Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 3 Février 1973

31 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

En raison du match de rugby France-All blacks au stade Gerland à Lyon, "Match contre la vie" est repoussé à 16h30. Ce 27e épisode, "L'inconnue de la route", je m'en souviens mal car le thème rappelle beaucoup celui de "La fugitive". C'est un des tous premiers aux USA, le quatrième de la saison 1, "Never pick up a stranger".

Paul Bryan prend une autostoppeuse mineure, Kathy Sloan, et veut la ramener chez ses grands-parents. Lorsqu'elle apprend cela, elle se jette de la voiture et se blesse. Ils voient un médecin, c'est anodin, et Paul la ramène chez elle. Il décide de rester dans la petite ville et se voit menacer par le shérif Trumbell (Barry Sullivan, le milliardaire Jordan Braddock de la série "L'immortel") qui l'incite à quitter la ville. Puis, le shérif pousse Kathy à accuser Paul de tentative de viol. Paul réussit à se blanchir des accusations et découvre que le shérif Trumbell est mêlé à une escroquerie à l'assurance concernant un homme supposé mort depuis cinq ans dont la "veuve" a perçu 200 000 dollars d'assurance vie.

01-copie-12.jpg02-copie-9.jpg03-copie-9.jpg04-copie-5.jpg

Alors que Muriel préparait sa rentrée au théâtre pour "Les quatre vérités" avec Marthe Mercadier, on peut regretter que l'émission "Place au théâtre" de Lise Elina n'en ait pas parlé.

A 21h35, le quatrième épisode de "L'homme de fer" : "Manger, boire et mourir" est bizarrement le cinquième épisode de la saison 1 aux USA, datant de 1967, au lieu que l'ORTF pioche dans les histoires de la saison 3 de 1969-70. Choix qui fait que les français auront majoritairement vus les tous premiers épisodes d'une série qui comporte huit saisons.

Bouvard reçoit les comédiens Hardy Kruger et Jean-Claude Brialy dans "Samedi soir".

Nous sommes à la veille de la diffusion des "Risques du métier" avec Muriel, je ne connaîtrai à nouveau un tel bonheur qu'en mars pour le feuilleton "Le premier juré". Le bonheur est une chose fugitive. Muriel va ensuite disparaître dans la nature sans que plus personne ne s'en soucie.


Lire la suite

Vendredi 2 Février 1973

30 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Dans l'extase complète en attendant le retour de Muriel, je vois le 26e épisode de "Match contre la vie": "Une longue poursuite", aux usa "A girl named Sorrow", le 10e épisode de la saison 1.  Lisa Sorrow, agent israëlienne du Mossad, traque un ancien nazi, Kafka (David Opatoshu), dans un club de vol à voiles.  Kafka est en réalité le sinistre Ernst Mannheim. Paul aidera Lisa à traquer Kafka dans le désert, et au terme d'une longue poursuite, on retrouvera Kafka mort de mort naturelle.

00-copie-2.jpg01-copie-11.jpg03-copie-8.jpg04-copie-4.jpg

 

A 19h20, huitième épisode de "Docteur Caraïbes", le second de la troisième histoire "Le pigeon bleu", puis septième épisode de "Columbo": "Une ville fatale", maintes fois rediffusé depuis.

Malgré ces trois feuilletons passionnants, ce qui m'intéressait le plus, c'était la perspective de voir Muriel dimanche dans "Les risques du métier".

Lire la suite

Jeudi 1er Février 1973

29 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Comme j'aimerais revivre ces fabuleuses journées, dans l'attente du nouveau retour de Muriel.

Je rate à 15h10 le vingt-cinquième épisode de "Match contre la vie": "Quatre-vingt mille dollars", dont le titre original est "Make the angels wheep". C'est le 13e épisode de la saison 1. Paul revenu dans sa ville de natale d'Almeria (comme dans "L'image brouillée"),  vient en aide à un certain Johnny Deedrich (Kirk Duncan), accusé d'avoir tué le mari de sa maîtresse, Rosinha Fielding (Carol Lawrence). Il découvrira que le "mort" est bien vivant, grâce à une somme de 84 0000 dollars (et non 80 0000 comme dans la VF) que Rosinha a déposé sur un compte. Paul sait où se cache Johnny, le supposé tueur, et parvient à l'innocenter. L'épisode se termine par l'arrestation du "mort" qui parle tout seul comme Anthony Perkins/Norman Bates à la fin de "Psychose". La "veuve" n'est cependant pas dans le coup.

