Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 28 Février 1973

28 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Journée de vaches maigres télévisuelles ("Voyage au fond des mers", "Ma sorcière bien aimée", "Les habits noirs"). Rien en soirée. Sur la Une, "Campagne pour les élections législatives, suivi de "La vie des animaux" et de l'émission médicale de Pierre Desgraupes.

Sur la 2, pas mieux, Claude Brasseur dans "L'équipe", tirée du roman de Francis Carco.

Pas gai pour des soirs de vacances où l'on peut veiller plus tard.

Voici Muriel dans "Zoé", un de ses rôles que j'aime le moins.

vlcsnap-2013-08-18-20h33m21s150

Lire la suite

Mardi 27 Février 1973

28 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

On a un peu oublié l'importance qu'avait Fernandel pour les français. Ainsi ce mardi 27 février, la Une proposait une soirée entière "A la rencontre de Fernandel". Aujourd'hui, si les films de Louis de Funès continuent à être régulièrement diffusés sur les principales chaînes TF1, France 2, France 3, ce n'est plus le cas pour ceux de Fernandel, que l'on retrouvent  sur les chaînes de la TNT parfois. Et l'oubli se fait. Pas pour les anciens, mais les nouvelles générations ne le connaissent pas.

On approchait avec le 26e épisode, et à mon grand soulagement, de la fin des "Habits noirs". Le feuilleton "Les messieurs de Saint Roy" avec Jacques Debary, d'après un roman de Charles Exbrayat, allait le remplacer, sans davantage me passionner. Mais après Saint Roy, ce sera l'ultime retour de Muriel dans un feuilleton, "Le premier juré".

Les vacances scolaires continuaient. Mais il faut avouer qu'il n'y avait rien de bien passionnant à regarder, surtout comparé aux vacances de Noël 72.

Voici l'endroit où Muriel sous le nom d'Yvette Baptiste est venue au monde le dimanche 11 juillet 1943, la maternité du 12 rue des Bournes, sur les hauteurs de Lyon.

12-RUE-DES-BOURNES_01.JPG

 


Lire la suite

Lundi 26 Février 1973

27 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Ce soir-là, j'aurais aimé avoir la 3 qui diffusait le film réalisé par Jean-Claude Brialy, "Eglantine", avec Valentine Teissier. On nous avait emmené à sa sortie voir ce film au cinéma dans le cadre du "Ciné Jeunesse", ou peut-être vu la date de sortie (25 février 1972) toujours dans le cadre scolaire mais plus "Ciné Jeunesse", je ne me rappelle pas.

En tout cas, sur la Une, commençait le désastre "L'Alphoméga", un feuilleton stupide dans lequel Henri Virlojeux, le cardinal Duèze des "Rois maudits", fourvoyait son talent.

Grâce à l'épisode du "Saint" qui sera diffusé le jeudi 1er mars, "Les faux monnayeurs", je suis en mesure de dire que j'étais en vacances. J'ai vu l'épisode dès sa 2e diffusion en 1973, voilà le genre de souvenirs précis qu'il me reste.

Il y avait encore des "Emissions pour la jeunesse" le lundi 26 février, mais sans aucun feuilleton ("Zorro", "Tarzan" ou autres, ni même les clows Les Barios que j'aimais tant.

Donc, un lundi de vacances scolaires, à penser bien sûr, à Muriel Baptiste. Et là un week-end bienfaisant après une semaine fatiguante. C'est le vingtième anniversaire de la mort de ma chère Muriel cette année, et il faudra que je fasse un évènement facebook, en espérant que cela fonctionne mieux que pour le quinzième. On peut bien sûr fleurir sa tombe à Pantin, mais j'ai autant envie d'aller devant le 12 rue des Bournes à Lyon, certes, c'est devenu une copropriété depuis 1965, mais l'on peut la contempler, c'est la maternité où est née Muriel.

Tant que je serai là, je parlerai de Muriel et entretiendrait son souvenir, rappelerai son talent, et enfin je voudrais dire que je m'abonne à "Charlie Hebdo". D'abord, je trouve que le contenu est loin d'être idiot, et puis c'est une façon de montrer que les frères Kouachi n'ont pas tué Charlie Hebdo. Vive la liberté d'expression.

En 1973, on finissait les trente glorieuses, mais actuellement, on n'en finit pas des cinquante piteuses.

