Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Vendredi 4 mai 1973

30 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

A « Miditrente », Nino Ferrer reçoit Jean-Pierre Savelli (le futur Peter de Peter et Sloane en 1984) et le groupe les Mariachis.

Le 7e épisode de « Chapeau melon » version Linda Thorson, « Les évadés du monastère », est une grande réussite, un suspense constant.

A 19h45, 28ème épisode du « Temps de vivre, le temps d’aimer ».

Catherine a appris du notaire qu'elle hérite de Jérôme en tant que sa fille. Le commissaire de police a semblé bien suspicieux à l'égard de la jeune fille. L'arrivée de Jean n'avait pas arrangé les choses. Un agent d'assurance se présente. Jérôme qui avait pensé à tout, avait non seulement fait de Catherine son héritière, mais avait aussi souscrit une importante assurance sur la vie à son profit. Pour que Catherine puisse entrer en possession de cet argent, l'accident de chasse devra être prouvé. La reconstitution demandée par le commissaire inquiète Catherine : elle avoue à ses parents qu'elle a menti. Peu avant l'accident, elle s'était disputée avec Jérôme et éloignée de lui un long moment. A l'usine, les langues vont bon train. La reconstitution tourne à la catastrophe. Une certaine madame Martin présente sur les lieux le jour de l'accident, contredit les affirmations de Catherine.

Je rate le 7e épisode de « Mission Impossible », « Gitano », car mes parents regardent sur la deuxième chaine « César » avec Raimu.

Vendredi 4 mai 1973
Lire la suite

Jeudi 3 mai 1973

30 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Nino Ferrer reçoit à « Miditrente » le groupe les Garanis et Marc Ogeret, un auteur compositeur rive-gauche rare à la télévision à son époque.

Je rate le 6e épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir », « George et Fred », étant au collège.

Puis, c’est le 27e épisode du « Temps de vivre » que je vous résume. Un excellent épisode montrant l’affrontement du couple déchiré de Mathilde et Jean. Dans cet épisode, ils sont au bord du divorce et font chambre à part.

Jérôme grièvement blessé à la chasse est mort quelques instants après avoir revu Mathilde. Mathilde Catherine et Fourassié assistent à ses funérailles. Aussitôt après, le notaire informe Catherine que Jérôme a fait d'elle son héritière. Jean, que Mathilde n'avait pu joindre, se manifeste enfin. Cependant le commissaire de police chez qui Catherine a été convoquée pour signer sa déposition se montre bien soupçonneux à l'égard de la jeune fille. Un certain Jacques Vincent l'a aidée à transporter Jérôme blessé. L'arrivée de Jean qui s'était rendu à Paris chez son éditeur sans en avertir Mathilde, n'arrange pas le climat familial. L'enquête conclut à un accident. Catherine a l'intention de refuser l'héritage de Jérôme. Jean suggère que cet héritage est une chance pour Catherine et qu'elle devrait l'accepter. Mathilde ne supporte ni les doutes ni les insinuations de Jean.

Guy Lux dans son émission consacre un coup de chapeau à Alain Barrière.

Jeudi 3 mai 1973
Lire la suite

Mercredi 2 mai 1973

29 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Nino Ferrer est l’invité de la semaine de Danièle Gilbert. Il reçoit Line Renaud et Franck Didier.

Puis, c’est le 5e épisode de « Daktari » : « Le Braconnier ».

Après nous avons le 26e épisode du « Temps de vivre, le temps d’aimer », dont voici le résumé.

Jérôme n'a finalement pas fait de scandale. A Genève, Mathilde a découvert que Jean était en joyeuse compagnie. Elle a préféré s'esquiver. Surmontant sa colère et sa peine, elle part traiter une commande en Belgique avec un client important. Mais un télégramme la rappelle d'urgence à Châtenay. Jérôme vient d'être grièvement blessé au cours d'une chasse, alors qu'il était en compagnie de Catherine. Catherine est convaincue qu'il ne s'agit pas d'un accident mais d'un suicide parce qu'elle venait de lui dire qu'elle ne voulait pas qu'il la considère comme sa fille, mais comme une femme. Elle se sent responsable de sa mort, d'autant plus qu'ayant un rendez-vous important, il ne voulait pas aller la chasse ce jour-là.