01-copie-2.png02-copie-3.png03-copie-3.png04-copie-1.png05-copie-1.png

 

A 21h45, dixième épisode des "Gens de Mogador" dans lequel Ludivine meurt en maudissant son beau-frère Hubert qui refuse de lui pardonner de l'avoir fait souffrir. Dominique quant à elle, avec son cousin Numa, va aller de désillusions en désillusions.

Vous devinez que moi, j'étais aux anges dans l'attente frénétique du dimanche soir pour voir Muriel.

Lire la suite

Mercredi 31 Janvier 1973 jour de grand bonheur

28 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Le mercredi 31 janvier 1973, j'achète mon télé poche. En couverture, deux disparus : Raymond Souplex et Pierre Brasseur. Mais en page 4, immense bonheur, une photo pleine page en couleurs de Muriel avec le texte : Muriel, six ans avant.

Dimanche 4 février, sur la première chaîne, vous retrouverez le vrai visage de Muriel Baptiste dans"Les risques du métier" : elle y incarne une ancienne élève de Jacques Brel, un professeur de lycée (1) faussement accusé de viol.

(1)  Note de l'auteur : en fait, il est instituteur.

 

Quand elle a tourné dans ce film, en 1967, Muriel ne songeait pas que la télévision lui ferait affronter, quelques années plus tard, "les risques du métier" de comédienne en lui confiant le rôle de Marguerite de Bourgogne dans "Les rois maudits". Pour ce rôle - le plus beau et le plus difficile de sa carrière, dit-elle - Muriel a souffert pendant trois mois, a accepté de s'enlaidir, a sacrifié sa belle chevelure et a perdu sept kilos. Elle ne le regrette pas. Muriel a vaincu tous les risques et a prouvé qu'elle était une merveilleuse comédienne.

MURIEL-TELE-POCHE-364.jpg

 


Lire la suite

Mardi 30 Janvier 1973

27 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

On est parfois à la veille d'un grand jour et sans le savoir, ce qui était mon cas ce mardi 30 janvier 1973. N'étant pas attiré par la boxe, je laissais "Les dossiers de l'écran" consacrés à Marcel Cerdan père et fils. Sur la Une, les frères ennemis proposaient "Les sans studio". Leur émission ne prendra jamais son envol et sera remplacée par "Spectacle pour un inconnu" de Georges de Caunes.

Pourtant, ils avaient une belle affiche ce 30 janvier avec Claude Nougaro en vedette, mais aussi Véronique Sanson dont c'était la bonne époque (elle sortait son deuxième album), Francis Lemarque, le groupe "Il était une fois" et Daniel Seff, qui avec son frère Richard, s'il est relativement inconnu du grand public, est fort apprécié dans le métier : auteur-compositeur toulousain, il a travaillé avec tout le monde. Gérard Lenorman lui doit une bonne partie de sa carrière. Il a écrit aussi pour Dassin, Delpech, Cloclo, Mike Brant, Johnny, Axelle Red, Herbert Léonard. Mais en tant qu'interprète, il a eu moins de chance, tout comme Richard Seff son frère, qui lui cependant n'a pas tenté de carrière de chanteur. La présence de Daniel Seff sur un plateau où Nougaro était en vedette n'était pas le fruit du hasard.

Le lendemain, mon coeur va battre très fort en achetant Télé Poche.

les-risques-du-metier.png

Lire la suite

Lundi 29 Janvier 1973

26 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

A part "Docteur Caraïbes", dont c'est le troisième volet de l'histoire "Amende honorable" (soit le sixième épisode), pas grand chose à la télé. "Les habits noirs" et "Joseph Balsamo", deux séries historiques.