Muriel dans "Allo Juliette".

vlcsnap-2013-08-16-20h03m30s147

Lire la suite

Dimanche 25 Février 1973

25 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Je vais commencer par parler de la "douche froide" reçue ce jour. Faire publier "Muriel Baptiste, la vie , quelle gifle", par Persée, éditeur à compte d'auteur, m'a coûté 2488 euros + des frais de correcteur de 325 euros, ce qui revient à 2813 euros. Je l'ai fait pour Muriel Baptiste, tombée dans un oubli injuste, et qui n'intéresse pas les biographes. Mais quand je vois que le site "Amazon" a plusieurs fois été réapprovisionné (il en a deux en stock en permance), c'est une belle consolation. Je n'en ai personnellement acheté qu'un, sur le site de la FNAC, pour l'offrir à un comédien qui m'a aidé pour ce livre.

Aujourd'hui, je reçois un chèque de 53.76 euros, il ne s'en serait vendu que 18, deux directement à Persée, 16 par le biais des "commandes libraires/salons/divers" en gros Amazon et Fnac. Je n'épiloguerai pas davantage, si ce n'est pour dire que je n'ai aucun moyen d'infirmer les informations de Persée.

Pour mémoire, en 2007, j'avais acheté moi-même beaucoup d'exemplaires, le coût de fabrication du premier livre "Muriel Baptiste, la reine foudroyée", m'était revenu à 681 euros, j'avais perçu un an plus tard 98,81 euros, et vendu 67 exemplaires. Mais j'en avais acheté beaucoup, erreur que je n'ai pas commise cette fois-ci. Je me souviens trop de mauvaises expériences (Médiathèque de Montélimar qui en a pris deux exemplaires pour ne pas les mettre en rayon, aucun livre vendu au festival d'Avignon 2007 où dix étaient disponibles, et j'en passe). Et puis j'ai voulu en offrir, je pense à un membre de ma famille qui ne l'a même pas lu.

Muriel, tu n'intéresses plus grand monde à part moi.

Le dimanche 25 février 1973, je n'ai pu voir le pilote de la série "Cannon" avec William Conrad, qui en 2014 a été éditée en dvd en France. Deux saisons sur cinq pour le moment, tandis que les américains se sont arrêtés à trois sur cinq en janvier 2013.

Pour les chanceux qui avaient la 3 en 1973, c'était quand même mieux que "Nouvelles de Somerset Maugham".

A 14h30, version ciné de "Quentin Durward" de Richard Thorpe (1955) avec Robert Taylor.

Sinon, il y avait le dixième épisode des "Monroe" à 17h15 "Naissance d'un ranch", le 4e du "Jeune Fabre" qui marquait l'apparition de Véronique Jannot. Je me souviens avoir vu distraitement "Le diable par la queue" le soir avec Marthe Keller et Yves Montand.

couv9762.jpg

 

Lire la suite

Vendredi 23/Samedi 24 Février 1973

24 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Vendredi

Cinquième épisode du Saint à 15h15, "La route de l'évasion", cet épisode me permet de découvrir pour la toute première fois l'acteur Donald Sutherland, bien jeune alors (le tournage date de 1966).

Dixième épisode de "Columbo", "Le grain de sable", avec Robert Culp, acteur célèbre aux Etats-Unis pour la série "Les espions" inédite alors chez nous.

 

Samedi

 

Martine Sarcey "la porteuse de pain" est en couverture de Télé Poche. Sur la 2, à 15h05, avancé à cause du Rugby, le sixième épisode du Saint s'appelle "Les amateurs d'art". A Paris, Simon Templar/Roger Moore sauve d'une tentative d'enlèvement la belle Natasha.

Puis à 18h20, c'est le troisième épisode de "La porteuse de pain" que j'ai suivie agréablement à l'époque.

Après Roger Pierre et Jean-Marc Thibault à 20h35, qui ont invité Robert Charlebois, Mélina Merkouri, et Pétula Clark, c'est le septième épisode de "L'homme de fer" : "Lettres anonymes", qui est le 24e épisode de la saison 2 aux Usa, "The tormentor". En vedette invitée, il y a Gary Collins, que je retrouverai cette année 73 dans "Le cheval de fer", série western, puis en 74 dans "Le sixième sens" dans "La Une est à vous" (une série qui fiche la frousse) et enfin en 1976 sur Antenne 2 dans la série "Vivre libre" avec Diana Muldaur qui se passe en Afrique et rappelle un peu "Daktari". Ce sont les trois rôles célèbres de cet acteur.