Il n’y a rien le soir à la télé après le 6e épisode de « Arpad le tzigane ».

Mercredi 2 mai 1973
Lire la suite

Mardi 1er mai 1973

29 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

La télé ces années-là ne commençait à diffuser ses programmes qu’à 20h00.

De ce fait, « Le temps de vivre, le temps d’aimer » passe à la trappe, alors qu’ « Arpad le tzigane » programmé à 20h20 est diffusé.

Le soir, il y a le choix entre « Pourquoi pas ? Vocations », un documentaire sur la profession de chercheur, suivi d’un « Bienvenue à Michel Simon » de Guy Béart sur la première chaîne. La 2 propose le western « Hombre » avec Paul Newman.

Bref, une journée de disette comme tous les premiers mai de années 60-70. Après la fin de l’ORTF, il y aura sur les chaînes des programmes le 1er mai.

C’était le printemps, il faisait beau, et on se passait de la télévision pour aller se promener. Moi, je n’avais que Muriel Baptiste en tête et ce fut le plus beau printemps de ma vie. J’étais totalement inconscient. Et peut-être le bonheur ne peut-il exister que dans l’ignorance de la réalité.

J’ai eu une enfance et une adolescence dorées, et tout cela devait prendre fin avec mon départ au service militaire en 1982. Muriel ne tournait plus depuis longtemps, mais j’étais encore dans le cocon confortable de la vie chez mes parents.

 

Mardi 1er mai 1973
Lire la suite

Lundi 30 avril 1973

27 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Finissons le mois d'avril 1973, toujours sans télévision, pour une deuxième journée à Toulon. J'accompagne Tony, le gendre de Monsieur Valls qui m'a emmené faire une balade en mer. Tony a un salon de coiffure, mais je ne me souviens plus s'il me fit une coupe ou non.

 Dans ce Toulon printanier, je ne pensais qu'à Muriel. J'avais du soleil dehors et dans le cœur, même si j'ignorais quand je la reverrai, puisque le feuilleton "Le Premier juré" était terminé.

 Des promenades au bord de mer remplacent agréablement de rester devant le petit écran, surtout lorsque Muriel n'y est pas.

J'ai signalé que les dimanches sur la 2 étaient déplorables : vieux films et documentaires. Ce que je n'ai pas dit, c'est que parfois nous allions le dimanche chez des cousins à Salon de Provence.

Merveilleux printemps 1973.

Je rate les feuilletons « Le temps de vivre, le temps d’aimer », et le 4e épisode du « Loup des mers », « Une femme à bord ».

Voici cependant le résumé du 25e épisode du « Temps de vivre », que je n’ai jamais vu.

Pour éviter un scandale avec Jérôme qui croit être le père de Catherine, Jean et Mathilde avaient cherché à la convaincre de se rendre chez lui. L'arbre de Noël à l'usine s'était bien passé, et quelques instants avant l'arrivée des invités, Jean a offert un merveilleux cadeau à Mathilde. Mais fidèle à sa menace, Jérôme venait d'arriver. Jean et Mathilde s'unissent pour faire face aux folies de Jérôme. Celui-ci fait soudain volte-face et se montre finalement assez raisonnable quoique son délire menace toujours. Jean qui a bien aidé sa femme pendant cette semaine redoutable s'apprête à repartir pour Genève. Mathilde souffre des doutes de son mari, mais refuse de les dissiper. En effet, Mathilde sait que Jérôme ne peut pas avoir d'enfants. Un soir, elle se rend à Genève pour le retrouver. Découvrant qu'il est en joyeuse compagnie, elle quitte les lieux sans se manifester.

Lundi 30 avril 1973
Lire la suite

Dimanche 29 avril 1973

25 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Etant à Toulon, je rate la fin du feuilleton « Le jeune Fabre », « Le tunnel rouge », titre qui évoque le nom d’un tableau. Je n’ai sans doute rien raté avec le film de la 2 du début d’après midi, « La première sirène » (« Million Dollar Mermaid ») de Mervyn LeRoy (1952) avec Esther Williams, Victor Mature et Walter Pidgeon.

