Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

D'Avignon à Hervé Sand

19 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #AUTOUR DE MURIEL

Le rapport entre Muriel Baptiste et Avignon ? Eh non, elle n'a jamais joué au festival (à la différence de sa partenaire Catherine Hubeau). Par contre, une scène cruciale de "La reine étranglée" se passe au Pontet. Elle oppose André Luguet et Henri Virlojeux, et se trouve commentée par un Jean-Luc Moreau qui hurle à cause du vent. D'autres intrigues voisines dans le tome 2 des "Rois maudits" concernent la papauté en Avignon. Cela suffit pour qu'elle soit liée, dans ma mémoire, à cette ville magnifique, que je conseille de visiter hors festival. C'est une ville où l'on se croit au Moyen-Age, avec ses remparts qui l'encerclent, et du Palais des papes au Pont Saint Bénézet, tout prête à la rêverie.

J'ai connu Avignon en 1970 où de la  famille habitait jusqu'à l'été 72. Je m'y suis souvent rendu ensuite, avec des proches. J'ai aimé la saga romantique "La demoiselle d'Avignon" avec Marthe Keller et Louis Velle.

Dans la version télévisée de "La reine étranglée", on a tourné aux Buttes Chaumont, par volonté délibérée de Maurice Druon de ne pas faire une reconstitution en images d'Epinal. On a simplement montré le Mistral, le vent qui souffle dans la vallée du Rhône.

Entre Villeneuve les Avignon et la cité, on imagine sans peine des pages du roman de Druon, l'histoire est là sous nos yeux, la papauté installée de force par Philippe Le Bel loin de Rome.

Vers 1971, l'île du Rhône, qui se trouve au milieu entre Avignon et Villeneuve, était envahie de hippies, comme à l'île de Wight. Ce doit être la seule fois que j'en ai vu autant, ils sont évidemment partis depuis longtemps.

Pour mon travail, j'ai un jour été envoyé au Palais des papes, qui accueille des réunions et séminaires, mais je peux vous dire que l'endroit n'est absolument pas confortable. On est assis dans des fauteuils géants en bois, cela fait mal au dos, et au bout d'une journée, on se moque bien d'être dans un lieu où se réunissaient les papes.

Vers le Palais des papes résidait Elisabeth Barbier (1911-1996), l'auteur de l'autre saga de Noël 72 "Les gens de Mogador". Les romans ("Julia", "Ludivine", "Dominique") se déroulent en Provence et en Avignon de temps en temps, même dans l'adaptation télé.

Après cette parenthèse provencale, je voulais évoquer un partenaire de Muriel, Hervé Sand, qui est Claudius dans "La Princesse du rail", personnage inventé pour la télévision car Henri Vincenot n'en parle jamais dans ses livres qui ont partiellement inspiré la série. Vous avez peut-être vu Hervé Sand dans "Les choses de la vie" avec Romy et Piccoli. Il a en commun avec Muriel d'avoir joué dans la série "Témoignages", mais pas dans le même épisode.

Dans "La Princesse", Hervé Sand est "un peu enveloppé" mais on le voit plus mince dans de nombreux autres rôles. Il est mort jeune (39 ans), d'un cancer, en 1976. Télé Poche avait alors avancé l'idée que l'énorme prise de poids (puis perte) pour jouer la série "Chéribi", d'après Gaston Leroux (1974) n'était peut-être pas étrangère à la maladie qui l'a emportée. Il est tombé malade juste après et c'était quasiment son dernier rôle, si l'on excepte une apparition en Danton en 1975 à la télévision.

Si Jean Davy/le colonel Vidal cabotine et m'est assez insupportable, Hervé Sand est l'un des comédiens les plus sympathiques de la série. Il n'a qu'une scène avec Muriel lorsque la fille de Vidal a quitté son père. Claudius propose généreusement de l'aider, en revanche son épouse, Clarisse (personnage également absent chez Vincenot) est une mégère, jouée par Nicole Gueden. Et comme le monde est petit, figurez-vous que Nicole est la veuve de Guy Saint-Jean, qui incarne Jean de Cressay dans les épisodes des Rois maudits avec Muriel!

Voici Hervé Sand et Muriel dans "La princesse", il n'y a aucun plan qui montre leurs visages ensemble, j'ai choisi de montrer Hervé Sand, de dos, c'est Muriel.

vlcsnap-2014-08-19-19h20m47s218.png




Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article