Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Les rôles manqués de Muriel : 3- Baba

30 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Le 19 avril 1966, la presse révèle que Muriel Baptiste sera, à la rentrée, la vedette de la pièce "Baba" de Georges de Tervagne.

"Cette dernière pièce sera créée sur une scène parisienne au cours de la saison prochaine , avec Muriel Baptiste, dans le rôle d'une jeune fille dépourvue de complexes, avide de réussir très vite, sans pour cela tomber dans l'immoralité".

Muriel, qui gérait fort mal sa carrière, renoncera à cette pièce pour rester au côté de son éphémère compagnon Jacques Santi, et tourner, à la rentrée 1966 à Dijon deux minuscules scènes dans les épisodes 6 et 7 des "Chevaliers du ciel".

Rappelons qu'en raison de ses choix de tournage, Muriel avait raté la pièce "Le nez en trompette" qui avait été écrite en 1965 spécialement pour elle et qui aurait suivi "Gigi", et qui sera jouée par une autre comédienne, nous y reviendrons.

 

Lire la suite

Les rôles manqués de Muriel : 2- Dieu aboie-t-il ?

29 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

En janvier 1971, Muriel annonce dans la presse qu'elle vient d'être engagée pour jouer au théâtre "Dieu aboie-t-il ?", pièce de François Boyer.

A peine un mois plus tard, le 11 février 1971, la première a lieu au Théâtre de l'Athénée, dans une mise en scène de Jean Negroni, avec Jean-Pierre Darras, Yves-Marie Maurin et... Anne Alvaro.

Que s'est-il passé ? Il s'agit visiblement d'un remplacement de dernière minute. Muriel n'aurait pas fait l'affaire au dernier moment ? Cela restera un mystère, puisqu'en dehors d'Anne Alvaro, plus jeune que Muriel (Anne est née en 1951), tous les autres ne sont plus de ce monde.

Ce n'est pas la seule pièce de théâtre dont Muriel sera évincée, nous y reviendrons les jours suivants dans les rôles manqués.


 

Lire la suite

Les rôles manqués de Muriel : 1 - L'homme de Marrakech

26 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

En 1966, comme elle parle anglais (qu'elle a appris en pension en Angleterre), la production du film "L'homme de Marrakech" propose à Muriel de tenir un rôle aux côtés de Claudine Auger et de George Hamilton.

Vous connaissez sans doute George Hamilton, qui a joué dans "Columbo", "Dynastie",à la télévision, et au cinéma "La grande Zorro", "Le Parrain 3" et "Le vampire de ces dames".

Finalement, le film se fait sans Muriel, mais son personnage n'est pas remplacé, car Claudine Auger était prévue au départ, et Muriel devait tenir le second rôle féminin. Dans cette production, il n'y a pas d'autre actrice.

Il faut avouer que Muriel a perdu là une occasion d'entamer une carrière internationale.

Lire la suite

Une belle histoire

25 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #HORS SUJET

Les années passent et la fin d’année me rappelle à chaque fois les fêtes de Noël 1972, avec ma chère Muriel Baptiste dans « Les rois maudits ». Muriel cette année là fut mon plus beau cadeau de Noël.

L’autre jour, chez ma podologue, j’écoutais une chanson de 1972, « Une belle histoire » de Michel Fugain. Qu’est ce qu’elle est belle cette chanson, romantique, avec une superbe musique ! Si « Chante comme si tu devais mourir demain » en 1973 fut l’un de mes hymnes à Muriel avec « Tri Martolod » d’Alan Stivell et « La maladie d’amour » de Michel Sardou, objectivement, entre les deux de Fugain, c’est « la belle histoire » la plus jolie. « Sur l’autoroute des vacances, c’était sans doute un jour de chance, ils avaient le ciel à portée de mains, un cadeau de la providence, alors pourquoi penser au lendemain ».

 Pourtant, cette histoire d’amour ne dure qu’un jour, est éphémère, alors que mon amour pour Muriel est éternel. J’ai des frissons quand j’entends ce titre, année de la rediffusion en juillet de « La princesse du rail », avec en soirée les 30 épisodes des « Dernières volontés de Richard Lagrange », avant les 21 et 28 décembre me permettant d’admirer Muriel en Marguerite de Bourgogne.

 « Une belle histoire », c’est le coup de foudre, et il n’est pas étonnant que cela m’évoque Muriel. J’aurais aimé être plus grand en 1972, avoir son âge et la rencontrer. Quand j’entends Fugain (malheureusement devenu un vieux con), chanter « Ils se sont cachés dans un grand champ de blé, se laissant porter par le courant, se sont racontés leur vie qui commençait, ils n’étaient encore que des enfants », je n’ai plus 57 ans mais 20 ou plutôt 29, l’âge de Muriel en 1972. Je me prête sans difficultés à l’identification de l’homme qu’elle aurait aimé.

 C’est une très belle chose que Muriel ait existé et m’ait inspiré une telle passion, ma vie aurait été fade sans cela.

 Muriel, malgré le temps, malgré les années, malgré la mort, malgré la vie qui a passé vite, je t’aime. Je t’aime toujours comme au premier jour où je t’ai vu en Annunciata. Comme le chante Francis Lalanne, « Pense à moi, comme je t’aime, rien ne nous séparera, même pas les chrysanthèmes, on se retrouvera ».

 

Lire la suite

Les rôles de Muriel : 26 - Irène Leblond

24 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

En novembre 1973, pour la station régionale de Marseille de la 3e chaîne ORTF, Muriel joue dans le deuxième épisode de "Contre Enquête", qui sera le dernier. En 1973 avait été diffusé sur la 3 "L'affaire Bougrat" (rapidement rediffusé sur la 2). L'éclatement de l'ORTF mettra fin à cette collection.