Treizième et dernier épisode. Après les confidences d'Isabelle, Jérôme s'en va, laissant sa veste et son portefeuille. Un routier l'emmène en stop jusqu'à Dourdan, où il rencontre une jeune  fille (Patricia Lesieur) qui, pour le remercier de l'avoir aidée à porter ses paquets, l'invite à dîner. Puis il retrouve Chadoun qui lui apprend que son père, dépressif, a détruit sa toile presque achevée et a tenté de se suicider. Il est finalement sauvé et Julia est de retour à son chevet. Quelques mois plus tard, Daniel Fabre expose ses tableaux et remporte un grand succès. Isabelle, devenue une jeune vedette traquée par les photographes, fait son arrivée lors du vernissage. Lorsqu’elle aperçoit Jérôme, elle saute à son cou et ils s’enfuient ensemble.

Il me faudra attendre plusieurs années et une rediffusion pour voir cet épisode, le samedi 7 mai 1977 d’après le site de l’INA.

Revenons en avril 1973.

Arrivée à Toulon. Nous sommes chez des amis. Le père me conduit sur le port et nous faisons une inoubliable balade en bateau. La mer est calme.

Le port de Toulon est impressionnant, mais nous flânons aussi dans les boutiques de souvenirs. Elles se situent vers le port de plaisance qui donne accès immédiatement au centre ville. Le port maritime et militaire sont à l'écart mais méritent le coup d'œil.

Je ne me suis pas guéri des "Rois maudits", car en passant devant une boutique, je vois un porte-clefs doré en forme d'éventail, chaque lamelle comporte une photo des environs (Bandol, etc.). Je l'accroche au passant de mon pantalon, et cela me donnera quelque temps l'illusion d'être Philippe d'Aunay avec son aumônière dans "Le roi de fer". Je porte toujours une chevalière de ND de Montligeon où est gravée la lettre M pour Muriel à l'intérieur.

Nos amis qui en reçoivent d'autres en plus de nous n'ont pas allumé la télé. Je ne sais s'ils ont la 3e chaîne, qui m'aurait permis de faire connaissance du détective Cannon pour sa dixième enquête : "Plan de vol".

Les souvenirs  de Toulon valent nettement ceux des dimanches télévisés.

Je suis revenu plusieurs fois à Toulon, la dernière en 2007, j'ai vu ce port, la ville étendue sous le mont Faron, mais les années ont passé. Muriel, comme le monsieur qui m'avait payé un tour en mer, sont morts depuis longtemps.

Le port lui est toujours là, se moquant bien de mes souvenirs d'adolescent.

Le 29 avril 1973, Télérama signalait la sortie du 33 tours de Louise Forestier "Grands succès" dont "Lindbergh" avec Charlebois. Xavier Gélin était en couverture de Télérama.

 Le mois d'avril s'achevait et l'on allait de moins en moins parler de Muriel durant le reste de l'année. Cette-fois, l'attente serait longue puisqu'elle ne reviendra que le samedi 9 février 1974 en mademoiselle de la Faille.

Dimanche 29 avril 1973
Lire la suite

Samedi 28 avril 1973

25 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Edward Meeks est en couverture de Télé Poche pour « Le loup des mers ». Ce sera son second et dernier succès après « Les globe-trotters ». En effet, s’il a droit à une interview deux pages dans Télé Poche, il sera vite oublié ensuite.

En photo couleurs page 2, une nouvelle comédienne, Virginie Billetdoux, qui débute dans une dramatique, « Il Vicolo di Madama Lucrezia ». Mais sa carrière sera un feu de paille, puisqu’elle ne tournera que dix rôles et que sa carrière ne franchira pas le cap de la décennie soixante dix.

Dans « Les indiscrétions d’Aglaë », il est question de Corinne Le Poulain, Jean Gaven pour la suite de « Maurin des Maures », Jacques Martin, Pierre Mondy et l’actrice Sarah Sanders. Cette dernière doit épouser le mois suivant le réalisateur Michel Wyn. Mais comme Virginie Billetdoux, après une dizaine de rôles, elle disparaîtra des écrans radars.

A « Miditrente », Georgette Lemaire reçoit Guy Marchand, Michel Colombier et la chanteuse turque Tuly Sand.

A 15h25, c’est le 5e épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir », « Etrange hôtel ».