Bouvard reçoit Mireille Mathieu (qui était sa tête de turc, on se demande pourquoi elle venait) et Jean Yanne.

 

Bon pas de Muriel à l'horizon, mais c'était quand même une époque où je ne pensais qu'à elle, et elle allait revenir en mars.

 

vlcsnap-2013-07-29-17h16m33s61

 


Lire la suite

Jeudi 22 Février 1973

22 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Le dimanche soir étant réservé à ma chère Muriel (je ne compte plus les visions de ses séries), je suis en train de la regarder dans "Plainte contre X" que je n'ai pas vu depuis un moment.

J'ai une petite anecdote sur l'épisode du "Saint" diffusé le 22 février 1973 : "Les championnes", il est passé dans les années 70 quatre fois

en avril 70, notre  poste ne captait pas le deuxième chaîne

en février 73, je travaillais jusqu'à 17h, donc pas vu.

en mars 76, troisième diffusion, panne à quelques minutes de la fin, du coup, je n'ai pas su qui était l'assassin.

Il m'a fallu attendre trois ans, soit le printemps 1979, lors de la quatrième diffusion, pour enfin "savoir".

Car "Les championnes" est un scénario original imaginé pour la série télé avec Roger Moore et n'a jamais existé en livre par l'auteur du Saint Leslie Charteris.

Deux championnes de formule 1, Teresa Montesino et Cynthia Quillen se disputent à la fois comme championnes, mais aussi parce que le mari de Teresa, Godfrey, est l'amant de Teresa.

Dans la dernière scène, on croit que Cynthia s'est tuée, en fait, sa voiture a été sabotée, mais il n'y a pas eu d'accident, en revanche, le saboteur, c'est...le mari, alors que pendant tout l'épisode on hésite entre Teresa et le père de cette dernière.

"Les gens de Mogador" ne sont pas remplacés le soir après Guy Lux.

Sur la 3 débute la série "Témoignages", série coproduite par la France, le Canada, la Suisse. Le troisième épisode est diffusé ce soir là, "Un monsieur bien sous tous rapports" avec Micheline Presle, le dernier le 29 septembre 1974. En tout, il y a 41 épisodes. Et un soir hélas, alors que la 3 ne dessert pas ma région, un soir de 1973, la vedette de l'épisode est "Muriel".

La voici dans "Témoignages", épisode "Un grand peintre".

vlcsnap-2013-08-24-18h26m30s35

Lire la suite

Mercredi 21 Février 1973

21 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Rien d'intéressant ce mercredi là, fin des vacances scolaires.

Aucun feuilleton l'après-midi, et le soir, deux programmes ne m'intéressant pas : "Le grand échiquier" (mes parents ne regardaient jamais) et sur la 2 le téléfilm "La pomme oubliée" avec Andrée Tainsy.

Pas regardé non plus "le rachat", l'épisode de "Voyage au fond des mers".

Après quelques jours d'arrêt, remise en phase de la date en 1973 et de celle en 2015.

Une petite photo de Muriel dans "Le premier juré".

vlcsnap-2013-07-09-15h59m56s7

 


Lire la suite

Mardi 20 Février 1973

16 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

J'ai été complètement traumatisé par le film de l'après-midi sur la 2, "Sept épées pour le roi", dans lequel on met un prisonnier dans une cage que l'on descend avec une corde et une poulie dans une fosse aux piranhas. Le type hurle, et quand la cage remonte, on ne voit qu'un squelette dedans, berk. Je n'ai jamais revu ce film, mais je m'en souviens encore!

Le soir, vu le film qu'il y avait aux dossiers de l'écran ("L'assassinat de Dollfuss"), je pense que nous avons regardé "Les Sans studio" sur la Une, où il y avait Mary Roos, Sacha Distel, Marianne Mille et Maurice Dulac.

Samedi soir, sur la RAI, j'ai regardé le festival de San Remo, et le beau Nek, qui fit un tube en 1998 en France avec "Laura non c'è", est arrivé deuxième, la salle a sifflé, c'est un groupe, "Il volo", qui ira à l'Eurovision, eh bien, je ne regarderai pas (mais acheterai le disque de Nek!).

J'ai reçu aujourd'hui en cadeau, et avant sa sortie, le coffret de la série "Banacek", cela va me faire remonter en 1974 lors de la première diffusion française. J'ai les DVD de la série, mais en anglais, avec des sous-titres anglais qui permettent de suivre.

J'ai parlé de "Banacek" sur ce blog à la rubrique janvier 1974, si vous suivez.

