Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Dimanche 1er juillet 1973

4 Juillet 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Il ne vous a pas échappé que nous étions passé du 30 juin 1973 au..1er juillet 1972, époque riche en programmes avec Muriel Baptiste.

 

Avant de continuer septembre 1972, nous terminons l'été 1973. Muriel est à l'époque au sommet de sa popularité, mais ne va pas revenir, ou pour deux brèves parenthèses en 1974 ("L'affaire Bernadi de Sigoyer" et "Un curé de choc").

 

Seulement à l'époque, personne ne savait qu'elle ne reviendrait pas, moi le premier.

 

Les vacances à Bagnoles de l'Orne étant prévues en août, je savais que je pouvais tranquillement revoir Muriel si des émissions la concernant étaient diffusées en juillet.

 

Ce jour là, François Cevert brille au Grand Prix de France automobile, sur le circuit du Castelet, pilote sur Tyrell. Il se classe deuxième derrière Ronnie Peterson sur Lotus Ford. Les commentaires sont assurés par Stéphane Collaro.

 

Le soir à 20h55, toute première diffusion du film de et avec Pierre Richard "Le distrait".

 

La 2 n'échappe pas à ses dimanches ennuyeux où il n'y a rien à voir.

 

La 3, que ma région ne reçoit pas encore, propose le cinquième épisode de "L'homme et la cité" à 19h35, "La Passerelle", série jamais rediffusée malgré sa vedette hors pair, Anthony Quinn.

 

Un an a passé depuis la double diffusion de "La Princesse du rail" et "Les dernières volontés de Richard Lagrange", et cet été là, malgré "Les Rois maudits" diffusés en hiver qui ont accru la popularité de Muriel, on ne la voit plus. Une époque où on lui propose selon elle "des rôles de minettes" (ce qu'elle dira dans une interview en pensant à cette époque).

 

Mais à force de refuser les rôles, elle ne va plus jouer du tout. Le cinéma, après "Les Rois maudits", ne fera étrangement pas appel à elle.

 

Quelques chansons du moment : "Vado via" de Drupi, "La maladie d'amour" de Michel Sardou, "Hasta Luego" d'Hugues Aufray, "Chante comme si tu devais mourir demain" de Michel Fugain et le Big Bazar.

 

Avec Vincent GauthierEncore avec A Quercy dans le 1er juréNOUVEAU-SCAN-HISTORIA-JANVIER-73.jpeg

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article