A 19H45, 24e épisode du « Temps de vivre » :

Jean et Mathilde ont dîné en amoureux et passé de bonnes vacances en famille. Jérôme qui s'est mis en tête d'inviter Catherine pour la soirée de Noël est devenu comme fou devant le refus de Mathilde et a menacé de faire un scandale. Il prétend être le père de Catherine. Jean prend très mal les intimidations et les extravagances de Jérôme et Mathilde sent qu'un doute horrible s'est emparé de l'esprit de son mari : est-il vraiment le père de sa fille ? Le couple décide de parler avec Catherine de ce sujet, mais celle-ci ayant finalement choisi de passer Noël en famille et de ne pas voir Jérôme, ils ne parviennent pas à aborder la question avec elle. Mathilde se rend à l'usine pour l'arbre de Noël du personnel. Elle a ensuite invité chez elle tous ses collaborateurs et leurs épouses. Avant leur arrivée, Jean lui offre un magnifique bracelet. Au milieu de la soirée, Jérôme se présente à la porte...

Le soir, il y a un show Line Renaud, « Line Direct », suivi du 4e épisode de la série « Amicalement vôtre » : « L’héritage Ozerov ».

J’ignore si nous avons regardé « Samedi soir ». Philippe Bouvard, ce que je constate sur l’INA, recevait Mort Shuman, Raymond Pellegrin, le groupe Tri-Yann, Alain Chamfort, Jane Birkin, Louise Carletti, Pierre Clostermann, Maurice Bessy.

Le lendemain, nous partons pour deux jours à Toulon chez des amis.

Samedi 28 avril 1973
Lire la suite

Vendredi 27 avril 1973

24 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Sans Muriel chaque jour, la vie n’est plus la même, et le printemps a perdu de ses couleurs.  A l'époque, je ne souhaitais pas qu'elle devienne une trop grande star et "m'échappe" : le destin a fait hélas que j'ai servi au-delà de toutes mes espérances puisque Muriel est tombée dans l'oubli.

En jouant dans "Le premier juré", Muriel a fait un mauvais choix. La série n'a eu aucun succès. Celle qui la suit, "Arpad le tzigane" (26 épisodes) aurait comporté un rôle pour Muriel, l'héroïne, jouée par Edwige Pierre. La série Arpad sera rediffusée en feuilleton quotidien deux ans plus tard. Mais la coproduction franco-allemande exigeait une comédienne allemande, Edwige Pierre, aux côtés du français Robert Etcheverry.

Les critiques des téléspectateurs sur "Le premier juré" sont toutes négatives. Mais c'est l'histoire qui est jugée peu passionnante, aucune allusion aux interprètes.

Voici une lettre de Monsieur ARMANI à Nevers, qui n'aime pas "Le premier juré". (Télé 7 jours N°678-21 4 1973)

"Il y eut d'abord  "Suivez Budard" de sinistre mémoire, et ensuite, deuxième super-navet, "Alphoméga".  Deux records difficiles à battre dans le domaine de l'ânerie. C'est maintenant un record de lenteur qui nous est offert avec "Le Premier juré". En effet, les quatre premiers épisodes nous apprennent que nous allons assister au procès d'une jeune fille (innocente), et qu'un des témoins, qui devait se marier le jour de sa déposition, viendra tout de même témoigner (quatre quart d'heures). L'un des épisodes nous montre comment les témoins s'habillent, prennent le petit déjeuner, changent de cravate, etc. Les auteurs nous ont prévenus qu'il s'agit d'un feuilleton de vingt épisodes. Cela nous permettra d'attendre le dix-septième ou le dix-huitième pour assister à l'audience:".

Georgette Lemaire reçoit à « Miditrente » André Verchuren et Dominique Dussault.

Je regarde « Le document disparu », 4e épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir ».

A 19h45 arrive le 23e épisode du « Temps de vivre, le temps d’aimer ».