"Docteur Caraïbes" n'est pas un vrai feuilleton, mais le regroupement de quatre long-métrages de cinéma tournés en 1968 non sortis en France. Le succès de Louis Velle avec les feuilletons "La demoiselle d'Avignon", "Le 16 à Kerbriant" et "L'homme qui revient de loin" a incité sans doute l'ORTF a confectionner de toutes pièces un quatrième feuilleton.

J'ai acheté le 45t de la musique signée Jack Arel, avec en face B la chanson d'Herbert Léonard.

Plus que deux jours et j'aurais Télé Poche avec une photo de Muriel en couleurs entre les mains.

45T-DOCTEUR-CARAIBES.jpg

Lire la suite

Dimanche 28 Janvier 1973

25 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Il fallait vraiment beaucoup d'imagination pour concevoir que Jean Richard puisse à la fois être l'acteur comique du film programmé sur  la 2 à 14h40, "Sans tambour ni trompette", et le commissaire Maigret. A l'époque, je regardais encore passivement le petit écran. Lorsque l'on dit "c'était mieux avant", franchement pas pour tout, ces comédies était poussives. Cela dit, tant qu'à faire, je préfère Jean Richard à Christian Clavier! En Maigret, j'aime autant Richard que Crémer,le premier s'efface derrière les intrigues policières, ce qui permet de se passionner pour l'enquête, tandis que Bruno Crémer a une telle personnalité que le crime passe au second plan, et c'est à chaque épisode une étude au vitriol de différents milieux, bien souvent la bourgeoisie, comme Simenon l'avait voulu dans ses livres, au point que l'on se croit dans un film de Claude Chabrol. Bruno Crémer, quand il est arrivé en Maigret en 1992, avait une telle notoriété comme comédien de cinéma que l'on voit à chaque fois Crémer faisant le commissaire, tandis que l'on avait tendance à identifier Jean Richard au héros de Simenon. Il faut dire que lorsqu'il est devenu Maigret en 1967, il n'a ensuite quasiment joué que ça, et n'apparaissait en dehors que pour son cirque Pinder-Jean Richard.

Le neuvième épisode des "Monroe": "Le cougar" est à 17h15. Je trouve que les séries western sont injustement tombées dans l'oubli. Le point faible des "Monroe" est de mélanger le western avec une atmosphère familiale. La série, qui n'a duré qu'une saison aux Etats Unis, est vite tombée dans l'oubli.

A 19h15, troisième et dernier épisode de la série de guerre allemande  "Les sables volants" sur la Une. La série sera remplacée le dimanche suivant par "Le jeune Fabre" avec Mehdi.

Louis de Funès, qui est resté à la mode, est la vedette du film du dimanche soir, "Pouic pouic".

Le dimanche soir suivant, je serai aux anges puisque Muriel sera dans "Les risques du métier", mais une semaine avant, ne connaissant pas ce film, et mes documents sur l'actrice ne mentionnant pas sa participation à cette oeuvre, je dus attendre le mercredi pour sauter de joie en achetant Télé Poche.

vlcsnap-143758.png

Lire la suite

Samedi 27 Janvier 1973

24 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Je me souviens très bien de l'épisode de "Match contre la vie" : "Le carnaval finit à Minuit", le 24e de cette diffusion française. Vous vous rappelez que dans "Amnésie", Paul ne se souvenait pas que le père de Kate sa fiancée et de sa belle-soeur Molly était mort ? Eh bien, "Carnival ends at Midnight" qui est le 16e épisode de la saison 1 vous explique tout.

Paul se rend à Rio de Janeiro où il cherche à faire extrader, via la Guyane Française, l'assassin de Pierce, Larry Carter (Peter Lawford, acteur hollywoodien connu, qui fut ami avec Marilyn Monroe et les frères Kennedy). Paul ne tarde pas à comprendre que Molly Pierce (Anne Helm) est venu pour tuer Carter. Il faut donc la prendre de vitesse. Molly revient dans toute la série, c'est elle qui sauve Paul Bryan dans "Les tyrans", qui fait arrêter son mari Alex escroc à l'assurance dans "Le crime d'Alex", qui aide Paul à retrouver la mémoire dans "Amnésie".On la voit d'ailleurs plus souvent que sa soeur Kate qui était la fiancée de Paul.

