Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Les dernières volontés de Richard Lagrange

3 Février 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Article que j'avais publié sur Oldiblog au début 2006.

En juillet 1972, Muriel Baptiste revient en infirmière blonde dans le rôle de Geneviève, héroine de "Les dernières volontés de Richard Lagrange".
Dans la distribution, on retrouve Jean Claudio (voir news "le premier juré"), Yvonne Clech, Paulette Dubost, Henri Vilbert, Bernard Rousselet, Annie Sinigalia (partenaire de Muriel dans la pièce "Zoé"), Lise Lachenal (voir "le premier juré"), Anne Vernon, et surtout un comédien qui va refaire parler de lui, Georges Wod. Il fut le marquis de Coulteray, le "méchant" de la série "La poupée sanglante" en 1976 où il jouait les faux vampires, un personnage que beaucoup n'ont pas oublié.
Ecrit par Maurice Roland et André Picot, réalisé par Roger Burckhardt ("le premier juré"), le feuilleton est dans l'esprit des feuilletons de début de soirée de l'époque. Ici, une jeune infirmière est peut-être l'héritière d'un père fortuné, on rejoint quelque part "Noelle aux quatre vents".
Pour une raison bien mystérieuse (mémoire auditive), la musique du générique, comme celle de "la princesse du rail" d'ailleurs, m'est restée en mémoire alors qu'elle  n'a rien de remarquable. Un 45 tours fut cependant édité, chose que j'ignorais jusqu'en 2008!
Sans doute, ma passion pour Muriel fait que tout ce qui est associée à elle s'imprime en moi.
"Les dernières volontés de Richard Lagrange", sans Muriel, ne m'aurait pas marqué, car à l'époque, nous avons eu de trés beaux feuilletons avec des intrigues plus solides: je citerai "Adieu mes quinze ans", "Ton amour et ma jeunesse", "Le temps de vivre, le temps d'aimer", "Etranger d'où viens-tu?", "Arpad le Tzigane", "Les mohicans de Paris", "Maurin des Maures", "Graine d'ortie", qui bénéficiaient tous de bonnes histoires.
Le feuilleton a cependant été un peu modifié à la demande de Muriel qui a voulu rendre son personnage plus fort de caractère. On retrouve les habituelles intrigues des feuilletons médicaux comme "Le chirurgien de Saint Chad" avec Jean Claude Pascal (1976) ou "Docteur Erika Werner" avec Leslie Caron (1978): le petit garçon sauvé in extrémis, les romances au sein de l'hôpital, ruptures, réconciliations, une petite touche de policier avec l'enquête du détective. L'histoire nous balade de Sancerre à Orléans.
Je ne sais pas pour les autres fans mais il me fut difficile de m'habituer à cette Muriel blonde (malgré le noir et blanc!).
Muriel était difficile dans le choix de ses rôles, on ne peut donc que respecter qu'elle ait choisi celui-là, il me semble quand même que dans les feuilletons de l'époque, elle a raté beaucoup de beaux rôles qui ont été à ses consoeurs France Dougnac, Patricia Lesieur, Danielle Volle, Pascale Roberts, Mireille Audibert, Claude Jade, Marianne Comtel, Elga Andersen, mais peut-être ces rôles là ne lui ont ils jamais été proposés ?
"Les dernières volontés de Richard Lagrange" n'a pas été rediffusé à ma connaissance. Mais il permettait de voir deux fois le même jour Muriel, étant couplé avec la seconde diffusion de "la princesse du rail".
Ce feuilleton a eu aussi le mérite de faire parler de Muriel et d'annoncer son rôle dans "les rois maudits".
 
Encore avec Paulette Dubost
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article