Mathilde trouve que son mari a beaucoup changé. Il travaille énormément et se fait du souci pour Catherine. Il est de retour pour les vacances de Noël. Carole venue passer quelques jours à Châtenay pour l'aider, repart rapidement. Mathilde a invité Sylvie à les rejoindre. Gisèle est très inquiète du comportement excessif de Jérôme. Catherine elle-même s'étonne de l'attitude de celui-ci. Jean et Mathilde se retrouvent enfin pour un dîner en amoureux. Jean confie à Mathilde qu'il a le sentiment de ne plus être au centre de sa vie depuis qu'elle a pris la responsabilité de l'usine. Mathilde se dit prête à démissionner. Jérôme prend violemment Mathilde à partie : il s'est mis en tête qu'il est le père de Catherine et la menace de faire un scandale dans la nuit de Noël si elle ne laisse pas la jeune femme passer la soirée avec lui.

Par contre, après « Le temps vivre », mes parents regardent « Fanny » dans la trilogie Pagnol alors que j’aurais aimé voir Lesley Warren dans le sixième épisode de « Mission Impossible », « Le rebelle ».

Vendredi 27 avril 1973
Lire la suite

Jeudi 26 avril 1973

23 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

En 1972-1973, je ne disposais que de "Télé Poche" pour m'informer sur les passages télé de Muriel. Je n'achèterai "Télé 7 jours" en plus de Télé Poche qu'à partir de septembre 1973.

Comme pendant la période qui va de juillet 1972 (rediffusion de "La Princesse du rail") jusqu'à juillet 1974 (dernière apparition de Muriel dans "Un curé de choc"), elle était l'objet numéro un de mes pensées, que je parcourais dix fois plutôt qu'une Télé Poche, je reste pantois en apprenant que le lundi 21 mai 1973, l'après midi, de 14h25 à 15h45 sur la Une, fut diffusé "Déclic et des claques", premier film au cinéma de Muriel.

Quand je me souviens du scandale que j'ai fait le 9 février 1974 parce-que mes parents voulaient voir Top à Joe Dassin et Arsène Lupin sur la 2 un samedi, alors que "La double vie de Mlle de la Faille" était diffusé sur la Une, il me semble aberrant que je n'ai aucun souvenir de ce film manqué. Manqué puisque le lundi, je quittais le collège, en classe de quatrième, à 17h. Et pas question de sécher l'école ces années-là.

Autre surprise : c'est la fameuse semaine où je vis, pour 1973, la toute dernière fois Muriel. Télé Poche avait mis une photo de Jean Piat le mercredi dans "Emissions pour les jeunes". En effet, à 17h10, "A nous l'antenne" était consacré à Jean Piat, avec une interview et des extraits de "Ruy Blas", "Les fausses confidences", "Cyrano de Bergerac" et "Les Rois maudits".

Parmi 6 épisodes de 90 minutes, j'eu l'immense chance que l'extrait choisi soit le début de "La reine étranglée", juste après que Jean Piat déclame "Je suis le comte Robert D'Artois", lorsqu'il découvre Marguerite et Blanche recluses à Chateau Gaillard, et que Muriel-Marguerite lui dit "Vous voyez ce que l'on a fait de nous, même pas un siège à offrir à un seigneur de votre poids".

A deux jours d'intervalle, j'aurais dû encaisser une immense déception (ne pas voir "Déclic et des claques") et m'enchanter d'une rediffusion d'un passage de Muriel dans "La reine étranglée". Mais je n'ai aucun souvenir de la déception du lundi.

En 1973, je ne disposais pas comme aujourd'hui de la filmographie complète de Muriel. Je savais qu'elle avait joué dans "Les sultans", "La cavale", "La princesse du rail", "Maigret aux assises", "Gigi", "Les dernières volontés de Richard Lagrange", "Tchao", "Le premier juré", "Les risques du métier". Et qu'elle reviendrait dans "La double vie de Mlle de la Faille".

J'ignorais tout de "Quelle famille", "Déclic et des claques", "Le mois le plus beau", "Plainte contre X", "Par mesure de silence", "Le corso des tireurs", "Lancelot du lac", "Les chevaliers du ciel", "Zoé", "Allo Juliette". J'aurais donc au minimum découpé dans télé poche la présentation de "Déclic et des claques" pour la coller dans mes cahiers. J'ai vu en octobre 1967 "Les chevaliers du ciel" mais pas reconnu Muriel sans sa perruque brune d'Annunciata, princesse de bohême et du rail.

Chez Danièle Gilbert, Georgette Lemaire reçoit Gilles Vigneault et David Cast.