Revenons en février 1973 : il n'y avait pas internet, ni les dvd, mais qu'est ce que j'étais heureux. Chaque mercredi, je me précipitai chez le buraliste acheter Télé Poche pour savoir si j'allais revoir Muriel Baptiste. Un bonheur comme cela n'a pas de prix.

vlcsnap-2013-05-18-11h15m59s72.png


Lire la suite

Lundi 19 Février 1973

15 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Télé Poche précise que les écoliers de la seconde zône scolaire sont en vacances, ce qui justifie que la Une maintienne des émissions pour les enfants.

C'est le septième et dernier épisode de "Joseph Balsamo", Jean Marais reviendra en juillet de la même année avec moins de bonheur pour un feuilleton très critiqué, "Karatékas and co". D'ailleurs, la série loufoque qui va remplacer Balsamo, "L'Alphoméga", avec Henri Virlojeux et André Weber, sera quasiment aussi calamiteuse que les futurs karatékas.

Je ne sais plus si j'étais en vacances la semaine d'avant ou celle-là, mais dans les deux cas, je travaillais le jeudi, car je n'ai pas vu les épisodes du "Saint" programmés à 15h15 ces jours-là, le premier "Le jeu de la mort", que j'ai raconté, et le quatrième, "Les championnes".

Il est difficile, jour après jour, de parler d'un seul sujet, une comédienne dont cette année va marquer les vingt ans de la disparition, je voudrais donc citer un blog "overblog" qui chaque jour parle du comédien Claude Giraud, qui lui est toujours parmi nous, et a joué dans "Les rois maudits" le rôle de Lord Mortimer dans les épisodes 5 et 6 (donc pas ceux avec Muriel). Il est dans les liens amis du blog.

 

http://www.paliliadespyrenees.com/

 


J'ai sorti deux livres, retrouvé le très rare et passé inaperçu article du Parisien Libéré du 1er juillet 1977 dernière trace qu'a laissé Muriel avant de se fondre dans l'anonymat, aussi vais-je être amené souvent à me répéter car hélas, Muriel ne connaîtra pas de nouvelle mise en lumière.

 

Revoici l'article du Parisien Libéré pour ceux qui l'auraient raté. On y apprend qu'en 1977, Muriel allait passer ses vacances à Perpignan avec son chat Melo, qu'elle avait des projets "non signés" (jamais concrétisés hélas) et qu'elle faisait à l'époque du doublage.

 

ARTICLE LE PARISIEN LIBERE 01 07 1977 BIS



Lire la suite

Heureusement qu'on sortait le dimanche! 18 Février 1973

14 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Dans ces années-là, heureusement que l'on sortait se promener le dimanche, car les programmes télé laissaient à désirer.

Ce 18 février, après "La séquence du spectateur" et "Le Luron du Dimanche", on avait le choix entre un vieux film américain de 1952 sur la 2,  "Les fils des mousquetaires", avec Cornel Wilde, trahissant totalement Alexandre Dumas, ou Drucker et son sport en fête sur la Une, qui comportait beaucoup de sport. De l'escrime en direct de Coubertin, le challenge Monal

A 17h00, "Le coeur sur la main", datant de 1948, avec Bourvil, certes pas son meilleur film, puis le 3e épisode du "Jeune Fabre" à 19h10.

En gros, la seule chose qui n'ait pas changée depuis 1973 le dimanche à la télé, c'est la présence de Michel Drucker!

Le soir, un film finissant à 23h30, donc au lit! C'était "Le cardinal" d'Otto Preminger, de 1963. Heureusement que "Les risques du métier" finissaient plus tôt quinze jours avant, sinon j'aurais été privé de Muriel!

La 3, si j'avais pu la capter ce 18 février, n'avait rien de bien à proposer : une rediffusion des "Cinq dernières minutes" : "Meurtre par intérim", qui venait juste de passer la sur la 2, j'en ai parlé ici, et les "Nouvelles de Somerset Maugham".

Aussi, le dimanche 4 février avec "Les risques du métier" fut-il une exception, ce n'était pas un jour qui au niveau télé me passionnait.

Quel dommage qu'en 1973 on n'ait pas rediffusé par exemple "Plainte contre X" de 1966 où Muriel tient le second rôle, ou bien encore "Par mesure de silence", de 1967, cela m'aurait fait exploser de joie. Voici Muriel dans "Plainte contre X".

 

vlcsnap-2013-07-28-22h02m06s118


Lire la suite
1 2 3 > >>