certains disent qu'il ne faut pas vivre dans la nostalgie, mais Muriel n'existe désormais que dans le passé. Un passé heureux. On ne guérit pas d'une enfance heureuse quand l'âge adulte est si moche. Il suffit de voir les feuilletons de l'époque pour comprendre que l'époque était plus heureuse, encore dans les trente glorieuses. Muriel si pudique ne percerait pas aujourd'hui, elle n'est pas de cette époque où il faut montrer ses fesses et passer par la téléréalité pour réussir. Enfin pour réussir mais ne durer guère longtemps. Muriel a existé et existe encore durablement dans la mémoire de fidèles téléspectateurs.

Ce 29 novembre 1972, grâce au JT sauvegardé sur l'INA, on apprend la mise en place de la vignette automobile à compter du lendemain, la grève des PTT, la guerre au Vietnam, et c'est Léon Zitrone qui présente sur la télé encore en noir et blanc, donc la première chaîne. J'ai l'impression qu'il n'y a qu'une porte à ouvrir pour revenir dans ce monde, le monde de Muriel. A trois semaines de la diffusion du "Roi de fer", elle devait s'en poser des questions sur sa carrière cette chère Muriel, et devait être plus impatiente que moi de voir arriver "Les Rois maudits".

vlcsnap-2013-07-03-17h51m30s244.png



Lire la suite

Lundi 27/Mardi 28 Novembre 1972

28 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Lorsque je serai arrivé au 24 avril, jour de la fin du premier juré, je crois que je livrerai des réflexions sur Muriel, plus forcément tous les jours.

L'épisode des "Evasions célèbres" du lundi s'appelait "Le condottiere Bartolomeo Colleoni" et le lendemain, nous avions un cours d'histoire médiévale sur l'Italie. Le prof demanda quel titre possédait je ne sais plus qui, et j'ai provoqué l'hilarité de la classe en répondant "Condottiere". On me railla parce que je regardais trop la télévision. Ce n'était évidemment pas la bonne réponse.

Je pense souvent à Muriel au seuil du 7 septembre 1995. Elle avait encore sa mère, comme moi, mais plus aucun horizon.Plus de projet de vie tout simplement. Parfois la vie devient insupportable et l'on a envie que tout s'arrête. C'est une chose que je comprends parfaitement.

1972 et ma joie de vivre de l'époque me semblent bien loin.

 

La princesse du rail 20

 


Lire la suite

Dimanche 26 Novembre 1972

26 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Le dimanche après-midi, un bon western, "Le fier rebelle", qui bénéficie d'une superbe musique de Jerome Moross qui a été rééditée en cd. Puis sur la Une, 2e épisode des "Monroe" : "Le petit caporal", et c'est tout. Je n'ai pas vu le soporifique "Les amours célèbres" le soir, film à sketches.

En distillant ses appartions au compte gouttes, Muriel se faisait désirer et n'en était que plus précieuse pour moi. Cette année 1972 était formidable : après son double-retour en Juillet, elle allait revenir en décembre dans un rôle certes mémorable mais au final assez court. Tant dans "Les rois maudits" que "Les risques du métier" voire "Le premier juré", Muriel n'est pas omniprésente et pourtant dans mon souvenir, on ne voyait qu'elle.

Je l'attendais dans cette dernière ligne droite entre un "Match contre la vie" et un "Amicalement vôtre". J'étais heureux et j'allais l'être dans les mois qui allaient venir jusqu'à la fin avril 1973.

Petit à petit, nous arrivons à décembre. Nous allons déménager le samedi 16, soit à peine quelques jours avant la diffusion du "Roi de fer". Je me souviens qu'il faisait froid, mais que je n'ai jamais eu aussi chaud dans mon coeur. Pour tout cela, merci Muriel.

