Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

AMOUR D'ENFANT

24 Janvier 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #NOSTALGIE 70

J'ai parfois lu, bien après 1974, notamment sur le forum France 2 des "Rois maudits" en 2005, que Muriel était une actrice très sensuelle.
Muriel est un amour d'enfant dans mon cas (février 1967, la princesse du rail) et lorsqu'elle quitte le métier ,Il y a tout de même entre la diffusion le mercredi 23 mai 1973 d'un extrait de "la reine étranglée" dans les émissions pour la jeunesse - séquence Jean Piat, et le jour de diffusion de Mlle de la Faille, 9 février 1974, tout une année de manque d'elle. Elle n'apparaît plus ensuite que dans "Bernardy de Sigoyer" et "Un curé de choc". Muriel disparaît complètement avant ma puberté. Si mon coeur battait à tout rompre quand je la voyais en télé, ou apprenais dans télé poche qu'elle allait jouer dans un programme, ou même découvrais dans la vitrine d'un libraire l'édition plon del duca de "La reine étranglée" avec sa photo en couverture un certain 16 mars 1973, le sentiment est resté celui de 1967.
Amoureux, subjugué, mais amour d'enfant.
Et ce sentiment là, par je ne sais quel miracle, est resté intact. C'est la première femme que j'ai aimé (elle a en cela pris la place d'une petite copine d'école que je n'ai jamais eu), c'est la seule que j'ai aimé de cette façon, et avec autant d'intensité.

Muriel dans "Lancelot du lac" que l'INA m'a permis de découvrir en 2008, lors de la seule diffusion du 25 décembre 1970, le poste familial ne captait pas la seconde chaîne. J'ai donc aussi manqué "Par mesure de silence" et "Le corso des tireurs".


vlcsnap-2013-09-19-22h07m49s110

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article