Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Présentation Télé Poche "Bernardy de Sigoyer"

21 Février 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

MERCREDI 6 MARS (1974) 3e CHAINE

20.40 L’AFFAIRE BERNARDY DE SIGOYER * * *

Dans la série « Contre-enquête ». Emission de la station régionale de Marseille. Auteur : H.L. Dugall. Réalisation : Régis Forissier.

 

Tournée sur les lieux mêmes où elle eut lieu, en l’occurrence à Paris, l’affaire Bernardy de Sigoyer fait suite à l’excellente émission consacrée à l’affaire Bougrat présentée le 13 septembre dernier sur cette même chaîne et rediffusée sur la 2e chaîne le 21 novembre dernier. Une différence notable : l’affaire Bernardy de Sigoyer sera davantage une dramatique que l’affaire Bougrat, car elle comptera moins d’interventions d’experts. Seuls, en effet, Maître Isorni, qui fut le défenseur de l’accusé au cours du procès , et Jean Laborde, journaliste à « L’Aurore » et chroniqueur judiciaire à l’époque, donnent leur opinion. Le rôle du meneur de jeu est tenu par Jean Nehr.

 

L’affaire en elle-même n’est pas simple : elle déroule ses mystères sur plus de quinze ans, au long des péripéties de la vie tourmentée de l’accusé. La période essentielle : les années troubles de l’Occupation et, surtout, les heures fiévreuses de la Libération.

 

Le personnage principal : l’étrange marquis Alain de Bernardy de Sigoyer, celui dont son avocat dira plus tard : « Il avait le regard du diable. Les faits : on accuse Bernardy de Sigoyer d’avoir assassiné sa femme, mais il nie avec une obstination farouche et il va donner du meurtre une version mettant en cause l’autre mystérieux personnage de l’affaire : Irène Leblond.

 

Les principaux acteurs du procès (illustré par une photo de Muriel aux côtés de G Cattand et J.F. Calvé (rendez vous dans la galerie « photos »).

Bernardy de Sigoyer (Jean-François Calvé) : il nie être l’assassin de sa femme et se défend avec une stupéfiante habileté, maniant tour à tour la logique et la passion. Il possède une preuve pour lui irréfutable mais elle sera détruite par la partie civile.

L’avocat (Gabriel Cattand) : compte tenu des circonstances mystérieuses du meurtre et du fait que Bernardy de Sigoyer refuse de plaider la folie, une voie étroite lui est offert pour la défense de son client.

Irène Leblond (Muriel Baptiste) : Selon certains, elle est bornée, pour d’autres, elle est dure, rusée. Elle était la bonne du couple au moment du drame et la maîtresse de Bernardy. Accusée de complicité, elle est pourtant acquittée.

 

DISTRIBUTION

 

L’AVOCAT DE LA DEFENSE

GABRIEL CATTAND

BERNARDY DE SIGOYER

JEAN FRANCOIS CALVE

IRENE LEBLOND

MURIEL BAPTISTE

LE COMMISSAIRE

JEAN JULLIARD

LE MEDECIN LEGISTE

HENRI POIRIER

 

 Muriel-en-Irene-Leblond.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article