 

Nouveau scan Muriel en foret

Lire la suite

Samedi 25 Novembre 1972

25 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Etonnante ORTF qui faisait vraiment tout et n'importe quoi, allant jusqu'à "inventer" un épisode de "Match contre la vie". Je m'explique : "Match contre la vie" est une série de trois saisons et en tout comporte 86 épisodes. Le 4e épisode que diffuse la 2 ce samedi, "Vivez dangereusement", est en fait un téléfilm (aux usa avec un tout autre générique), "Rapture at two forty", dans lequel Ben Gazzara joue le rôle de l'avocat Paul Bryan. Ce téléfilm est un épisode de la collection "Haute tension" qui rassemble des histoires de tous les genres (guerre, policier, espionnage, sentimental) et dont les vedettes sont différentes à chaque épisode.

Les américains ont dû trouver que cet épisode de "Haute Tension" était bon et ont donc décidé de faire une série qui s'en inspire.

Pour que les français ne soient pas déroutés, l'ORTF a pris "l'enrobage" de "Match contre la vie", soit la musique, le générique avec le dragster dont j'ai parlé hier, et l'ont diffusé en 1969 et 1972 en tant qu'épisode de la série. Si un jour la série est éditée en dvd, "Vivez dangereusement" n'y sera pas.

Le soir, nous ne sommes pas gâtés entre André Malraux et Maupassant sur la Une. Il n'y a guère que le top à Petula Clark pour passer un petit moment.

Novembre s'en va et décembre va bientôt arriver avec le retour tant attendu de Muriel.

Aucun épisode de "Match contre la vie" n'est visible sur la toile, par contre, "Vivez dangereusement" est intégralement visible sur youtube, en anglais non sous titré, avec un tout jeune Ben Gazzara.

 

 


Lire la suite

Vendredi 24 Novembre 1972

24 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

J'ai tenu à consacrer à la disparition d'Hélène Duc un article séparé. Le 24 novembre 1972, il y avait trois feuilletons : le troisième épisode de "Match contre la vie" : "Records du monde", qui aux usa est le 19e, intitulé "Keep my share of the world". Paul y conduit dans le désert un dragster, une voiture qui est lancée pour battre le record du monde de vitesse.

La scène principale de cet épisode sert de générique au début et à la fin de chacun des épisodes de la série. Notons une invraisemblance : Pete Gaffney, un ami de Paul, se tue en essayant le prototype, Paul le remplace. Le personnage de Pete apparaissait dans un épisode inédit en France, le cinquième "How to sell your soul for fun and profit". Mais il va revenir (!) dans "Les bolides", épisode 29, diffusé en France une seule fois en janvier 1973.

A 19H30, début de la série anglaise "Poigne de fer et séduction", mais si à l'époque je regardais sans me poser de question, je trouve aujourd'hui que ce n'était pas terrible.

Enfin, neuvième épisode de "Sam Cade" : "Un policier disparaît".

Voici le générique de "Match contre la vie", je mets le générique final où l'on voit bien le dragster de "Records du monde".

 

 


Lire la suite

Hommage à Hélène Duc

24 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #AUTOUR DE MURIEL

Hélène Duc nous a quittés aujourd'hui, à 97 ans. Avec elle s'en va encore un des membres de la distribution des Rois maudits qui commence à être réduite à peau de chagrin (Jean Piat, Catherine Hubeau, Jean-Luc Moreau, Catherine Rouvel).

J'ai mis dans mon livre "Muriel Baptiste, la vie, quelle gifle" une copie des deux lettres et qu'elle m'avait envoyées, et relaté l'entretien téléphonique plutôt bref que nous avons eu en septembre 2010. Si elle était très gentille par courrier, je ne l'avais pas trouvée aimable au téléphone et donc n'avait pas insisté.

Elle a joué avec Muriel trois fois : dans "Plainte contre X", "Allo Juliette" et "Les Rois maudits". Elle a perdu sa fille, l'actrice Elisabeth Catroux, en 2013.