Larry Carter tente de faire croire à Paul qu'il est innocent, que l'on a utilisé ses empreintes pour les mettre sur l'arme qui a tué le père de Molly. Il comprend que Paul veut le faire extrader. Les choses se précipitent. Paul se rend compte que son arme a disparu et que Molly la lui a prise. Elle menace Larry qui tente de la convaincre de son innocence. Paul en arrivant brusquement provoque un drame. Dans la chambre d'hôtel, Molly tire et abat Carter. Avec son sang, et ceci n'est pas sur le site en anglais sur la série - je m'en souviens - il écrit  avec ses doigts "This is an accident". En mourant, Larry avoue à Paul qu'il est coupable et qu'il veut racheter son crime afin que son âme trouve la paix.

00-copie-1.jpg01-copie-10.jpg02-copie-8.jpg03-copie-7.jpg

 

Très curieusement, pour la saison 3 française, l'ORTF pioche dans la saison 1 américaine de "L'homme de fer" en diffusant "Le sergent mène l'enquête", c'est l'épisode 19 de la saison 1.

Pour terminer la soirée, Philippe Bouvard reçoit Anne-Marie David, Joe Dassin et Pierre Perret dans "Samedi soir".

La semaine qui arrive, mais je l'ignore encore, va me permettre de retrouver ma bien aimée Muriel Baptiste.

Lire la suite

Vendredi 26 Janvier 1973

24 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Je peux voir le 23e épisode de "Match contre la vie", "Valérie". Paul vient de passer quinze jours de vacances à Rome en compagnie de Valerie Phillips (Marianna Hill) sans que ni l'un ni l'autre ne se soient rien promis. Lorsque Paul accepte une invitation à un safari en Afrique avec elle et son richissime père Calvin (Ralph Bellamy), ce dernier se montre désagréable avec notre héros, qu'il prend pour un gigolo. Mais Paul sauve la vie de Calvin en tuant un lion qui allait le dévorer.

Dès lors, Calvin change d'avis sur Paul. Le méprisable Alex Ryder (Bruce Dern), qui passe par là, monnaie ses informations auprès de Calvin Phillips et lui révèle que Paul va mourir, ce qu'il sait depuis l'épisode "Le gros lot". Calvin cherche alors à nouveau à écarter Paul de sa fille. "Valérie" est le 65e épisode de la série, le 5e de la saison 3, sous le titre "Trip to the far side". Or, nous sommes à deux épisodes du "Crime d'Alex" (déjà vu en France), le 67e dans lequel pour escroquerie à l'assurance, l'homme finira ses jours en prison. Rappelons qu'il est le mari de Molly, soeur de Kate qui était la fiancée de Paul avant qu'il n'apprenne le terrible verdict. On ne peut pas dire que "Valérie" finisse mal, car Paul laisse le champ libre en étant beau joueur à Neil Scofield (Geoffrey Horne), brillant cadre de l'entreprise du père qui est amoureux fou de Valérie, laquelle ne le voit pas car elle n'a d'yeux que pour Paul.

Rappelons que Ralph Bellamy, qui incarne le père de Valérie, jouait un rôle important dans une série qui ressemble à "Match contre la vie" : "L'immortel". Il était le docteur Pearce, le médecin qui révèle à Ben Richards/Christopher George qu'il possède un sang miraculeux, postulat inverse de la série avec Ben Gazzara. Ben peut vivre une deuxième vie, une troisième vie, peut être plus, son sang fait qu'il ne vieillit pas.

01-copie-9.jpg02-copie-7.jpg03-copie-6.jpg

 

A 19h30, cinquième épisode de "Docteur Caraïbes", second volet de l'histoire "Amende honorable". Puis à 20h30, sixième épisode de "Columbo" : "Poids mort", dans lequel on retrouve Suzanne Pleshette, l'institutrice du film "Les oiseaux", et qui jouait Vikki dans l'un des meilleurs épisodes des "Envahisseurs": "La mutation", l'extra-terrestre qui éprouvait des sentiments humains. Le meurtrier est incarné par Eddie Albert qui sera la co-vedette avec Robert Wagner de la série policière "Switch". On a vu cette série en France à partir de mars 1976 sur Antenne 2 mais faute de rediffusions, elle est oubliée.