Je rate le 3e épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir », « Jeux », étant au collège.

Puis, à 19h45, c’est le 22e épisode du « Temps de vivre ».

Une fois de plus, Jean a réussi à convaincre Mathilde que Carole n'est pour lui qu'une collaboratrice. Marchand est venu demander à Mathilde de licencier une partie du personnel car le groupe désire liquider l'usine. Wilson a accordé un sursis à Mathilde. Lorget intrigue pour obtenir le départ de Marchand et occuper son poste. A l'insu de Mathilde, Jean prend de nombreux médicaments. Le couple se fait du souci pour Catherine. Mathilde se charge de raisonner Jérôme. Il y a entre eux une scène violente, mais Jérôme assure Mathilde qu'il respecte Catherine et ne cherche qu'à l'écouter et à la comprendre. Heureusement, Noël approche et Jean revient à la maison pour les vacances, avec des cadeaux pour chacun. Il pense toutefois se rendre régulièrement à Genève pendant cette période pour travailler à son livre avec Carole.

Le soir, après les deux feuilletons, nous regardons en famille « Cadet Rousselle », émission qui a été gardée sur le site de l’INA, et qui propose un coup de chapeau à Hugues Aufray.

 

Jeudi 26 avril 1973
Lire la suite

Mercredi 25 avril 1973

22 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Georgette Lemaire reçoit à « Miditrente » Josette Icard, Georges Chelon et Claude Luter.

Quatrième épisode de « Daktari », « Judy et l’hyène ». C’est un feuilleton de mon enfance, que je regardais depuis 1969, 13 épisodes furent diffusés cette année-là, et devant le succès fait exceptionnel, deux séries de 13 épisodes furent diffusées la même année 1971, une au printemps, une à l’automne. A l’été 1973, une quatrième série de 13 histoires sur la 2e chaîne vint compléter le tableau.

On devine ma frustration le soir avec le nouveau feuilleton « Arpad le tzigane » avec Robert Etcheverry. C’est une série d’aventures dont le comédien était le spécialiste après « Le chevalier tempête » (1967), « Gorri le diable » (1968), et plus tard « Les Mohicans de Paris » (1973) et « Salvator et les mohicans de Paris » (1975).

Je le regarderai cependant jusqu’au bout, de même que « Le temps de vivre, le temps d’aimer » dont c’est le 21e épisode. Mathilde Moser préoccupée par l'amour de sa fille pour Jérôme se rend sans prévenir à Genève dans le studio de son mari, pour le surprendre avec Carole (Anne Lonnberg). Mais le mari réussit à s'expliquer. C'est l'une de ces scènes où la voix grave de Jean-Claude Pascal prononce, d'une voix exaspérée mais calme : "Mathilde" !

Mathilde apprend que l'usine de Châtenay doit être démantelée et convainc le PDG Wilson de reporter à plus tard la mesure.

Mathilde se demande si Jean lui dit la vérité. Il a loué un studio à Genève pour ne pas avoir à rentrer tous les soirs. Mais souvent, il ne vient même plus le dimanche. Mathilde a eu la désagréable surprise de trouver Carole chez son mari. Jean lui explique que la jeune femme l'aide à travailler au livre qu'il à l'intention de publier. Marchand avertit Mathilde que l'usine qu'elle sauvée du désastre doit être démantelée dans le cadre d'une réorganisation complète de l'entreprise. Wilson fait part à Mathilde de son intention de lui proposer une importante promotion pour le travail qu'elle a accompli. Indignée, Mathilde refuse et parvient à obtenir de Wilson que la mesure soit reportée. A la maison, tout semble aller à vau-l'eau. Catherine passe ses journées à la chasse avec Jérôme, qu'elle ramène un soir ivre mort. Elle espère que son amour le sauvera de lui-même.

Il n’y a rien à la télé le soir.

Pour se remettre dans le contexte de l’époque, j’entre à nouveau dans l’attente du retour de Muriel, ignorant à l’époque que sa carrière se termine. Même si j’ai un coup de blues ce 25 avril, je vais passer une fin de printemps et un été à rêver à elle, à ne penser qu’à elle.

Mercredi 25 avril 1973
Lire la suite
1 2 3 4 > >>