C'est quelqu'un qui se souvenait bien de Muriel et l'aimait bien, ce qui n'est pas le cas de tout le monde (cf Anne Vernon). Elle avait été bouleversée par sa mort, et c'est d'ailleurs dans une interview de novembre 2005 à Ici Paris que j'avais appris par Hélène Duc le suicide de Muriel.

Salut l'artiste.

Hélène Duc

Lire la suite

Jeudi 23 Novembre 1972

23 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Deuxième épisode de "Match contre la vie" à 15h10: "Cette ville est à vendre", aux usa, c'est l'épisode 9, "This town for sale". Il fait partie de la saison 1 1965-66. On le voit, c'est diffusé en France dans un désordre total. Malheureusement, je quitte le collège à 17h. Déjà programmé à l'été 1969 le samedi soir à 20h30 sur la Une, il n'y a pas eu - à ce jour - et l'on peut dire qu'il n'y aura pas, de troisième diffusion.

Je ne me souviens pas avoir parlé de "Match contre la vie" avec mon copain Francis. Il allait au rugby le samedi. Il ne lui restait donc que le vendredi pour voir la série, puisque nous étions dans la même classe.

Voici la présentation de l'épisode. Quant à Muriel, un mois plus tard, je l'aurais déjà vu dans "Les Rois maudits".

La France est sous le choc de la mort de "Bourrel" Raymond Souplex la veille. Ce jeudi soir, on nous rediffuse "Les Cinq dernières minutes" et l'épisode "Chassé croisé". Une page de la télévision française se tourne.

02_CETTE-VILLE-EST-A-VENDRE.jpeg

Lire la suite

Mercredi 22 Novembre 1972

22 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Le mercredi, c'est le jour le plus excitant de la semaine avec les deux séries "Les Globe-trotters" et "Amicalement vôtre". Il y a aussi sur la Une à 18h10 "L'autobus à impériale".

C'est le dixième sur treize "Globe-Trotters": "Vacances tranquilles", une comédie qui se passe au Canada. Je me rappelle encore de l'épisode aujourd'hui, bien que je ne l'ai pas revu. Le personnage que joue Yves Rénier, Pierre, se prétend le cousin d'une famille de fermiers, qui ne sera pas dupe, les accueillera avec Bob/Edward Meeks... et les fera travailler comme des bêtes de somme. Dans le fou rire final, Pierre comprend qu'il a été piégé mais beau joueur en riera.

Le huitième épisode de "Amicalement vôtre" est "Le complot". On l'a vu et revu depuis.

C'est un grand jour aujourd'hui, ma famille s'agrandit. La roue tourne et les générations passent. Mon temps à moi se conjugue de plus en plus au passé, celui que je raconte sur ce blog, c'est le cours normal des choses.

J'ai en mains ce mercredi 22 novembre 1972 le nouveau télé poche et toujours pas de Muriel à l'horizon. J'étais patient quand même!

Les sultans 15

Lire la suite

Mardi 21 Novembre 1972

21 Novembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Soirée très importante pour moi (21 novembre 2014) mais l'on ne peut raconter tout sur un blog. Cela concerne ma famille.

Le 21 novembre 1972, le seul programme vu était "Knock" avec Louis Jouvet aux dossiers de l'écran. Je n'ai pas revu le film depuis, et je pense que j'étais trop jeune pour l'apprécier.

Je me demandais si le télé poche du lendemain n'allait pas m'annoncer le retour de Muriel.Je ne pensais qu'à elle. S'il existait une machine à remonter le temps, je remonterai en 1972, je ne sais pas l'âge qu'il me faudrait, pas 55 ans mon âge actuel trop avancé, il me faudrait 25 ou 30 ans et je crois que j'irai conter fleurette sous les fenêtres du 24 rue Pigalle à Muriel. Et j'essaierai de changer son destin si possible.

LN53

Lire la suite
1 2 3 > >>