Quant à Muriel, sujet de ce blog, le télé poche du mercredi 31 janvier va m'éblouir car je vais la revoir et avoir de ses nouvelles.

Lire la suite

Jeudi 25 Janvier 1973

24 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

A 15h10, 22e épisode de "Match contre la vie" : "Adieu Nicole", qui est la suite de "Nicole" (diffusé en 7e). Il s'agit du 60e épisode aux USA, sous le titre "The world would be goodbye", 30e et dernier de la saison 2.

Les producteurs (Jo Swerling Jr, Roy Huggins) se trouvaient confrontés à un problème : la série avait du succès, mais si en France, la VF commençait par "deux ans, trois peut-être, c'est court, quand la mort est au bout"), il n'était pas prévu de continuer la série au-delà d'une année. Ainsi, dans "Amnésie", que j'ai raconté ici, premier épisode de la saison 2, tous les évènements survenus durant les 30 premiers épisodes sont censés s'être déroulés sur une période de six mois.

On peut penser qu'au moment de terminer la saison 2, la chaîne NBC envisageait que ces soit le tout dernier épisode. On fait donc revenir un personnage marquant, l'écrivain Nicole Longuet (Claudine Longet) pour raconter comment un an après la fugue amoureuse en Espagne de Nicole et Paul, ceux-ci se retrouvent.

Il est tout d'abord question d'un rallye en France, on tourne tout cela au sein des studios Universal par soucis d'économie. Les temps ne sont pas encore, en avril 1967, au moment où l'on se déplacera en Europe pour tourner "L'homme de Vienne" et "Madigan".

En participant à un rallye, Paul fait une sortie de route en raison d'une conductrice imprudente, qu'il ne tarde pas à reconnaître, c'est Nicole Longet. Tous les deux sont toujours amoureux, mais Nicole s'est mariée, le temps de trois jours, avec un écrivain Français, Emile Marnet (Albert Paulsen). Même si elle a fait annuler le mariage, Emile l'aime toujours et il va tenter de se suicider. Albert Paulsen, qui était né en 1925, était un habitué des rôles de gansters, et il se révèle un bien mauvais choix pour jouer le mari amoureux transis de Nicole. Claudine Longet est née elle en 1942. Dans "Adieu Nicole", le couple Nicole-Paul va retourner en Espagne sur les lieux de leur romance un an plus tôt, mais la menace que le mari mette fin à ses jours provoquera la rupture.

01-copie-8.jpg

02-copie-6.jpg03-copie-5.jpg04-copie-3.jpg05-copie-1.jpg

 

Etant au collège jusqu'à 17h00, je rate ce bon épisode de "Match contre la vie" qui, étant inédit, aurait dû être programmé en soirée.

A 21h40, dixième épisode des "Gens de Mogador", qui se déroule en 1914. C'est à la fois le dernier du cycle "Ludivine" et le premier de celui de "Dominique". Dominique (Brigitte Fossey) tombe amoureuse de Numa Vernet (Paul Barge), son cousin, qui au début la considère comme une petite fille. La guerre éclate et Numa part au front. Dominique attend son retour, mais hélas pour elle, l'homme va connaître une alsacienne, Alice, qui sera enceinte de ses oeuvres et qu'il devra épouser.

On verra encore, la semaine suivante, Marie-France Pisier, dans la scène de la mort de Ludivine, mais dès ce dixième épisode, c'est la dernière histoire de Mogador, le couple Dominique-Numa, qui commence. Pour moi, amoureux fou de Muriel Baptiste, l'identification est immédiate avec Dominique qui vit une passion impossible. Des trois cycles, "Julia, "Ludivine" et "Dominique", le dernier est celui que je préfère. On est loin de l'amour fusionnel de Julia pour Rodolphe, de celui possessif de la capricieuse Ludivine, Dominique va se consumer pour une passion destructrice et impossible.

vlcsnap-2015-01-24-15h26m44s174.pngvlcsnap-2015-01-24-15h28m30s209.pngvlcsnap-2015-01-24-15h29m04s29.pngvlcsnap-2015-01-24-15h29m19s191.png

Lire la suite
1 2 3 4 > >>