L'épisode s'appelle "L'affaire Bernardi de Sigoyer", Muriel dans les plans rapprochés présente un visage bouffi (qui m'a fait croire qu'elle était tombée malade en 1973 alors que c'est en 1981), mais dans des plans éloignés a sa silhouette et son visage habituels. Jean-François Calvé et Gabriel Cattand lui donnent la réplique.

Qui aurait pu croire que ce serait le 26e et dernier rôle de Muriel, que sa carrière était terminée avec ce téléfilm sans envergure diffusé à 20h30 le mercredi 6 mars 1974? Ni elle, ni moi à l'époque.

Muriel aura vraiment tout raté : sa carrière, sa vie privée, son existence se sera déroulée sous le signe de la poisse.


Lire la suite

Les rôles de Muriel : 25- Sonia

20 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Consternation : malgré le succès des "Rois maudits", la télévision ne lui propose plus rien. Arrive l'automne et Robert Thomas, l'auteur de "Mon curé chez les nudistes", l'engage pour le 3e épisode d'une série qui se veut comique: "Un curé de choc". Elle y est Sonia, héroïne de l'épisode "Le marié s'envole".

Cet avant-dernier rôle de sa carrière marquera ses adieux aux téléspectateurs français : c'est un tel navet que l'ORTF attend l'été 74, le mercredi 26 juillet pour le diffuser.

Muriel a pour partenaires Jean Sagols et Claude Rollet, le sosie de Jean-Claude Brialy. Muriel ne le sait pas mais il ne lui reste qu'un rôle à tenir et sa carrière sera terminée.

 

Lire la suite

Les rôles de Muriel : 24- Nicole Andrieu

19 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

En janvier 1973, la diffusion des "Rois maudits" est achevée, et Muriel est anéantie. Elle s'attendait à la gloire et on ne lui propose rien, mais absolument rien. On imagine ce que dut être sa frustration, sa souffrance, sa déception, après un rôle où elle avait tout donné.

Elle réapparaît le 1er mars 1973 au théâtre des Variétés dans le rôle de Nicole Andrieu dans "Les quatre vérités" de Marcel Aymé, avec Marthe Mercadier et Jacques Duby, dans une mise en scène de René Clermont.

Manque de chance, une représentation est donnée pour "Au théâtre ce soir" le 27 janvier 1973 pour une diffusion le 9 novembre 1973, dans cette version, c'est Paule Noelle qui incarne le rôle. Ce qui nous ne laisse aucun témoignage filmé de sa prestation, certes modeste et indigne de son talent.

J'ai contacté plusieurs fois Marthe Mercadier pour avoir des informations sur cette pièce par l'intermédiaire de son agent, mais elle n'a jamais daigné me répondre.

Les représentations ne durent guère. La Une diffuse sans succès "Le premier juré", et l'année 1973 continue. Muriel, derrière son téléphone, attend qu'on la demande.

 

 

 

Lire la suite

Les rôles de Muriel : 23- Mathilda

17 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

En décembre 1972, l'ORTF associe avec la Suisse et le Canada pour produire une série dont les vedettes sont différentes à chaque épisode, une anthologie : "Témoignages". Ce sera diffusé sur la 3e chaîne à une époque où quasiment seuls les parisiens la captent.L'épisode s'appelle "Un grand peintre".

Muriel retrouve plusieurs partenaires de "Richard Lagrange" dans ce téléfilm : Marcel Imhoff, Catherine Eger et Patrick Lapp, qui jouaient Nodier, Françoise et Jean-Luc. L'autre interprète est François Maistre avec lequel Muriel n'a jamais joué.

C'est le dernier rôle que Muriel a tourné avant la diffusion des "Rois maudits", elle va être consternée de voir qu'après Marguerite de Bourgogne, on ne lui propose plus rien.

 

Lire la suite

Les rôles de Muriel : 22- Pierrette Vanier

15 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Après "Les rois maudits", que Muriel termine en mars 1972, elle fait une pause. Elle reprend le chemin des studios en septembre 1972 à Genève pour tourner "Le premier juré".

Elle y retrouve beaucoup de gens de l'équipe des "Dernières volontés de Richard Lagrange". A ce moment là, Muriel sait que "Les rois maudits" n'a pas été encore diffusé, et que ce ne sera qu'une fois le triomphe espéré qu'elle pourra faire la difficile.

Avant la diffusion des "Rois maudits", elle tournera encore le téléfilm "Un grand peintre" dans la série "Témoignages".

"Le premier juré" sera son dernier feuilleton, elle ne le sait pas alors.

 

 

Lire la suite

TEMOIGNAGE D'UNE DAME QUI A RENCONTRE MURIEL EN 1973

14 Octobre 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #TEMOIGNAGES

je viens découvrir le décés de muriel Baptiste .... car je viens de penser à elle que j'ai rencontrée(approximativement 1973 -74 sur la plage de st cyprien à côté de Perpignan ma région d'origine ... elle profitait comme moi du soleil et presque à côté de moi sur la plage ... je l'avais admirée dans les rois maudits et je n'ai pas tout se suite mis un nom sur son visage ... nous avons bavardé trés agréablement ,elle a un peu évoqué un parallèle entre le cinéma français et anglais , j'ai toujours gardé en mémoire la présence de ce moment ...

Madame GRIERE née CAILLENS.

 

Lire la suite
1 2 3 > >>